Croix de Victoria - Première Guerre mondiale, 1914-1918

Frederick George Coppins

Frederick George Coppins

Frederick George Coppins naît à San Francisco, aux États-Unis, le 25 octobre 1889. Citoyen des États-Unis, pays neutre à l’époque, Coppins affirme être né en Angleterre afin de pouvoir s’enrôler dans le Corps expéditionnaire canadien (CEC). Après avoir servi quelque temps dans la cavalerie, il s'enrôle dans le 8e Bataillon d’infanterie du CEC.

Le 9 août 1918, le Caporal Coppins mérite la Croix de Victoria, alors qu’il sert avec son bataillon à l’est d’Amiens. Ce jour-là, son peloton, pris de façon inattendue sous le feu de plusieurs mitrailleuses allemandes, est immobilisé et se trouve incapable d’avancer ou de battre en retraite. Puisqu’il est impossible de se mettre à couvert, il est impératif de neutraliser les mitrailleuses ennemies pour éviter l’anéantissement du peloton. De sa propre initiative, le Caporal Coppins demande à quatre hommes de le suivre et, ensemble, ils attaquent les positions ennemies. Ces quatre hommes sont tués au moment de la charge et le Caporal Coppins est blessé. Il poursuit néanmoins l’assaut et, parvenant seul aux mitrailleuses, tue quatre soldats ennemis et en fait quatre autres prisonniers.

Le Caporal Coppins s'éteint à Livermore, en Californie, le 30 mars 1963.

Citation

Pour un acte de bravoure remarquable et pour son zèle au moment où, lors d’un assaut, son peloton subit de façon inattendue le feu de nombreuses mitrailleuses. Il est incapable d’avancer ou de retraiter et ne peut se mettre à couvert. Il devient évident que le peloton sera anéanti s’il n’arrive pas à neutraliser immédiatement les mitrailleuses ennemies. Sans hésitation et de sa propre initiative, le Cpl Coppins demande à quatre hommes de le suivre et il se lance à l’assaut, sous les tirs intenses des mitrailleuses. Avec ses camarades, il se dirige tout droit vers les mitrailleuses. Les quatre hommes qui l’accompagnent sont tués et le Cpl Coppins est blessé. En dépit de ses blessures, il parvient seul aux mitrailleuses ennemies, tue celui qui actionne la première pièce d’artillerie, ainsi que trois membres de ce détachement, et il fait prisonniers les quatre autres ennemis qui se sont rendus.

Par sa bravoure hors du commun, le Cpl Coppins a pu sauver la vie de nombreux hommes de son peloton et il a rendu possible la poursuite de l’avancée.

En dépit de sa blessure, ce vaillant sous-officier a poursuivi sa route avec son peloton, jusqu’à l’objectif final. Il n’a quitté sa ligne qu’une fois celle-ci sécurisée, quand il a reçu l’ordre de le faire.

(London Gazette, no 30922, le 27 septembre 1918)

 

[ Galerie des Croix de Victoria ] [ Brochure - La Croix de Victoria canadienne ]