Programme d'identification des pertes militaires

Aperçu du programme

Au cours de la Première et de la Seconde Guerre mondiale ainsi que de la guerre de Corée, près de 28 000 membres de la Marine, de l'Armée et de la Force aérienne du Canada ont été portés disparus ou sont demeurés sans sépulture connue. Chaque année, les restes de certains de ces membres des Forces armées canadiennes sont découverts. S'inscrivant dans la tradition des unités canadiennes responsables de l'enregistrement des tombes, le Programme d'identification des pertes militaires vise à identifier les restes récemment trouvés de membres du personnel militaire portés disparus pendant leur service actif.

Anson L7056

L'Avro Anson Mk 1 L7056 et ses quatre membres d'équipage ont été portés disparus le 30 octobre 1942, tandis qu'ils effectuaient un exercice de navigation de routine. Les quatre membres d'équipage du L7056 étaient les suivants : Robert Ernest Luckock, Charles George Fox, Anthony William Lawrence et William Baird. Le 23 octobre 2013, l'Anson a été retrouvé dans une forêt éloignée près de Port Renfrew, en Colombie-Britannique. Les responsables du Programme d'identification des pertes militaires ont alors entrepris des travaux pour exhumer les restes des membres de l'équipage de l'Anson et les identifier.

Avion

Au cours d’un raid nocturne sur le front allemand entre le 8 et le 9 juin 1917, 16 soldats du 49e Bataillon ont été portés disparus. En octobre 2003, les restes humains de deux soldats ont été découverts près d'Avion (Pas-de-Calais), en France. Étant donné l’endroit oú les restes gisaient et les boutons du bataillon retrouvés près de ceux-ci, on était d’avis qu’il s’agissait de deux des membres du 49e Bataillon portés disparus. Les responsables du Programme d'identification des pertes militaires ont alors entrepris des travaux pour identifier les restes, qui se sont révélés être ceux du soldat Thomas Lawless et du soldat Herbert Peterson.

Hallu

En 2006 et 2007, huit ensembles de restes humains ont été découverts près du village d'Hallu, en France. On était d'avis qu'il s'agissait de certains des membres du 78th Battalion portés disparus qui avaient combattu près de ce village au cours des derniers stades de la bataille d'Amiens en 1918. Les responsables du Programme d'identification des pertes militaires ont alors entrepris des travaux pour pour identifier ces restes. Cinq des huit ensembles de restes humains ont été identifiés. Ce sont ceux du Lt Clifford Neelands, du Sdt Sidney Halliday, du Sgt suppl Oscar Lindell, du Sdt William Simms et du Sdt Lachlan McKinnon.

Kapelsche Veer

Kapelsche Veer, importante tête de pont allemande aux Pays-Bas, a été le théâtre de combats continus de décembre 1944 à janvier 1945. Dans le cadre de l´opération ELEPHANT, le Lincoln and Welland Regiment a joué un rôle de premier plan dans l´expulsion des forces allemandes bien établies sur leur position. En 2014, un ensemble de restes humains a été découvert sur la rive sud de la rivière Maas, près de Sprang-Capelle. Le lendemain de la découverte, en se servant de fiches dentaires, on est parvenu à identifier les restes comme étant ceux du Sdt Albert Laubenstein.

Molentje Belgique

Au cours de la nuit du 13 au 14 septembre 1944, The Algonquin Regiment a lancé une attaque dans le but d’établir une tête de pont près de Molentje, en Belgique. Lorsqu’il a été forcé de se retirer, beaucoup de morts et de blessés ont été laissés derrière, parmi lesquels huit soldats qui ont été ultérieurement portés disparus. En 2014, un ensemble de restes humains a été découvert dans un champ de ferme, à Molentje (Damme), en Belgique, mais n’a été que partiellement récupéré. En 2016, dans le cadre du Programme d’identification des pertes militaires, les restes ont été récupérés au complet et identifiés comme étant ceux du soldat Kenneth Donald Duncanson.

Nomad 3521

Le 13 décembre 1940, au cours des recherches effectuées pour trouver l'aviateur-chef Clayton Hopton porté disparu, deux avions sont entrés en collision au-dessus du lac Muskoka. Le Nomad 3512, avec à son bord le Sgt Lionel Francis et l'Avc William Gosling, et le Nomad 3521, transportant le Capt Avn Peter Campbell et l'Avc Theodore Scribner Bates, se sont engloutis dans le lac. Si le Nomad 3512 et son équipage ont été retrouvés dans les semaines qui ont suivi l'écrasement, l'épave du Nomad 3521 n'a été récupérée qu'en juin 2012. Les responsables du Programme d'identification des pertes militaires ont mené des travaux pour identifier les membres d'équipage et procéder à leur inhumation en 2013.

Si vous avez des questions concernant le Programme d’identification des pertes militaires, veuillez communiquer avec nous par courriel en choisissant « Histoire et patrimoine » dans le menu déroulant.