Nomad 3521 1940/2010

Des avions Douglas (Northrop) Nomad A-17A ont été utilisés par le groupe de recherche chargé de retrouver l’aviateur-chef Hopton.
Des avions Douglas
(Northrop) Nomad A-17A ont été
utilisés par le groupe de recherche
chargé de retrouver l’aviateur-chef
Hopton.  (Photo : RCAF / ARC) ’

Le Camp Borden était l’un des principaux centres utilisés dans le cadre du Programme d’entraînement aérien du Commonwealth britannique au cours de la Seconde Guerre mondiale. En 1940, l’ARC a acquis 32 avions Nomad et les a utilisés comme avions d’entraînement avancé au Camp Borden. Dans les dernières années de la guerre, ils servaient au remorquage de cibles.

Le 12 décembre 1940, au cours d’un vol d’entraînement effectué à partir de l’École de pilotage no 1 au Camp Borden, l’avion piloté par l’aviateur-chef Clayton Hopton a été porté disparu. Le lendemain matin, on a envoyé un groupe de recherche pour retrouver l’aviateur. Pendant les recherches, deux appareils, le Nomad 3512 et le Nomad 3521, sont entrés en collision dans les airs et se sont engloutis dans le lac Muskoka, ce qui a entraîné la mort des quatre aviateurs à leur bord. Le Nomad 3512, avec à son bord le sergent de section Lionel Francis et l’aviateur-chef William Gosling, et le Nomad 3521, transportant le capitaine d’aviation Peter Campbell et l’aviateur-chef Theodore Scribner Bates, étaient disparus dans le lac.

Rapport d’enquête sur un accident

Rapport d’enquête sur un accident concernant le Nomad 3512 et le Nomad 3521. Ces documents sont présentés uniquement dans la langue originale.
Rapport d’enquête sur un accident concernant le Nomad 3512 et le Nomad 3521.
Ces documents sont présentés uniquement dans la langue originale.

Le 9  janvier 1941, des plongeurs ont confirmé l’emplacement du Nomad 3512, et les corps du sergent de section Francis et de l’aviateur-chef Gosling ont été récupérés et inhumés. Mais, en dépit des recherches qui se sont poursuivies pendant des semaines, les plongeurs n’ont pas réussi à retrouver le deuxième appareil.

Des membres de l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) se préparent à une troisiéme journée de plongée dans le lac Muskoka (octobre 2012).
Des membres de
l’Unité de plongée de la Flotte
(Atlantique) se préparent à
une troisième journée de
plongée dans le lac Muskoka
(octobre 2012).
(Photo : Mélanie Villeneuve)

En 2010, l’Unité de recherche et de récupération sous-marines (URRSM) de la Police provinciale de l’Ontario (PPO), Orillia, a confirmé l’emplacement de l’épave du Northrop Nomad A-17A no de série 3521 qui s’était abîmé dans le lac Muskoka en 1940. Depuis 2008, l’URRSM avait entrepris de nouvelles recherches en vue de retrouver le Nomad 3521 disparu. Au moyen de toute une gamme de techniques, notamment un sonar latéral, l’URRSM a été en mesure de dresser la carte du lit du lac autour du lieu possible de l’écrasement. Au bout de plusieurs plongées, on a pu confirmer le lieu de l’accident grâce à la découverte d’articles personnels dans l’épave. Lorsque les effets personnels de l’aviateur-chef Theodore Bates et du capitaine d’aviation Peter Campbell ont été récupérés, l’URRSM a rapidement communiqué avec la Direction – Histoire et patrimoine (DHP), au ministère de la Défense nationale (MDN). Celle-ci a alors commencé à planifier la récupération des restes des aviateurs, dans le cadre du Programme d’identification des pertes militaires. En octobre 2012, des plongeurs des Forces armées canadiennes appartenant à l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) ont récupéré les restes des deux aviateurs ainsi que trois mitrailleuses à l’endroit où se trouvait le Nomad, avec l’aide de l’URRSM de la PPO et d’un expert en médecine légale de la DHP.

Pierres tombales de Peter Campbell et de Theodore S. Bates destinées au Woodlawn Memorial Park Cemetery.
Pierres tombales de Peter Campbell
et de Theodore S. Bates destinées au
Woodlawn Memorial Park Cemetery.

La Défense nationale et les Forces armées canadiennes déploient tous les efforts possibles pour inhumer les soldats et aviateurs sous leur nom. En collaboration avec l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) et l’URRSM de la PPO, la DHP a été en mesure de récupérer et d’inhumer les restes de l’aviateur-chef Theodore Scribner Bates et du capitaine d’aviation Peter Campbell. En septembre 2013, les deux aviateurs ont été enterrés côte à côte au Woodlawn Memorial Park Cemetery, à Guelph, en Ontario.