Croix de Victoria - Première Guerre mondiale, 1914-1918

William Avery Bishop

William Avery Bishop

William Avery Bishop naît à Owen Sound, en Ontario, le 8 février 1894. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il est élève-officier au Royal Military College, à Kingston. Il s’enrôle dans le 9th Mississauga Horse du Corps expéditionnaire canadien le 30 septembre 1914 pour ensuite servir dans le Royal Flying Corps. Le Capitaine Bishop, déjà récipiendaire de l’Ordre du service distingué et de la Croix militaire, devient le premier aviateur canadien à recevoir la Croix de Victoria pour son attaque matinale en solitaire contre un terrain d’aviation ennemi, près de Cambrai, en France. Le 2 juin 1917, il repère sept avions au sol; il attaque et détruit trois des appareils et, plus tard, on lui attribuera la destruction des quatre autres. Le Capitaine Bishop poursuit ses opérations aériennes jusqu’en août 1917. Il retourne au front en juin 1918. Avec 72 victoires répertoriées à son actif, il se classe au deuxième rang des as de l’Empire britannique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Capitaine Bishop est maréchal de l’Air dans l’Aviation royale du Canada et contribue au recrutement. Il s'éteint à Palm Beach, aux États‑Unis, le 11 septembre 1956.

Citation

Pour un acte de bravoure remarquable, pour sa détermination et son habileté.

Le Capitaine Bishop, qui a été dépêché pour travailler en solo, se dirige d’abord vers un aérodrome ennemi; il ne repère aucun appareil dans les environs et prend donc la direction d’un autre aérodrome, à 3 milles vers le sud-est, ce qui veut dire au moins 12 milles à l’arrière de ses propres lignes. Sept avions – certains avec les moteurs en marche – sont au sol. Il les attaque à une altitude d’environ 50 pieds et voit s’effondrer un mécanicien qui démarrait un des moteurs. L’un des aéronefs décolle, mais alors qu’il se trouve à une altitude de 60 pieds, le Capitaine Bishop lui lance 15 projectiles à très courte distance. Il s’écrase au sol.

Un deuxième aéronef décolle. Il l’attaque avec 30 projectiles à une distance de 150 verges et l’envoie contre un arbre.

Deux autres avions quittent alors l’aérodrome. Il s’attaque à l’un d’eux à 1 000 pieds d’altitude, vidant sur lui le reste de son chargeur à munitions. L’appareil s’écrase à 300 verges de l’aérodrome, après quoi le Capitaine Bishop vide un chargeur complet de munitions sur le quatrième aéronef ennemi, puis il retourne à sa base.

Pendant son trajet de retour, quatre aéronefs ennemis le poursuivent sur une distance d’un mille, à environ 1 000 pieds au-dessus de lui, mais ils ne l’attaquent pas.

Son appareil a été très durement touché par les tirs d’une mitrailleuse au sol.

(London Gazette, no 30228, le 11 août 1917)

 

[ Galerie des Croix de Victoria ] [ Brochure - La Croix de Victoria canadienne ]