Tome 3, Partie 1 : Régiments blindés, artilleries et génies en campagne - RÉGIMENTS BLINDÉS

4TH PRINCESS LOUISE DRAGOON GUARDS

INSIGNE DU 4TH PRINCESS LOUISE DRAGOON GUARDS

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


INSIGNE

Description

Une couronne de marquis au naturel enfilée d'un monogramme composé de deux lettres « L » entrelacées d'argent reposant sur les chiffres romains « IV » d'or, le tout soutenu d'un listel d'azur liséré d'or inscrit PRINCESS LOUISE DRAGOONS GUARDS en lettres du même, et sommé d'une couronne d'un fille de souverain au naturel.

Symbolisme

Les couronnes et les deux lettres « L » entrelacées font référence à la princesse Louise (1848-1939), fille de la reine Victoria, dont le régiment porte le nom, ainsi qu'à son mari, le marquis de Lorne (1845-1914), Gouverneur général du Canada de 1878 à 1883. Les chiffres romains « IV » rappellent le nom du régiment. En 1936, les 4th Hussars of Canada ont été amalgamés aux Princess Louise Dragoon Guards et ont été rebaptisés 4th Princess Louise Dragoon Guards.

Haut de la page

DEVISE

PRO ARIS ET FOCIS (Pour nos autels et nos foyers)

MARCHES

Men of Harlech; et God Bless The Prince of Wales.

HONNEURS DE BATAILLE

Guerre d'Afrique du Sud

AFRIQUE DU SUD, 1900.

Première Guerre mondiale

MONT SORREL

Seconde Guerre mondiale

ADRANO; Vallée de la Troina; SICILE, 1943; Débarquement de Reggio; Motta-Montecorvino; VALLÉE DE LA LIRI; Ligne Hitler; Traversée de la Melfa; LIGNE GOTHIQUE; Tomba di Pasaro; Casale; Sant' Angelo in Salute; La Prise de Ravenne; Canal Naviglio; ITALIE, 1943-1945; NORD-OUEST DE L'EUROPE, 1945.

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 30 avril 1875 et regroupe les régiments suivants.

Le « 4th Princess Louise Dragoon Guards » vit le jour à Kingston, en Ontario, le 30 avril 1875, lorsque le « 4th Provisional Regiment of Cavalry » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « 4th Regiment of Cavalry » le 7 mai 1886;2 « 4th Hussars » le 1er janvier 1893;3 « 4th Hussars of Canada » le 1er mars 1932.4 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec le « Princess Louise Dragoon Guards » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « 4th Princess Louise Dragoon Guards ».5 Il fut rebaptisé : « 2nd (Reserve) Regiment, 4th Princess Dragoon Guards » le 11 février 1941;6 « 4th (Reserve) Reconnaissance Battalion, (4th Princess Louise Dragoon Guards) » le 1er avril 1941;7 « 4th (Reserve) Reconnaissance Regiment (4th Princess Louise Dragoon Guards), CAC » le 8 juin 1942;8 « 4th (Reserve) Reconnaissance Regiment (4th Princess Louise Dragoon Guards), RCAC » le 2 août 1945;9 « 4th Armoured Car Regiment (4th Princess Louise Dragoon Guards), RCAC » le 19 juin 1947,10 « 4th Princess Louise Dragoon Guards (4th Armoured Car Regiment) » le 4 février 1949;11 et « 4th Princess Louise Dragoon Guards » le 19 mai 1958.12 Il fut réduit à des effectifs nuls et transféré à l'Ordre de bataille supplémentaire le 12 février 1965.13

Notes :

Le 1er novembre 1920, le « 4th Hussars » fut organisé en tant qu'unité à deux régiments. Le 1er Régiment faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Régiment faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve (GO 185/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « 4th Hussars » fut dissous en vue de la réorganisation du 1er novembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 5/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « 4th Hussars of Canada » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 159/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The Princess Louise Dragoon Guards » vit le jour à Ottawa, en Ontario, le 1er janvier 1903, lorsque le « Princess Louise Dragoon Guards » fut autorisé.14 Il fut rebaptisé : « 5th, "Princess Louise Dragoon Guards" » le 1er février 1903;15 et « The Princess Louise Dragoon Guards » le 15 mars 1920.16 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec le « 4th Hussars of Canada », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes:

Le « The Princess Louise Dragoon Guards » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 mai 1920 et réorganisé la même journée (GO 101/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 1er novembre 1920, le « The Princess Louise Dragoon Guards » fut organisé en tant qu'unité à deux régiments. Le 1er Régiment faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Régiment faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve (GO 185/20).

Le 1er Régiment fut rebaptisé « 1st Régiment (8th Regiment Canadian Mounted Rifles, CEF) » le 15 novembre 1926 (GO 74/26). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Princess Louise Dragoon Guards » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 159/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Haut de la page

Perpétuation

« 8th Regiment, Canadian Mounted Rifles, CEF »

Site du Quartier général

Ottawa, Ontario

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Guerre d'Afrique du Sud

L'escadron de cavalerie indépendant « The Princess Louise Dragoon Guards » fournit des volontaires pour les contingents canadiens en campagne.17

Première Guerre mondiale

Des détachements du « 4th Hussars » furent mobilisés pour le service actif le 6 août 1914, fournissant des services locaux de protection.18

Le « 8th Regiment, Canadian Mounted Rifles, CEF » fut autorisé le 15 mars 1915,19 et s'embarque pour la Grande-Bretagne le 8 octobre 1915.20 Son personnel passa au « 39th Reserve Battalion, CEF » et il fournit un contingent au « 4th Battalion, Canadian Mounted Rifles, CEF » le 29 janvier 1916.21 Le régiment fut dissous le 8 décembre 1917.22

Seconde Guerre mondiale

Le régiment mobilisa le « 4th (Active) Princess Louise Dragoon Guards, CASF » pour le service actif le 26 janvier 1941.23 Il fut converti au blindé et rebaptisé: « 4th Reconnaissance Battalion (4th Princess Louise Dragoon Guards), CASF » le 11 février 1941;24 et « 4th Reconnaissance Regiment (4th Princess Louise Dragoon Guards), CAC, CASF » le 8 juin 1942.25 Il fut converti à l'infanterie et rebaptisé « 4th Princess Louise Dragoon Guards, CIC, CASF » le 13 juillet 1944.26 Il fut converti au blindé et rebaptisé : « 4th Reconnaissance Regiment (4th Princess Louise Dragoon Guards), CAC, CASF » le 15 mars 1945;27 et « 4th Reconnaissance Regiment (4th Princess Louise Dragoon Guards)», RCAC, CASF' le 2 août 1945.28 Le bataillon fut formé de la 1re division d'infanterie canadienne et des renforts arrivant du Canada en juillet 1941.29 L'escadron « A » débarqua en Sicile le 13 juillet 1943 en tant qu'élément de la 1re division d'infanterie canadienne. Il fut suivi du reste du régiment le 26 août 1943.30 L'escadron « A » débarqua en Italie le 4 septembre 1943 et fut rejoint par le régiment le 30 septembre 1943.31 Il servit en tant qu'infanterie et en tant que composante de la 12e brigade d'infanterie, de la 5e division blindée canadienne, jusqu'à ce qu'il se rende dans le Nord- Ouest de l'Europe le 26 février 1945.32 Le régiment outre-mer fut dissous le 15 décembre 1945.33

Haut de la page

ÉTENDARD

4th Princess Louise Dragoons Guards

DRAPEAU DE CAMP

Aucun drapeau de camp autorisé.


1. GO 30 Apr 75. Formed from four independent troops of cavalry authorized on the following dates: 'No. 1 Troop' at Kingston (First Volunteer Militia Troop of Cavalry of the County of Frontenac, 20 September 1855), 'No. 2 Troop' at Napanee (The Napanee Troop of Volunteer Militia Cavalry, 28 February 1856), 'No. 3 Troop' at Loughborough (Second Troop of Volunteer Militia Troop of Cavalry of the County of Frontenac, 21 August 1856), and 'No. 4 Troop' at Picton (Picton Troop of Cavalry, 23 May 1872) / Formé de quatre troupes de cavalerie indépendantes autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Troop » à Kingston (First Volunteer Militia Troop of Cavalry of the County of Frontenac, 20 septembre 1855), « No. 2 Troop » à Napanee (The Napanee Troop of Volunteer Militia Cavalry, 28 février 1856), « No. 3 Troop » à Loughborough (Second Troop of Volunteer Militia Troop of Cavalry of the County of Frontenac, 21 août 1856), et « No. 4 Troop » à Picton (Picton Troop of Cavalry, 23 mai 18720).

2. MGO 9/86. No authority for a change of designation of this unit is contained within the applicable Militia General Orders or Annual Militia Report sessional papers of 1886. However, the date of 7 May 1886 is consistent with the nomenclature used in the aforementioned sources and the Department of Militia and Defence, The Militia List of the Dominion of Canada, 1886 / Les Ordres Généraux de la Milice ou les textes de séances du rapport Annuel de la Milice, ne comportent aucune autorité quant au changement d'appellation de cette unité en 1886. La date du 7 mai 1886 correspond toutefois à la nomenclature utilisée dans les sources mentionnées précédemment ainsi que par le Ministère de la Milice et de la défense, 1886.

3. No authority for a change of designation of cavalry units in 1892 is contained within the applicable Militia General Orders or Annual Militia Report sessional papers. However, the date of 1 January 1893 is consistent with the nomenclature used in the aforementioned sources of 1893 and the Department of Militia and Defence, The Militia List of the Dominion of Canada, 1893. (GO 21/93 - Establishment Lists of the Active Militia of the Dominion of Canada for the Financial Year 1893-94).

4. GO 26/32.

5. GO 159/36; and/et 75/37.

6. GO 79/41.

7. GO 236/41.

8. GO 451/42.

9. GO 275/45. The Canadian Armoured Corps was redesignated 'Royal Canadian Armoured Corps' on this date / Le « Canadian Armoured Corps » fut rebaptisé « Royal Canadian Armoured Corps » en ce jour.

10. CAO 76-3, Supp Issue No. 43/47.

11. CAO 76-3, Supp Issue No. 114/49.

12. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 602/58.

13. SD 1 Letter No. 64/63; and/et Central Command Message, CC 2001-3/1-23/2 - CC 2001-3/1-1(G) of 11 May 65.

14. GO 9/03. Formed from an independent cavalry squadron designated 'The Princess Louise Dragoon Guards' authorized on 23 May 1872 as the 'Ottawa Troop of Cavalry' (MGO 13/72), and the newly authorized 'B Squadron' / Formé d'un escadron de cavalerie indépendante, baptisé le « The Princess Louise Dragoon Guards », autorisé le 23 mai 1872 sous l'appellation de « Ottawa Troop of Cavalry » (MGO 13/72), et le nouvellement autorisé « B Squadron ».

15. GO 23/03.

16. GO 26/20.

17. GO 60/33.

18. GO 142/14.

19. GO 36/15.

20. CEF Sailing List, vol. XII. The unit also sent three reinforcing drafts overseas on 10 June, 17 July and 23 August 1915 / L'unité envoya aussi trois contingents en renfort outre-mer le 10 juin, 17 juillet et 23 août 1915.

21. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 8th Regt C.M.R., Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries VI, Box/boîte 17, Folder/chemise 6.

22. GO 82/18.

23. GO 40/41; and/et GO 41/41.

24. GO 79/41.

25. GO 455/42.

26. GO 18/45.

27. GO 252/45.

28. GO 275/45. The Canadian Armoured Corps was redesignated 'Royal Canadian Armoured Corps' on this date / Le « Canadian Armoured Corps » fut rebaptisé « Royal Canadian Armoured Corps » à cette date.

29. Lieutenant-Colonel H.M. Jackson, The Princess Louise Dragoon Guards, (Ottawa, 1952), p. 77.

30. Ibid, pp. 119 and/et 126.

31. Ibid, pp. 128 and/et 139.

32. Ibid, p. 261; and/et Lieutenant-Colonel G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume II, The Canadians in Italy, 1943-1945 (Ottawa, 1957), passim.

33. GO 85/46.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine (voir le lien PDF indiqué ci-dessus) et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.