Croix de Victoria - Première Guerre mondiale, 1914-1918

Christopher Patrick John O’Kelly

Christopher Patrick John O’Kelly

Christopher Patrick John O’Kelly naît à Winnipeg, au Manitoba, le 18 novembre 1895. Il s’enrôle dans le Corps expéditionnaire canadien (CEC) en 1915 et est commissionné au grade de sous-lieutenant. Alors qu’il sert dans le 52e Bataillon d’infanterie du CEC, O’Kelly reçoit la Croix militaire.

Le 26 octobre 1917, le Capitaine intérimaire O’Kelly mène sa compagnie du 52e Bataillon d’infanterie contre les positions allemandes constituées en réseau de défenses, sur l’éperon de Bellevue, près de Passchendaele, en Belgique. Auparavant, d’autres unités ont essayé en vain d’attaquer le dispositif ennemi, au prix de pertes considérables. Le Capitaine intérimaire O’Kelly et ses hommes avancent d’environ un kilomètre à l’intérieur des positions ennemies, s’emparent de 6 casemates et de 10 mitrailleuses et font 100 prisonniers. Ils creusent et tiennent leur position contre les contre-attaques allemandes répétées jusqu’à ce qu’ils soient relevés. Plus tard ce jour-là, le Capitaine intérimaire O’Kelly et sa compagnie repoussent une autre contre-attaque ennemie d’envergure et font d’autres prisonniers. Informés d’une action allemande cette nuit-là, ils capturent une section d’assaut de 11 soldats. Pour le leadership exemplaire manifesté tout au long de cette journée, le Capitaine intérimaire O’Kelly se voit décerner la Croix de Victoria.

Le 15 novembre 1922, lors d’une tempête sur le lac Seul, près de Kenora, en Ontario, le Capitaine intérimaire O’Kelly se noie. On n'a jamais retrouvé son corps.

Citation

Pour un acte de bravoure remarquable accompli en commandant sa compagnie avec une habileté et une détermination extraordinaires.

Après l’échec de l’attaque initiale et après que deux compagnies de son unité ont lancé une nouvelle attaque, le Capt O’Kelly et ses hommes avancent d’environ 1 000 verges, sous les tirs nourris et sans aucun barrage d’artillerie. Ils s’emparent des positions ennemies sur l’éperon de la colline et le Capt O’Kelly organise personnellement et dirige une série d’attaques contre des casemates. À elle seule, sa compagnie s’empare de 6 casemates, 10 mitrailleuses et fait 100 prisonniers.

Un peu plus tard ce jour-là, sous la conduite de ce brave officier, sa compagnie repousse une solide contre-attaque; elle fait de nouveaux prisonniers et, par la suite, au cours de la nuit, elle s’empare d’une section d’assaut ennemie composée d’un officier, de 10 hommes et d’une mitrailleuse.

C’est en grande partie au courage remarquable, à l’audace et à l’habileté du Capt O’Kelly qu’il faut attribuer toutes ces réalisations.

(London Gazette, no 30471, le 11 janvier 1918)

 

[ Galerie des Croix de Victoria ] [ Brochure - La Croix de Victoria canadienne ]