Croix de Victoria - Première Guerre mondiale, 1914-1918

Cecil John Kinross

Cecil John Kinross

Cecil John Kinross naît à Harefield, en Angleterre, le 17 février 1896. À 16 ans, il vient s’établir avec sa famille dans une ferme en Alberta. Durant la Première Guerre mondiale, il sert dans le 49e Bataillon d’infanterie du Corps expéditionnaire canadien. Avant de recevoir la Croix de Victoria, le Soldat Kinross avait déjà été blessé, mais avait été en mesure de retourner dans son unité un mois plus tard.

Le 30 octobre 1917, près de Passchendaele, en Belgique, la compagnie de Kinross essuie un feu intense provenant d’une mitrailleuse et de l’artillerie allemandes. Le Soldat Kinross examine minutieusement la situation puis, se débarrassant de tout son équipement à l’exception de son fusil et d’une cartouchière, il part seul à découvert en plein jour. Il charge alors la position, tue les six combattants du détachement et détruit leur mitrailleuse. Inspirée par ce fait d’armes, sa compagnie avance d’environ 300 mètres et s’établit sur une nouvelle position stratégique. Pour sa conduite exemplaire, le Soldat Kinross se voit décerner la Croix de Victoria.

Gravement blessé, Kinross ne retourne pas sur la ligne de feu. Il s'éteint à Lougheed, en Alberta, le 21 juin 1957. En son honneur, on a attribué son nom à l'une des montagnes Rocheuses, près de Jasper, en Alberta.

Citation

Pour un acte de bravoure remarquable, dans l’action, au cours d’une offensive prolongée et acharnée.

Peu après le déclenchement de l’attaque, la compagnie à laquelle il appartient essuie d’intenses tirs d’artillerie et toute progression est freinée par les tirs nourris d’une mitrailleuse ennemie. Le Sdt Kinross examine minutieusement la situation et, se débarrassant de tout son équipement à l’exception de son fusil et d’une cartouchière, au mépris de sa propre sécurité, il part seul à découvert en plein jour, fonce sur la mitrailleuse ennemie, tue le détachement de six combattants et détruit leur mitrailleuse. Inspirée par ce bel exemple de courage, sa compagnie avance d’environ 300 verges et s’établit sur une nouvelle position stratégique.

Tout au long de la journée, il affiche beaucoup de sang-froid et de courage, luttant avec une grande détermination dans une situation presque perdue d’avance, jusqu’à ce qu’il soit gravement blessé.

           

(London Gazette, no 30471, le 11 janvier 1918)

 

[ Galerie des Croix de Victoria ] [ Brochure - La Croix de Victoria canadienne ]