Croix de Victoria - Première Guerre mondiale, 1914-1918

Edward Donald Bellew

Edward Donald Bellew

Edward Donald Bellew naît à Bombay, en Inde, le 28 octobre 1882. Il immigre au Canada après avoir servi pendant plusieurs années au sein de l’armée britannique.

Le Lieutenant Bellew mérite la Croix de Victoria pour ses actions le 24 avril 1915, près de Keerselaere, en Belgique, alors qu’il sert à titre d’officier responsable des mitrailleuses au sein du 7e Bataillon d’infanterie du Corps expéditionnaire canadien. Au cours d’une puissante attaque allemande, il ne dispose que de deux mitrailleuses dominant le terrain sur lequel avance l’ennemi. Lorsque les fantassins allemands ne sont qu’à une centaine de mètres de la position et que les arrières sont également menacés, le Lieutenant Bellew et son sergent choisissent de tenir jusqu’au bout. Le sergent est tué et le Lieutenant Bellew, blessé, mais ce dernier continue de faire feu jusqu’à épuisement des munitions. Avant que l’ennemi ne puisse occuper sa position et ne le fasse prisonnier, le Lieutenant Bellew saisit un fusil et fracasse sa mitrailleuse, la rendant inutilisable pour l’ennemi.

Le Lieutenant Bellew s'éteint à Kamloops, en Colombie-Britannique, le 1er février 1961.

Citation

Pour un acte de bravoure remarquable et pour son zèle près de Keerselaere, le 24 avril 1915, dans le cadre de l’attaque allemande sur le saillant d’Ypres. En sa qualité d’officier responsable des mitrailleuses, le Capt (alors Lt) Bellew dispose de deux mitrailleuses installées sur un terrain élevé dominant Keerselaere. Le 24 au matin, l’ennemi lance une attaque massive contre le front et le flanc droit du bataillon – ce dernier se retrouve exposé en raison d’une brèche dans la ligne. La compagnie de droite est rapidement mise hors combat, mais l’avance est temporairement arrêtée par le Capt Bellew, qui avait placé ses mitrailleuses à la gauche de la compagnie de droite. Des renforts ont été acheminés, mais ils sont également encerclés et détruits. Alors que l’ennemi ne se trouve plus qu’à une centaine de mètres de lui, sans aucune aide en vue et leurs arrières menacés, le Capt Bellew et le Sgt Peerless, chacun d’eux aux commandes d’une mitrailleuse, décident de tenir bon et d’aller jusqu’au bout. Le Sgt Peerless est tué et le Capt Bellew, blessé, s’effondre. Il se relève néanmoins et continue à faire feu jusqu’à épuisement des munitions, avant que l’ennemi n’occupe sa position. Le Capt Bellew saisit alors un fusil, fracasse sa mitrailleuse et combat jusqu’à la toute fin avant d’être fait prisonnier.

(London Gazette, no 31340, le 15 mai 1919)

 

[ Galerie des Croix de Victoria ] [ Brochure - La Croix de Victoria canadienne ]