John Horton - PAFC

Aux postes de combats

Technique : Huile sur carton
Dimensions :
Date : 2002

« De nos jours, lorsque le navire est en position de combat, oui il avance, mais on ne peut voir personne. Il y a une ou deux personnes sur le pont et tous les autres sont au-dessous. Le dernier tableau que je viens juste de terminer montre en fait le poste central des opérations du NCSM Ottawa, où le capitaine et divers membres de l’équipage, tous alignés devant des ordinateurs, travaillent sous un faible éclairage rougeâtre. Ils portent de l’équipement anti-éclair et la lumière des ordinateurs se réfléchit sur leurs visages, préoccupés et concentrés. Pour moi, cette scène est probablement très révélatrice de la façon dont la guerre moderne se déroule. »



'Apollo Patrol' par John Horton (marine) 2002

Apollo Patrol

Technique : Huile sur carton
Dimensions :
Date : 2002

« Je voulais aussi montrer ce qu’on voit des airs. J’avais pleinement conscience du fait qu’il est évidemment difficile de continuer à faire voler les Sea King vieillissants. L’un des tableaux que j’ai réalisés est une vue de l’arrière d’un Sea King en vol (en train de virer pour atterrir sur l’Ottawa). On aperçoit tout en bas l’Ottawa et aussi le cargo de ligne soudanais, que l’Ottawa vient tout juste d’intercepter. Le tableau illustre ici aussi une mission d’interception en cours, tout en montrant le point de vue des airs. En fait, l’Amiral Fraser a déclaré à ce sujet : « J’ai la curieuse impression que c’est la première fois qu’on exécute une peinture montrant un Sea King dans un théâtre d’opérations. »



'A Dawn Boarding' par John Horton (marine) 2002

Arraisonnement à l’aube

Technique : Huile sur carton
Dimensions :
Date : 2002

« Je voulais montrer ce qu’on faisait et un peu ce qu’était la vie dans la Marine moderne... Je savais que je devais peindre une sorte de portrait d’un navire, pour ainsi dire, afin de montrer en quoi le travail consistait. C’est ainsi que j’ai fait un tableau qui... nous situe immédiatement dans le golfe Persique. Le tableau montre le travail d’arraisonnement, c’est-à-dire, le bateau pneumatique avec l’équipage grimpant l’échelle, astucieusement armé de manière à pouvoir effectuer une inspection et une fouille sur cette embarcation, avec l’Algonquin en arrière-plan. La scène est peinte au lever du soleil; le golfe est brumeux, à cause du sable que le vent souffle du désert. C’est plutôt une peinture d’ambiance, mais elle montre bien le travail d’arraisonnement; ce sont les conditions dans lesquelles les membres des FC travaillent. »



'“Go Fast” - Interdiction' par John Horton (marine) 2002

“Go Fast” - Interdiction

Technique : Huile sur carton
Dimensions :
Date : 2002

« Les travailleurs migrants traversent le golfe Persique à bord de rapides embarcations non pontées qui, bien sûr, pourraient facilement transporter des terroristes qui fuient l’Iran ou le Pakistan. Ces embarcations sont arrêtées et leurs occupants, interrogés, souvent sous un soleil de plomb. Cette opération peut durer plus de deux heures, ce qui est difficile pour les deux parties. J’ai observé des matelots canadiens qui fournissaient de l’aide humanitaire à ces pauvres gens après s’être assurés qu’ils ne représentaient aucune menace. Ces travailleurs cherchent simplement une vie meilleure pour leurs familles; ils sont victimes de la dure politique de notre époque. »



'Homecoming' par John Horton (marine) 2002

Retour chez nous

Technique : Huile sur carton
Dimensions :
Date : 2002

« Dans ce tableau, on voit le NCSM Algonquin qui revient au port à Esquimalt, en octobre 2002, après un déploiement de sept mois dans le golfe Persique. Toutes les familles de marins peuvent se reconnaître dans cette peinture qui, je l’espère, exprime la joie d’être réuni avec les êtres chers après une longue absence dans un théâtre éloigné. L’idée de ce tableau a été suggérée par Jane Town, épouse du Capitaine Town, à l’époque chef d’état-major des FMAR(P). »



'The Shadow' par John Horton (marine) 2002

L’ombre

Technique : Huile sur carton
Dimensions :
Date : 2002

« Je me souviens d’une nuit chaude sur le pont. Nous suivions un « navire d’intérêt ». La lune était claire, mais l'horizon apparaissait voilé dans la brume. Le sujet se situe quelque part entre le romantique et le sinistre – comme un chat traquant une souris! »