Croix de Victoria - Première Guerre mondiale, 1914-1918

Filip Konowal

Filip Konowal

Filip Konowal naît à Kutkivtsi, Ukraine, en Russie Impériale le 25 mars 1887et immigre au Canada vers 1913. Ayant reçu une formation d’instructeur de combat à la baïonnette, il s’enrôle dans le Corps expéditionnaire canadien en 1915, sert dans le 47e Bataillon d’infanterie et finit par être promu caporal.

Le Caporal Konowal a mérité la Croix de Victoria pour les faits d’armes accomplis du 22 au 24 août 1917, alors qu’il commande sa section dans un engagement contre la résistance allemande sur la côte 70, près de Lens, en France. Durant ces opérations, le Caporal Konowal tue lui-même au moins 16 combattants ennemis. En arrivant à l’un des objectifs de son bataillon, il réalise qu’une mitrailleuse ennemie tient en échec le flanc droit de l’attaque canadienne. Il attaque la position allemande, tue les mitrailleurs et revient en ramenant la mitrailleuse ennemie avec lui. Le lendemain, il attaque une autre mitrailleuse et tue trois des combattants, avant de détruire la position et la mitrailleuse avec des explosifs. Le Caporal Konowal pousse ensuite son avance jusqu’à ce qu’il soit grièvement blessé.

Une fois guéri, le Caporal Konowal est affecté pendant un certain temps auprès de l'attaché militaire à l’ambassade de Russie à Londres, en Angleterre, avant de s’enrôler comme sergent dans le Corps expéditionnaire canadien en Sibérie. Il s'éteint à Ottawa, en Ontario, le 3 juin 1959 et est inhumé au Cimetière Notre-Dame, à Ottawa, en Ontario.

Citation

Pour un acte de bravoure remarquable et pour son leadership, alors qu’il commande une section d’attaque. Sa section a la difficile tâche de liquider les caves, les cratères et les emplacements de mitrailleuse. Sous son habile direction, toute résistance est brisée avec succès et de lourdes pertes sont infligées à l’ennemi. Dans une cave, il passe personnellement trois ennemis à la baïonnette et, seul, il en attaque sept autres dans un cratère, les tuant tous.

Arrivé à l’un de ses objectifs, le Cpl Konowal constate qu’une mitrailleuse tient en échec le flanc droit et cause de nombreuses pertes. Il s’élance et envahit cet emplacement; il tue les soldats du détachement et ramène la mitrailleuse ennemie jusqu’à nos lignes.

Le lendemain, il attaque, seul, un autre emplacement et tue trois combattants; il détruit la mitrailleuse et l’emplacement avec des explosifs.

Ce sous-officier a éliminé à lui seul au moins 16 ennemis et, au cours des deux jours de combats réels, il a poursuivi son travail jusqu’à ce qu’il soit grièvement blessé.

(London Gazette, no 30400, le 26 novembre 1917)

 

[ Galerie des Croix de Victoria ] [ Brochure - La Croix de Victoria canadienne ]