Croix de Victoria - Première Guerre mondiale, 1914-1918

Hugh Cairns

Hugh Cairns

Hugh Cairns naît à Ashington, en Angleterre, le 4 décembre 1896 et vient s'installer au Canada avec sa famille en mai 1911. Durant la Première Guerre mondiale, Cairns et ses deux frères s’enrôlent dans le Corps expéditionnaire canadien (CEC). Pour les exploits qu’il a accomplis lors de l’attaque de la crête de Vimy par le Corps canadien, en avril 1917, le Sergent Cairns reçoit la Médaille de conduite distinguée.

Le 1er novembre 1918, alors que le Sergent Cairns sert dans le 46e Bataillon d’infanterie près de Valenciennes, en France, une mitrailleuse allemande ouvre le feu sur son peloton en train d’avancer. Sans aucune aide, le Sergent Cairns attaque la position ennemie et s’empare de la mitrailleuse en utilisant une mitrailleuse légère Lewis pour tuer les servants. Plus tard, quand la progression est de nouveau arrêtée, il charge un autre groupe de positions allemandes, tuant 12 soldats et en capturant 18 autres, et s’empare de deux mitrailleuses. Les mitrailleuses et l’artillerie ennemies résistant encore, le Sergent Cairns, bien que blessé, réussit à mener une attaque de débordement et élimine les combattants. Le petit détachement de Cairns inflige de nombreuses pertes aux combattants ennemis et en capture une cinquantaine. Il s’empare de plus de toutes leurs mitrailleuses. Lors d'une autre patrouille à laquelle le Sergent Cairns participe par la suite, il force 60 autres soldats ennemis à se rendre. C’est en désarmant ce groupe de prisonniers que le Sergent Cairns est de nouveau blessé, cette fois gravement. Même s’il trouve encore le moyen d’ouvrir le feu et de tuer de nombreux assaillants, il est vaincu par une vingtaine de prisonniers ennemis. Faible et ayant perdu beaucoup de sang, il s’effondre. Il meurt le lendemain.

La Croix de Victoria a été décernée à titre posthume au Sergent Cairns pour sa conduite exemplaire lors de ces engagements.

Citation

Pour un acte de bravoure remarquable près de Valenciennes, le 1er novembre 1918, lorsqu’une mitrailleuse a ouvert le feu sur son peloton. Sans jamais hésiter, le Sgt Cairns s’est emparé d’une mitrailleuse légère Lewis et seul, sous une pluie de tirs directs, il s’élance sur la position ennemie, tue le détachement de cinq soldats et s’empare de la mitrailleuse. Un peu plus tard, quand la progression est à nouveau ralentie par les mitrailleuses, il charge à nouveau, tue 12 ennemis, en capture 18 autres et saisit 2 mitrailleuses.

Plus tard, alors que l’avance est arrêtée par des mitrailleuses et des canons de campagne, il mène une attaque de débordement avec un petit groupe et élimine de nombreux ennemis, bien qu’il soit blessé,; il en force 50 à se rendre et s’empare de toutes les mitrailleuses.

Après la consolidation, il participe à une autre patrouille chargée d’exploiter Marly et force 60 autres soldats ennemis à se rendre. C’est en désarmant ce groupe de prisonniers qu’il est gravement blessé. Il ouvre néanmoins le feu et inflige de lourdes pertes. Finalement, une vingtaine d’ennemis l’assaillent et il s’effondre; il est faible et il a perdu beaucoup de sang.

Tout au long de cette opération, il a fait preuve d’un solide courage, et son leadership a largement contribué au succès de l’attaque. Il est décédé le 2 novembre des suites de ses blessures.

(London Gazette, no 31155, le 31 janvier 1919)

 

[ Galerie des Croix de Victoria ] [ Brochure - La Croix de Victoria canadienne ]