Croix de Victoria - Première Guerre mondiale, 1914-1918

Arthur George Knight

Arthur George Knight

Arthur George Knight naît à Haywards Heath, en Angleterre, le 26 juin 1886. Il vient s’établir au Canada en 1911. Il s’enrôle dans le Corps expéditionnaire canadien (CEC) en décembre 1914. Knight est affecté outre-mer en 1915, au sein du 10e Bataillon d’infanterie du CEC. En novembre 1917, il se voit décerner la Croix de Guerre par le gouvernement de la Belgique.

Après avoir participé à une attaque infructueuse contre les positions allemandes près de Cagnicourt, en France, le 2 septembre 1918, le Sergent intérimaire Knight commande une section de bombardement sous un feu nourri et attaque l’ennemi avec des grenades en combat rapproché. Constatant que la voie est toujours bloquée, il s’élance seul, transperçant plusieurs combattants ennemis de sa baïonnette et forçant les autres à battre en retraite dans la confusion. Quand son peloton reprend son avance à l’intérieur des tranchées allemandes, le Sergent intérimaire Knight repère un groupe d’environ 30 soldats ennemis qui se retirent par un tunnel profond menant à l’extérieur de la tranchée. De nouveau, il s’élance seul pour affronter l’ennemi, tuant un officier et deux sous-officiers et capturant 20 autres militaires du rang. Plus tard ce jour-là, quand l’avance de son peloton est de nouveau arrêtée, le Sergent intérimaire Knight met les défenseurs allemands en déroute à lui seul. Grièvement blessé, il est évacué vers l’arrière pour être soigné. Il succombe à ses blessures le lendemain.

La Croix de Victoria a été décernée à titre posthume au Sergent intérimaire Knight pour sa conduite exemplaire.

Citation

Pour sa bravoure, son esprit d'initiative et son zèle remarquables lorsque, après une attaque ratée, le Sergent Knight prend la tête d'une section de bombardement et, s'avançant sous un feu nourri, engage avec l'ennemi un combat rapproché. Constatant que son détachement est toujours stoppé, il fonce seul en avant, passant à la baïonnette plusieurs mitrailleurs et servants de mortier ennemis, et obligeant le reste de la troupe à battre en retraite dans la confusion. Il se munit ensuite d'une mitrailleuse Lewis et fait feu sur l'ennemi en déroute, causant de nombreuses pertes dans ses rangs.

Son peloton ayant continué d'avancer, le Sergent Knight aperçoit une trentaine de soldats ennemis qui pénètrent dans un tunnel conduisant hors des tranchées. Il se rue tout seul sur eux et, après avoir abattu un officier et deux sous-officiers, il capture 20 militaires du rang. Plus tard, il met en déroute, sans aide, un autre détachement ennemi qui s'oppose à l'avance de son peloton.

Chaque fois, il montre un courage indéfectible sous un feu très rapproché. Cet exemple de bravoure et d'esprit d'initiative a inspiré tous ses hommes.

Ce très brave sous-officier a plus tard été blessé mortellement.

(London Gazette, no 31012, le 15 novembre 1918)

 

[ Galerie des Croix de Victoria ] [ Brochure - La Croix de Victoria canadienne ]