Tome 3, Partie 1 : Régiments blindés, artilleries et génies en campagne - RÉGIMENTS BLINDÉS

THE QUEEN'S YORK RANGERS (1ST AMERICAN REGIMENT) (RCAC)

INSIGNE DE THE QUEEN'S YORK RANGERS (1ST AMERICAN REGIMENT) (RCAC)

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


Colonel-en-chef : Son Altesse Royale le Duc de York KCVO CD ADC

INSIGNE

Description

Un écusson d'argent à l'inscription QUEEN'S RANGERS 1ST AMER.NS du même liséré de sable, l'écu sommé de la couronne royale au naturel et accosté d'une guirlande de roses, de chardons et de trèfles, le tout au naturel.

Symbolisme

La couronne représente le service rendu au souverain. L'écu et les mots « QUEEN'S RANGERS 1ST AMER.NS » commémorent l'unité militaire loyaliste formée durant la guerre de l'Indépendance américaine. Les roses, les chardons et les trèfles représentent la composition des Queens Rangers, qui sont d'origine anglaise, écossaise et irlandaise.

Haut de la page

DEVISE

PRISTINAE VIRTUTIS MEMOR (Nous souvenant de notre valeur ancienne)

Haut de la page

MARCHE

Braganza

Haut de la page

ALLIANCES

Armée britannique

The Green Howards (Alexandra Princess of Wales's Own Yorkshire Regiment); et The Princess of Wales's Royal Regiment (Queen's and Royal Hampshires)

Affiliation

8th Canadian Hussars (Princess Louise's)

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Guerre de 1812

DÉFENSE DU CANADA – 1812-1815 – DEFENCE OF CANADA; DÉTROIT; QUEENSTON; NIAGARA

Rébellion du Nord-Ouest

CANADA DU NORD-OUEST, 1885.

Première Guerre mondiale

YPRES, 1915, '17; FESTUBERT, 1915; MONT-SORREL; SOMME, 1916, '18; Flers-Courcelette; Thiepval; Crête d'Ancre; ARRAS, 1917, '18; Vimy, 1917; CÔTE 70; Pilchkem; Langemarck, 1917; Chemin de Menin; Bois du Polygon; Broodseinde; Poelcappelle; Passchendaele; Saint-Quentin; AMIENS; Scarpe, 1918; Drocourt-Quéant; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; Cambrai, 1918; POURSUITE VERS MONS; FRANCE ET FLANDRES, 1915-18.

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 14 septembre 1866 et regroupe les régiments suivants.

Le « The Queen's York Rangers (1st American Regiment) (RCAC) » vit le jour à Aurora, en Ontario, le 14 septembre 1866, lorsque le « 12th "York Battalion of Infantry" » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « 12th Battalion of Infantry or "York Rangers" » le 10 mai 1872;2 « 12th Regiment "York Rangers" » le 8 mai 1900;3 et « The York Rangers » le 1er mai 1920.4 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec le « The Queen's Rangers, 1st American Regiment » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « The Queen's York Rangers (1st American Regiment) (MG) ».5 Il fut rebaptisé : « 2nd (Reserve) Battalion, The Queen's York Rangers (1st American Regiment) » le 5 mars 1942;6 « The Queen's York Rangers (1st American Regiment) (Reserve) » le 15 septembre 1944;7 « The Queen's York Rangers (1st American Regiment) » le 30 novembre 1945;8« 25th Armoured Regiment (Queen's York Rangers), RCAC » le 19 juin 1947;9 « The Queen's York Rangers (1st American Regiment (25th Armoured Regiment) » le 4 février 1949;10 « The Queen's York Rangers (1st American Regiment) (RCAC) » le 19 mai 1958;11 « The Queen's York Rangers (RCAC) » le 3 septembre 1985;12 et « The Queen's York Rangers (1st American Regiment) (RCAC) » le 12 novembre 2004.13

Notes :

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The York Rangers Fusiliers », le 1er mai 1920 (voir ci-dessus et GO 92/20), il fut organisé en tant que régiment à quatre bataillons. Le 1er Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (35th Battalion, CEF), le 3e Bataillon (127th Battalion, CEF) et le 4e Bataillon (220th Battalion, CE) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve.

Le « The York Rangers » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 octobre 1920 et réorganisé la même journée (GO 232/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 1er janvier 1922, le 2e Bataillon (35th Battalion, CEF) passa de l'ordre de bataille de la Réserve à l'ordre de bataille de la Milice active non permanente (GO 13/22 et 120/22).

Le 1er août 1925, le 2e Bataillon (35th Battalion, CEF) se fusionna avec le « The West Toronto Regiment » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « The Queen's Rangers » (GO 86/25)

Le 1er août 1925 (voir ci-dessus), le « The York Rangers » fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (127th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (220th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve.

Le 1er janvier 1927, le 2e Bataillon (220th Battalion, CEF) fut rebaptisé 2e Bataillon (35th Battalion, CEF) (GO 3/27).

Le 15 mars 1929, le régiment fut autorisé à une unité de réserve additionnelle, baptisé le 3rd (Reserve) Battalion (220th Battalion, CEF) (GO 33/29). Les unités de réserve furent dissoutes le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The York Rangers » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 200/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The Queen's Rangers, 1st American Regiment » vit le jour à Toronto, en Ontario, le 15 janvier 1921, lorsque le « The West Toronto Regiment » fut autorisé.14 Le 1er août 1925 il se fusionna avec le « 2nd Battalion (35th Battalion, CEF), The York Rangers » et fut rebaptisé « The Queen's Rangers », voir la note ci-dessous. Il fut rebaptisé « The Queen's Rangers, 1st American Regiment » le 1er décembre 1927.15 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec le « The York Rangers », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The West Toronto Regiment », le 15 janvier 1921 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (20th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve.

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Queen's Rangers », le 1er août 1925 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (20th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (35th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Haut de la page

Perpetuation

« Battalion of Incorporated Militia of Upper Canada », « 1er Régiment, York Militia (1812 1815) », « 3e Régiment, York Militia (1812-1815) », « 20th », « 35th », « 127th », et « 220th "Overseas" Battalion(s), CEF »

Site du Quartier général

Toronto, Ontario

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Rébellion du Nord-Ouest

Le « 12th Battalion of Infantry » mobilisa quatre compagnies pour le service actif le 10 avril 1885.16 Les compagnies servirent en tant que composante du « York and Simcoe Provisional Battalion » de la colonne d'Alberta du corps expéditionnaire du Nord-Ouest.17 Les compagnies furent retirées du service actif le 24 juillet 1885.18

Première Guerre mondiale

Le « 20th Battalion » fut autorisé le 7 novembre 1914, sous l'appellation de « 20th Battalion, CEF »,19 et s'embarque pour la Grande Bretagne le 15 mai 1915.20 Il débarqua en France le 15 septembre 1915, où il y combattit de même que dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre, en tant que composante de la 4e brigade d'infanterie, de la 2e division canadienne.21 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.22

Le « 35th Battalion » fut autorisé le 7 novembre 1914, sous l'appellation de « 35th Battalion, CEF »,23 et s'embarque pour la Grande Bretagne le 16 octobre 1915.24 Le bataillon fut rebaptisé « 35th Reserve Battalion, CEF » le 9 février 1915.25 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 4 janvier 1917, date où son personnel passa au « 4th Reserve Battalion, CEF ».26 Le bataillon fut dissous le 8 décembre 1917.27

Le « 127th Battalion » fut autorisé le 22 décembre 1915, sous l'appellation de « 127th "Overseas" Battalion, CEF »,28 et s'embarque pour la Grande Bretagne le 21 août 1916.29 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 20 novembre 1916, date où il fut converti en bataillon ferroviaire.30 Il débarqua en France le 3 février 1917, et fut rebaptisé « 2nd Battalion, Canadian Railway Troops, CEF » le 3 février 1917,31 où il fournit des services spéciaux d'ingénierie au Corps expéditionnaire britannique en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.32 Le bataillon fut dissous le 23 octobre 1920.33

Le « 220th Battalion » fut autorisé le 15 juillet 1916, sous l'appellation de « 220th "Overseas" Battalion, CEF »,34 et s'embarque pour la Grande Bretagne le 26 janvier 1917.35 Son personnel passa au « 3rd Reserve Battalion, CEF » le 7 mai 1917, fournissant des renforts au Corps d'armée canadien en campagne.36 Le bataillon fut dissous le 1er septembre 1917.37

Seconde Guerre mondiale

Des détachements du régiment furent mobilisés pour le service le 26 août 1939 et furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « The Queen's York Rangers (1st American Regiment) (MG), CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.38 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.39 Subséquemment, le régiment mobilisa le « 1st Battalion, The Queen's York Rangers (1st American Regiment), CASF » le 5 mars 1942.40 Il servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant que composante du District militaire N? 2.41 Le bataillon fut dissous le 15 octobre 1943.42

Haut de la page

GUIDON

The Queen's York Rangers (RCAC)

DRAPEAU DE CAMP

The Queen's York Rangers (RCAC)


1. MGO 14 Sep 66. The headquarters of the battalion was changed to Newmarket on 5 Oct 1866 (GO of same date). Formed from five existing independent infantry and rifle companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' at Scarborough (Scarborough Rifle Company, 4 September 1862), 'No. 2 Company' at Aurora (Aurora Infantry Company,11 December 1862), 'No. 3 Company' at Lloydtown (Lloydtown Infantry Rifle Company, 19 December 1862), 'No. 4 Company' at King (King Infantry Company, 23 January 1863), and 'No. 5 Company' at Newmarket (Newmarket Infantry Company,15 June 1866) / Formé de cinq compagnies indépendantes d'infanterie et de voltigeur autorisées selon les dates suivantes: « No. 1 Company » à Scarborough (Scarborough Rifle Company, 4 septembre 1862), « No. 2 Company » à Aurora (Aurora Infantry Company, 11 décembre 1862), « No. 3 Company » à Lloydtown (Lloydtown Infantry Rifle Company, 19 décembre 1862), « No. 4 Company » à King (King Infantry Company, 23 janvier 1863), et « No. 5 Company » à Newmarket (Newmarket Infantry Company, 15 juin 1866).

2. MGO 12/72.

3. MO 105/1900.

4. GO 66/20.

5. GO 200/36; and GO 75/37.

6. GO 42/41; GO 128/42 and/et GO 131/42.

7. GO 402/44.

8. GO 400/45.

9. CAO 76-3, Supp Issue No. 43/47.

10. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 114/49.

11. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 602/58.

12. MOO 271/85, 3 September 1985 / DMO 271/85, 3 sep 85.

13. MOO 2004058, 12 November 2004 / DMO 2004058, 12 novembre 2004.

14. GO 18/21. Although authorized, the regiment was not organized until 15 September 1921 (GO 265/21) / Bien qu'autorisé, le régiment ne fut pas organisé avant le 15 septembre 1921 (GO 265/21).

15. GO 101/27.

16. MGO No. 3 of 10 April 1885.

17. General Sir Frederick Middleton, Suppression of the Rebellion in the North West Territories of Canada 1885, (Toronto, 1948), p. 42.

18. MGO No. 16 of 24 July 1885.

19. GO 36/15.

20. Colonel A.F. Duguid, Official History of the Canadian Forces in the Great War, 1914-1919, vol. 1 - Appendices (Ottawa), 1938), pp. 448-449; Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 20th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 11, Folder/chemise 20.

21. Ibid; and/et Major D.J. Corrigall, The History of the Twentieth Canadian Battalion (Central Ontario Regiment), Canadian Expeditionary Force, (Toronto, 1935), passim.

22. GO 149/20.

23. GO 86/15.

24. CEF Sailing List, vol. II. The unit also sent two reinforcing drafts overseas on 4 June and 17 August 1915] / L'unité envoya aussi deux contingents de renforts outre-mer le 4 juin et 17 août 1915.

25. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 35th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 11, Folder/chemise 35

26. CRO 198/17.

27. GO 82/18.

28. GO 151/15.

29. CEF Sailing List, vol. VII.

30. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 217th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 13, Folder/chemise 217; and/et Lieutenant-Colonel H.M. Jackson, The 127th Battalion, CEF : 2nd Battalion, Canadian Railway Troops, (Montréal, n.d.), pp. 2-3.

31. Ibid, (OMFC AG 21-2-30, 5 February 1917).

32. Lieutenant-Colonel H.M. Jackson, The 127th Battalion, CEF : 2nd Battalion, Canadian Railway Troops, (Montréal, n.d.), passim.

33. GO 196/20.

34. GO 69/16.

35. CEF Sailing List, vol. X.

36. War Diary, 3rd Reserve Battalion, 7 May 1917/7 mai 1917, NAC/AN, RG9/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4950, File/dossier 475.

37. GO 82/18.

38. GO 126/39; and/et GO 135/39.

39. GO 44/41.

40. GO 42/41; and/et GO 131/42..

41. Colonel C.P. Stacey, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume 1, Six Years of War (Ottawa, 1955), p. 538.

42. GO 15/44.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine (voir le lien PDF indiqué ci-dessus) et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.