Croix de Victoria - Première Guerre mondiale, 1914-1918

Gordon Muriel Flowerdew

Gordon Muriel Flowerdew

Gordon Muriel Flowerdew naît à Billingford, en Angleterre, le 2 janvier 1885. Jeune homme, il s’établit en Saskatchewan en 1903 et déménage plus tard en Colombie-Britannique. Durant la Première Guerre mondiale, il obtient sa commission d'officier au sein du Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians).

Le 30 mars 1918, alors qu’il commande l’escadron « C » du Strathcona's, près du bois de Moreuil, en France, le Lieutenant Flowerdew aperçoit deux lignes de positions d’infanterie allemandes soutenues par des mitrailleuses et distantes d’environ 200 mètres l’une de l’autre. Le Lieutenant Flowerdew ordonne à l’escadron de charger. Les cavaliers canadiens franchissent les deux lignes allemandes, tuant un grand nombre de soldats ennemis avec leurs épées. Faisant demi-tour, le Lieutenant Flowerdew ramène l’escadron « C » sur les lignes, ce qui oblige les Allemands à céder et à se retirer. À ce stade, l’escadron a perdu 70 p. 100 de ses effectifs dans la charge, y compris le Lieutenant Flowerdew, qui a été gravement blessé. Les survivants s’installent néanmoins dans les positions désertées par l’ennemi et réussissent à les tenir. Malheureusement, le Lieutenant Flowerdew succombe à ses blessures le lendemain.

La Croix de Victoria a été attribuée à titre posthume au Lieutenant Flowerdew pour son leadership énergique.

Citation

Pour sa bravoure et sa fougue exceptionnelles à la tête d'un escadron chargé d'exécuter une mission spéciale très importante. Lorsqu'il parvient au premier objectif, le Lieutenant Flowerdew voit devant lui deux lignes ennemies, distantes d'environ 200 verges, constituées toutes deux d'une soixantaine d'hommes et équipées de mitrailleuses au centre et sur les flancs. Prenant conscience de l'importance capitale de l'opération ainsi que de l'enjeu, le Lieutenant Flowerdew donne l'ordre à une troupe commandée par le Lieutenant Harvey, V.C., de mettre pied à terre et d'effectuer un mouvement particulier pendant qu'il chargera avec les trois autres troupes. L'escadron (moins une troupe) traverse les deux lignes, passant au fil de l'épée un grand nombre de soldats, puis fait demi-tour et se rue de nouveau sur l'ennemi. Le Lieutenant Flowerdew perd environ 70 p. 100 de son effectif, qui est tué ou blessé par les tirs de fusils et de mitrailleuses provenant de face et de côté, mais l'ennemi se retire. Les survivants de l'escadron s'établissent dans une position où ils sont rejoints, après de vifs combats corps à corps, par la troupe du Lieutenant Harvey. Le Lieutenant Flowerdew est grièvement blessé aux deux cuisses durant l'opération, mais il continue d'encourager ses hommes. Il ne fait aucun doute que le grand courage de cet officier a été le facteur déterminant dans la prise de cette position.

(London Gazette, no 30648, le 24 avril 1918)

 

[ Galerie des Croix de Victoria ] [ Brochure - La Croix de Victoria canadienne ]