Anson L7056 (1942 / 2013)

DISPARITION
L’Avro Anson Mk 1 L7056 et ses quatre membres d’équipage ont été portés disparus le 30 octobre 1942, tandis qu’ils effectuaient un exercice de navigation de routine à partir de la 32e Unité d’entraînement opérationnel (UEO), RAF, à Patricia Bay, en Colombie-Britannique. Étant donné qu’un front de mauvais temps commençait à s’avancer, tous les avions ont été rappelés, mais l’Anson L7056 n’est pas revenu. Les recherches en vue de retrouver l’appareil porté disparu ont été entreprises à midi le 30 octobre, mais ont été interrompues le 3 novembre, les efforts des nombreux aéronefs de recherches ayant été vains. L’équipage du L7056 comptait les quatre membres suivants : le pilote, Robert Ernest Luckock, deux navigateurs, Charles George Fox et Anthony William Lawrence, et un radio-mitrailleur, William Baird. Trois de ces quatre aviateurs appartenaient à la Royal Air Force et étaient citoyens britanniques; le quatrième, William Baird, était membre de l’Aviation royale canadienne et citoyen canadien.

Couronne accrochée à l'emplacement de l'écrasement de l'Anson L7056
Couronne accrochée
à l’emplacement de l’écrasement
de l’Anson L7056

DÉCOUVERTE DE L'ÉPAVE
L’Anson a été retrouvé le 23 octobre 2013, lorsque des ingénieurs forestiers sont tombés inopinément sur l’épave dans une forêt éloignée près de Port Renfrew, en Colombie-Britannique. La compagnie forestière a avisé le service régional de la GRC, qui a lui-même informé le Centre régional des opérations interarmées de la Colombie-Britannique. Après avoir alerté l’officier d’identification des pertes à la Direction – Histoire et patrimoine (DHP), au Quartier général de la Défense nationale, des experts civils et des experts militaires des Forces armées canadiennes se sont rendus à l’emplacement les 10 et 11 décembre 2013. L’équipe comprenait un expert judiciaire de la DHP, un plongeur spécialisé en neutralisation des explosifs et munitions de la Base des Forces canadiennes (BFC) Esquimalt et un expert en écrasements d’avion de la BFC Comox. Le 10 décembre 2013, les restes de l’un des aviateurs ont été retrouvés, et on a communiqué avec le bureau des coroners de la Colombie-Britannique.

RÉCUPÉRATION
Du 5 au 9 mai 2014, une équipe s’est affairée à exhumer les restes des quatre aviateurs tout en écartant tout danger à l’emplacement de l’épave.

Mme Laurel Clegg, officier d'identification des pertes, et Mme Courtney Brown, coroner du bureau des coroners de la Colombie-Britannique, sur les lieux de l'écrasement du L7056.
Mme Laurel Clegg,
officier d’identification des pertes,
et Mme Courtney Brown, coroner
du bureau des coroners de la
Colombie-Britannique,
sur les lieux de l’écrasement du L7056.
L’équipe se composait de membres de la Force opérationnelle interarmées (Pacifique), de l’officier d’identification des pertes de la DHP, d’une représentante du bureau des coroners de la C.-B., d’un membre de l’Unité de plongée de la Flotte (Pacifique), d’un représentant de la Direction – Sûreté nucléaire ainsi que d’officiers de l’environnement, d’experts en écrasement d’avions et de logisticiens établis dans la région. Les quatre aviateurs ont tous été identifiés par des experts de la Défense nationale et du bureau des coroners de la C.-B. au moyen d’une analyse médico-légale. Les familles des aviateurs on été informées dès que possible de la récupération des restes humains. De nombreux articles personnels retrouvés sur les lieux de l’écrasement seront remis aux familles. Les quatre aviateurs ont été inhumés au Royal Oak Burial Park le 10 novembre 2014, à Victoria (C.-B.), conformément à l’entente conclue par tous les pays du Commonwealth après la Première et la Seconde Guerre mondiale.
Signature du PEACB par William MacKenzie King le 16 décembre 1939. Photographe : Walter J. Turnbull. Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Bibliothèque et Archives Canada (PA-200350), Ottawa (Ontario).
Signature du PEACB par William MacKenzie King
le 16 décembre 1939.
Photographe : Walter J. Turnbull.
Photo reproduite avec l’aimable
autorisation de Bibliothèque et
Archives Canada (PA-200350),
Ottawa (Ontario).

PROGRAMME D'ENTRAÎNEMENT AÉRIEN DU COMMONWEALTH BRITANNIQUE – 32E UNITÉ D'ENTRAÎNEMENT OPÉRATIONNEL
Le L7056 Anson était un avion-école utilisé par la 32e Unité d’entraînement opérationnel (UEO) basée à Patricia Bay, en Colombie-Britannique. L’Unité d’entraînement opérationnel constituait la dernière étape du Programme d’entraînement aérien du  Commonwealth britannique (PEACB), après la fréquentation d’une école préparatoire d’aviation et d’écoles de formation spécialisée. Dans le cadre du PEACB, près de 137 000 membres du personnel navigant, venant en grande partie de pays du Commonwealth, ont été formés pour servir au cours de la Seconde Guerre mondiale.

L'AVRO ANSON
L’Avro Anson, nommé en l’honneur d’un amiral britannique du XVIIIe siècle et surnommé « faithful Annie » (fidèle Annie) en raison de sa stabilité et de sa fiabilité, a d’abord été utilisé comme avion commercial lors de sa conception. Ayant reconnu sa manœuvrabilité et sa durabilité, la RAF l’a adopté pour usage militaire en 1936. L’Anson a été beaucoup employé pour l’entraînement au pilotage de bimoteurs dans le cadre du PEACB; en effet, plus d’un million d’heures de vol ont été effectuées et 20 000 membres du personnel navigant ont été formés à son bord.

Avion Avro Anson
Avion Avro Anson.