Tome 3, Partie 1 : Régiments blindés, artilleries et génies en campagne - RÉGIMENTS BLINDÉS

8th CANADIAN HUSSARS (PRINCESS LOUISE'S)

INSIGNE DU 8TH CANADIAN HUSSARS (PRINCESS LOUISE'S)

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


Colonel-en-chef : Son Altesse Royale la Princesse Royale LG LT GCVO QSO CD

INSIGNE

Description

D'or aux chiffres romains « VIII » d'argent entourés d'un surfait noué d'azur liséré, inscrit CANADIAN HUSSARS -PRINCESS LOUISE'S et sommé de la couronne d'un enfant cadet du souverain, le tout d'or, soutenu d'un listel de gueules, liséré d'or et inscrit REGI PATRIAEQUE FIDELIS en lettres du même.

Symbolisme

La couronne de Son Altesse Royale la princesse Louise représente le service rendu à la Couronne et le lien entre Son Altesse Royale et le régiment. Le surfait indique que ce régiment était à l'origine un régiment de cavalerie. Les chiffres romains « VIII » et les mots « CANADIAN HUSSARS (PRINCESS LOUISE'S) » sont une des formes du nom du régiment, et « REGI PATRIAEQUE FIDELIS » en est la devise.

Haut de la page

DEVISE

REGI PATRIAEQUE FIDELIS (Fidèle à mon roi et à ma patrie)

Haut de la page

MARCHES

Marche rapide

The Galloping 8th Hussars

Marche lente

The 8th Hussars

Haut de la page

ALLIANCE

Armée britannique

The Queen's Royal Hussars (The Queen's Own and Royal Irish)

Affiliation

The Queen's York Rangers, RCAC

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Guerre de 1812

Distinction honorifique

Distinction honorifique non blasonnable DÉFENSE DU CANADA – 1812-1815 – DEFENCE OF CANADA

Première Guerre mondiale

MONT-SORREL; SOMME, 1916; FRANCE ET FLANDRES, 1915-16.

Seconde Guerre mondiale

VALLÉE DU LIRI; Traversée de la Melfa; Ceprano; LIGNE GOTHIQUE; Montecchio; Tomba di Pesaro; CORIANO; PASSAGE DU LAMONE; Crête de Misano; Conventello-Comacchio; ITALIE, 1944 1945; Ijsselmeer; Poche de Delfzijl; NORD-OUEST DE L'EUROPE, 1945.

LIGNEE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour à Apohaqui, au Nouveau Brunswick, le 30 avril 1869, lorsque le « New Brunswick Regiment of Yeomanry Cavalry » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « 8th Regiment of Cavalry » le 31 mai 1872;2 « 8th Princess Louise's New Brunswick Regiment of Cavalry » le 18 juillet 1884;3 « 8th "Princess Louise's New Brunswick Hussars" » le 1er janvier 1893;4 « 2nd (Reserve) Regiment, 8th Princess Louise's (New Brunswick) Hussars » le 11 février 1941;5 « 5th (Reserve) Armoured Regiment, 8th Princess Louise's (New Brunswick) Hussars » le 1er avril 1941;6 « 8th Princess Louise's (New Brunswick) Hussars (5th Armoured Regiment) » le 4 février 1949;7 « 2/8th Canadian Hussars (Princess Louise's) » le 29 janvier 1957;8 « 8th Canadian Hussars (Princess Louise's) (Militia) » le 1er janvier 1960;9 et « 8th Canadian Hussars (Princess Louise's) » le 15 avril 1993.10

Notes :

Seules les unités datant d'avant la Confédération qui furent ré-enrôlées selon l'article 40 de l'Acte 31 Vic. portant sur la Milice du Dominion du Canada et définies comme existantes dans le cadre de l'Ordre Général du 6 février 1869, existent de façon légale. Il est connu qu'un certain nombre d'unités existaient déjà au Nouveau-Brunswick avant la Confédération. Toutefois, comme dans le cas des provinces de l'Ontario, du Québec et de la Nouvelle-Écosse, les unités qui ne furent pas ré-enrôlées tel que décrit précédemment cessèrent automatiquement d'exister sans même un avis de retrait ou de démembrement. Il ne peut y avoir de pérennité légale chez une unité qui date d'avant l'autorisation. Cela contreviendrait à l'exigence légale de conformité par rapport à la Section 7 de l'Acte ci-haut mentionné. Cet Acte a préséance sur l'Ordre supplémentaire des Forces canadiennes 43/72 (daté du 4 février 1972), qui autorisa de façon erronée la date de formation du 4 avril 1848.

Le 1er novembre 1920, le « 8th Princess Louise's New Brunswick Hussars » fut organisé en tant qu'unité à deux régiments. Le 1er Régiment faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Régiment faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve (GO 185/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « 8th Princess Louise's New Brunswick Hussars » fut dissous en vue de la réorganisation du 1er mai 1920 et réorganisé la même journée (GO 84/20). Il s'agit d'un changement administratif qui n'influe pas sur la lignée du régiment.

Le 29 janvier 1957, une composante de la Force régulière fut autorisée sous la désignation de « 1/8th Canadian Hussars (Princess Louise's) » (CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No. 535/58). Le 1er janvier 1960, il fut rebaptisé « 8th Canadian Hussars (Princess Louise's) » (CAO 76-2, Pt 'B', Supp Issue No. 665/60). La composante de la Force régulière se fusionna avec sa composante de la Force de réserve le 15 avril 1993 (DMO 93/111, 15 avril 93).

Le 2 juin 1960, le régiment fut autorisé à perpétuer le « 6th Regiment, Canadian Mounted Rifles, CEF (CAO 229-1, Issue No. 673/60).

Haut de la page

Perpetuation

« 1er Bataillon, Westmorland County Regiment (1812-1815) », « 2e Bataillon, Westmorland County Regiment (1812-1815) » et « 6th Regiment Canadian Mounted Rifles, CEF »

Site du Quartier général

Moncton, Nouveau Brunswick

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Première Guerre mondiale

Le « 6th Regiment, Canadian Mounted Rifles, CEF » fut autorisé le 7 novembre 1914,11 et s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 17 juillet 1915.12 Il débarqua en France le 24 octobre 1915,13 où il continua à s'y entraîner jusqu'au 2 janvier 1916, date où son personnel passa au « 4th » et au « 5th Canadian Mounted Rifles Battalion(s), CEF ».14 Le régiment fut dissous le 18 février 1918.15

Seconde Guerre mondiale

Le régiment mobilisa le « 4th Canadian Motorcycle Regiment, CASF (8 NBH) » pour le service actif le 24 mai 1940.16 Il fut converti au blindé et rebaptisé : « 8th Princess Louise's (New Brunswick) Hussars) CAC, CASF » le 9 février 1941;17 « 5th Armoured Regiment (8th Princess Louise's (New Brunswick) Hussars, CASF » le 11 février 1941;18 « 5th Armoured Regiment (8th Princess Louise's (New Brunswick) Hussars, CAC, CASF » le 15 octobre 1943;19 et « 5th Armoured Regiment (8th Princess Louise's (New Brunswick) Hussars, RCAC, CASF » le 2 août 1945.20 Il s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 9 octobre 1941.21 Il débarqua en Italie le 19 décembre 1943 en tant qu'élément de la 5e brigade blindée, de la 5e division blindée canadienne.22 Le 17 février 1945, le régiment se rendit dans le Nord-Ouest de l'Europe où il servit jusqu'à la fin de la guerre.23 Le régiment outre-mer fut dissous le 15 février 1945.24

Haut de la page

GUIDON

8th Canadian Hussars (Princess Louise's)

DRAPEAU DE CAMP

8th Canadian Hussars (Princess Louise's)


1. MGO 30 Apr 69 and/et MGO 17 Dec 69. Formed from seven independent troops of cavalry authorized on the following dates: 'No. 1 Troop' (Hampton Troop of Cavalry, 3 January 1866), 'No. 2 Troop' (Assekeag Troop of Cavalry, 30 November 1864), 'No. 3 Troop' (Apohaqui Troop of Cavalry, 3 January 1866), 'No. 4 Troop' (Upham Troop of Cavalry, 3 January 1866), 'No. 5 Troop' (Johnston Troop of Cavalry, 28 February 1866), 'No. 6 Troop' (Shediac Troop of Cavalry, 13 June 1866), and 'No. 7 Troop' (Springfield Troop of Cavalry, 21 June 1865) / Formé de sept troupes de cavalerie indépendantes autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Troop » (Hampton Troop of Cavalry, 3 janvier 1866), « No. 2 Troop », Assekeag Troop of Cavalry, 30 novembre 1864), « No. 3 Troop » (Apohaqui Troop of Cavalry, 3 janvier 1866), « No. 4 Troop » (Upham Troop of Cavalry, 3 janvier 1866), « No. 5 Troop » (Johnston Troop of Cavalry, 28 février 1866), « No. 6 Troop » (Shediac Troop of Cavalry, 13 juin 1866), et « No. 7 Troop » (Springfield Troop of Cavalry, 21 juin 1865).

2. MGO 15/72.

3. MGO 16/84.

4. No authority for a change of designation of cavalry units in 1892 is contained within the applicable Militia General Orders or Annual Militia Report sessional papers. However, the date of 1 January 1893 is consistent with the nomenclature used in the aforementioned sources of 1893 and the Department of Militia and Defence, The Militia List of the Dominion of Canada, 1893. (MGO 21/93 - Establishment Lists of the Active Militia of the Dominion of Canada for the Financial Year 1893-94) / Les Ordres Généraux de la Milice, ou les textes de séances du rapport Annuel de la Milice, ne comportent aucune autorité quant au changement d'appellation des unités de cavalerie en 1892. La date du 1er janvier 1893 correspond toutefois à la nomenclature utilisée dans les sources de 1893 mentionnées précédemment ainsi que par le Ministère de la Milice et de la défense, The Militia List of the Dominion of Canada, 1893. (MGO 21/93 - Establishment Lists of the Active Militia of the Dominion of Canada for the Financial Year 1893-94).

5. GO 79/41.

6. GO 236/41.

7. CAO 76-3, Supp Issue No. 114/49.

8. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 535/57.

9. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 665/60.

10. MOO 93/111, 15 April 93 / DMO 93/111, 15 avril 93.

11. GO 36/15.

12. CEF Sailing List, vol. XII.

13. War Diary, 6th Regiment, Canadian Mounted Rifles, 24 October 1915/24 octobre 1915, NAC/AN, RG/GE 9, Series 111-D-3, Vol. 4946, File/dossier 463.

14. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 6th Reg't C.M.R., Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries VI, Box/boîte 17, Folder/chemise 6.

15. GO 82/18.

16. GO 184/40; and/et GO 50/41.

17. GO 88/41.

18. GO 79/41.

19. GO 476/43.

20. GO 275/45. The Canadian Armoured Corps was redesignated 'Royal Canadian Armoured Corps' on this date / Le « Canadian Armoured Corps » fut rebaptisé « Royal Canadian Armoured Corps » à cette date.

21. Major E.D. Crook and Major J.K. Marteinsen, (eds.), A Pictorial History of the 8th Canadian Hussars (Princess Louise's) - 125 Years of Service, (n.p., 1973), p. 112.

22. Ibid, p. 132. The advance party (the Headquarters and Headquarters Squadron) landed in Naples, Italy in late November 1943 / L'élément précurseur (le quartier-général et l'escadron de commandement et des services) débarqua à Naples, Italie, à la fin de novembre 1943.

23. Douglas How, 8th Hussars, A History of the Regiment, (Sussex, N.B., 1964), p. 312.

24. GO 111/46.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine (voir le lien PDF indiqué ci-dessus) et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.