Croix de Victoria - Première Guerre mondiale, 1914-1918

Graham Thomson Lyall

Graham Thomson Lyall

Graham Thomson Lyall naît à Manchester, en Angleterre, le 8 mars 1892. Après avoir immigré au Canada et avoir fait ses études à Toronto, en Ontario, il travaille en qualité d’ingénieur en mécanique dans la région de Niagara. Après le début de la Première Guerre mondiale, Lyall s’enrôle dans le 102e Bataillon d’infanterie du Corps expéditionnaire canadien. Le Lieutenant Lyall mérite la Croix de Victoria le 27 septembre 1918 alors qu’il avance avec son peloton dans le bois de Bourlon, près de Cambrai en France. Quand la progression de la compagnie de tête de son bataillon est arrêtée par une fortification allemande, le Lieutenant Lyall et ses hommes débordent la position, capturent 13 combattants ennemis et s’emparent d’un canon de campagne et de 4 mitrailleuses. Plus tard ce jour-là, alors que son peloton, désormais affaibli, est retardé par une autre position ennemie, il charge seul et capture 45 autres combattants en plus de s’emparer de 5 mitrailleuses. Le Lieutenant Lyall conduit ensuite ses hommes vers l’objectif final et s'y établit pour assurer la défense de sa compagnie tout en faisant 47 autres prisonniers. Finalement, le Lieutenant Lyall renverse une autre position allemande fortement défendue, fait 80 prisonniers et s’empare de 17 mitrailleuses.

Le Lieutenant Lyall meurt en service actif, en Égypte, au cours de la Seconde Guerre mondiale, le 28 novembre 1941.

Citation

Pour un acte de bravoure remarquable et pour ses qualités de commandement au cours des opérations au nord de Cambrai.

Le 27 septembre 1918, alors qu’il avance avec son peloton dans le bois de Bourlon, il apporte une aide précieuse à la compagnie avancée qui est arrêtée par une fortification allemande. Par un mouvement de débordement, il réussit à s’en emparer et capture 13 prisonniers, s’empare d’un canon de campagne et de 4 mitrailleuses.

Un peu plus tard, son peloton, maintenant très affaibli par les pertes, est retardé par des mitrailleuses à l’extrémité sud du bois de Bourlon. Rassemblant tous les hommes disponibles, il les conduit jusqu’à la fortification; sur place, il charge seul et tue l’officier responsable, puis s’empare de 45 prisonniers et de 5 mitrailleuses à cet endroit. Arrivé à son objectif final, il capture 47 autres prisonniers, consolide sa position et assure ainsi la protection de sa compagnie.

Le 1er octobre, près de Blécourt, alors qu’il commande une compagnie affaiblie, il renverse, grâce à son adresse, une autre position fortement défendue, fait 80 prisonniers et saisit 17 mitrailleuses.

En deux jours d’opérations, le Lt Lyall s’est emparé au total de 3 officiers, 182 militaires du rang, 26 mitrailleuses et 1 canon de campagne, sans oublier les nombreuses pertes infligées. Tout au long de cette période, il a fait preuve d’une bravoure hors du commun et d’excellentes qualités de commandement.

(London Gazette, no 31067, le 14 décembre 1918)

 

[ Galerie des Croix de Victoria ] [ Brochure - La Croix de Victoria canadienne ]