Tome 3, Partie 1 : Régiments blindés, artilleries et génies en campagne - RÉGIMENTS BLINDÉS

THE SASKATCHEWAN DRAGOONS

INSIGNE DE THE SASKATCHEWAN DRAGOONS

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


Colonel-en-chef : Colonel-en-chef : Son Altesse Royale le Comte de Wessex KG, KCVO, SOM, ADC

INSIGNE

Description

Les armes de la Province de la Saskatchewan (de sinople à trois gerbes de blé en fasce d'or, au chef du même chargé d'un léopard de gueules) sommées de la couronne royale au naturel, accostées de deux chiffres romains « X » d'argent, soutenues d'un listel d'or inscrit ESPRIT D'INITIATIVE en lettres de sable.

Symbolisme

La couronne représente le service rendu au souverain. Les armoiries de la Province de Saskatchewan représentent la base géographique du régiment. Les chiffres romains « XX » représentent le patrimoine du régiment en tant que 20th Saskatchewan Armoured Regiment. « ESPRIT D'INITIATIVE » est la devise du régiment.

Haut de la page

DEVISE

ESPRIT D'INITIATIVE

Haut de la page

MARCHE

Punjaub

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Première Guerre mondiale

MONT-SORREL; SOMME, 1916; Crête d'Ancre; Ancre, 1916; ARRAS, 1917, '18; Vimy, 1917; CÔTE 70; YPRES, 1917; Passchendaele; AMIENS; Scarpe, 1918; Drocourt-Quéant; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; VALENCIENNES; FRANCE ET FLANDRES, 1916-18.

LIGNEE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 3 juillet 1905 et regroupe les régiments suivants.

Le « Saskatchewan Dragoons » vit le jour à Regina, en Saskatchewan, le 3 juillet 1905, lorsqu'un « régiment d'infanterie » fut autorisé à être formé dans les districts de l'Assiniboia et de la Saskatchewan.1 Il fut rebaptisé : « 95th Regiment » le 2 avril 1907;2 et « 95th Saskatchewan Rifles » le 1er juin 1909.3 Le 1er avril 1912, le régiment fut réorganisé en deux régiments, le « 105th Regiment » (aujourd'hui le « The North Saskatchewan Regiment ») et le « 95th Saskatchewan Rifles ».4 Le 15 mars 1920, le régiment se fusionna avec le « 60th Rifles of Canada » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « The South Saskatchewan Regiment ».5 Le 15 mai 1924, « The South Saskatchewan Regiment » fut réorganisé en cinq régiments, le « The Assiniboia Regiment » (aujourd'hui le « 10e Régiment d'artillerie de campagne, ARC »), le « The Regina Rifle Regiment » (aujourd'hui le « The Royal Regina Rifles »), le « The Weyburn Regiment » (aujourd'hui le « The South Saskatchewan Regiment »), le « The Saskatchewan Border Regiment » (aujourd'hui le « The South Saskatchewan Regiment »), et le « The South Saskatchewan Regiment ».6 Il fut rebaptisé « The King's Own Rifles of Canada » le 15 septembre 1924.7 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec la « B Company » du « 12th Machine Gun Battalion, CMGC » (aujourd'hui « The Royal Regina Rifles ») et fut rebaptisé « The King's Own Rifles of Canada (MG) ».8 Il fut rebaptisé : « 2nd Battalion, The King's Own Rifles of Canada » le 29 janvier 1942;9 et à la suite d'une conversion au blindé, « 20th (Saskatchewan) Armoured Regiment, RCAC » le 1er avril 1946;10 « 20th Saskatchewan Armoured Regiment » le 4 février 1949;11 « The Saskatchewan Dragoons (20th Armoured Regiment) » le 31 juillet 1954;12 et « The Saskatchewan Dragoons » le 19 mai 1958.13

Notes :

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The South Saskatchewan Regiment », le 15 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à cinq bataillons. Le 1er Bataillon (28th Battalion, CEF) et le 2e Bataillon (46th Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 3e Bataillon (68th Battalion, CEF), le 4e Bataillon (128th Battalion, CEF), et le 5e Bataillon (195th Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve.

Le 1er octobre 1920, il fut organisé en tant que régiment à dix bataillons. Le 1er Bataillon (28th Battalion, CEF), le 2e Bataillon (46th Battalion, CEF), le 3e Bataillon (aucune désignation CEF), le 4e Bataillon (aucune désignation CEF), et le 5e Bataillon (aucune désignation CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 6e Bataillon (68th Battalion, CEF), le 7e Bataillon (128th Battalion, CEF), le 8e Bataillon (195th Battalion, CEF), 9e Bataillon (aucune désignation CEF) et le 10e Bataillon (aucune désignation CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve (GO 160/20).

Le « The South Saskatchewan Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 1er octobre 1920 et réorganisé la même journée (GO 232/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Lorsque la réorganisation de 15 mai 1924 (voir ci-dessus), il fut autorisé un 1er Bataillon faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis qu'un 2e Bataillon faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve.

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The King's Own Rifles of Canada », le 1er Bataillon fut rebaptisé 1er Bataillon (46th Battalion, CEF), et le 2e Bataillon fut rebaptisé 2e Bataillon (128th Battalion, CEF). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The King's Own Rifles of Canada » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 194/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

La perpétuation du « 12th Machine Gun Battalion, CMGC » du (1919-1936) fut assigné au « The Regina Rifle Regiment » (aujourd'hui « The Royal Regina Rifles ») (GO 149/37).

Le « The Saskatchewan Dragoons » fut restreint à un seul escadron le 1er septembre 1970 (OOFC 70/15).

Le « 60th Rifles of Canada » vit le jour à Moose Jaw, en Saskatchewan, le 2 janvier 1913, lorsque le « 60th Rifles of Canada » fut autorisé.14 Le 15 mars 1920, le régiment se fusionna avec le « 95th Saskatchewan Rifles », tel que décrit au paragraphe précédent.

Haut de la page

Perpetuations

« « 46th », et « 128th "Overseas" Battalion(s), CEF » ».

Site du Quartier général

Moose Jaw, Saskatchewan

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Première Guerre mondiale

Des détachements du « 60th Rifles of Canada » furent mobilisés pour le service actif le 6 août 1914, fournissant des services locaux de protection.15

Des détachements du « 95th Saskatchewan Rifles » furent mobilisés pour le service actif le 6 août 1914, fournissant des services locaux de protection.16

Le « 46th Battalion » fut autorisé le 7 novembre 1914, sous l'appellation de « 46th "Overseas" Battalion, CEF »,17 et s'embarqua pour la Grande Bretagne le 23 octobre 1915.18 Il débarqua en France le 11 août 1916,19 où il y combattit de même que dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre, en tant que composante de la 10e brigade d'infanterie, de la 4e division canadienne.20 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.21

Le « 128th Battalion » fut autorisé le 22 décembre 1915, sous l'appellation de « 128th "Overseas" Battalion, CEF »,22 et s'embarqua pour la Grande Bretagne le 15 août 1916.23 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'en 13 février 1917, lorsqu'il fut alloué à la 13e brigade d'infanterie, de la 5e division canadienne en Angleterre.24 Le 27 mai 1917, son personnel passa au « 19th Reserve Battalion, CEF ».25 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.26

Seconde Guerre mondiale

Le régiment mobilisa le « 1st Battalion, The King's Own Rifles of Canada, CASF » pour le service actif le 29 janvier 1942.27 L'unité servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant que composante de la 14e brigade d'infanterie, de la 8e division canadienne.28 Le bataillon fut dissous le 30 mars 1946.29

Haut de la page

GUIDON

The Saskatchewan Dragoons

DRAPEAU DE CAMP

The Saskatchewan Dragoons


1. GO 155/05. The localization of the headquarters was not authorized until 1 April 1908, at Regina, Saskatchewan (GO 63/08) / L'emplacement du Quartier général ne fut pas autorisé avant le 1er avril 1908, à Regina, Saskatchewan (GO 63/08).

2. GO 67/07.

3. GO 75/09.

4. GO 60/12. Actual order does not include 'Saskatchewan Rifles' in nomenclature, however, this is officially considered an administrative oversight as subsequent orders dealing with the regiment use the title / L'ordre en soi n'inclue pas « Saskatchewan Rifles » dans sa nomenclature. Toutefois, ceci est officiellement considéré une erreur administrative puisque les ordres subséquentes utilisent ce titre.

5. GO 72/20.

6. GO 67/24.

7. GO 120/24.

8. GO 194/36.

9. GO 73/42; GO 273/40; GO 42/41; and/et GO 75/42.

10. GO 115/46.

11. CAO 76-3, Supp Issue No. 114/49.

12. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 427/55.

13. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 602/58.

14. GO 5/13.

15. GO 142/14.

16. GO 142/14.

17. GO 86/15.

18. CEF Sailing List, vol. III.

19. War Diary, 46th Battalion, 11 August 1916/11 août 1916, NAC/AN, RG/GE 9, Series 111-D-3, Vol. 4939, File/dossier 436.

20. G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the First World War, Canadian Expeditionary Force 1914-1919 (Ottawa, 1962), passim.

21. GO 149/20.

22. GO 151/15.

23. CEF Sailing List, vol. VII.

24. G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the First World War, Canadian Expeditionary Force 1914-1919 (Ottawa, 1962), p. 231.

25. CRO 1560/17.

26. GO 149/20.

27. GO 75/42.

28. Colonel C.P. Stacey, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume 1, Six Years of War (Ottawa, 1955), p. 539. Two companies served with the defences at Prince Rupert / Deux compagnies servirent avec la défense de Prince Rupert.

29. GO 153/46.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine (voir le lien PDF indiqué ci-dessus) et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.