Tome 3, Partie 1 : Régiments blindés, artilleries et génies en campagne - RÉGIMENTS BLINDÉS

THE BRITISH COLUMBIA REGIMENT (DUKE OF CONNAUGHT'S OWN)

INSIGNE DU BRITISH COLUMBIA REGIMENT (DUKE OF CONNAUGHT'S OWN)

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


INSIGNE

Description

Une feuille d'érable de sinople chargée de deux listels superposés d'or inscrits BRITISH COLUMBIA, soutenue d'un listel d'argent inscrit FRANCE FLANDERS 1915-18 au-dessus d'un cor du même, le tout entouré d'une couronne de laurier de sinople sommée de la couronne d'un fils cadet de souverain au naturel entortillée d'un listel d'argent inscrit d'honneurs de guerre, à dextre VIMY 1917, SOMME 1916, FESTUBERT 1915, HINDENBURG LINE, à senestre AMIENS, CANAL DU NORD, PASSCHENDAELE, DROCOURT-QUÉANT, sous la couronne ducale deux listels superposés brochants d'argent, inscrits SOUTH AFRICA 1899-1900 et YPRES 1915-17, en pointe un listel brochant d'argent inscrit DUKE OF CONNAUGHT'S OWN RIFLES, toutes les inscriptions en lettres de sable.

Symbolisme

La couronne de Son Altesse Royale le prince Arthur représente le lien entre le duc de Connaught et le régiment original. La feuille d'érable et les listels représentent la pérennité du 7th Canadian Infantry Battalion, CEF. Le clairon, la couronne de laurier et l'inscription « DUKE OF CONNAUGHT'S OWN RIFLES » reflètent le rôle que l'unité a joué en tant que régiment de voltigeurs de 1900 à 1920 et de 1930 à 1946. Le palmarès du régiment représente les honneurs qui lui ont été décernés et la perpétuité de ses unités.

Haut de la page

DEVISE

FAUGH A BALLAGH (Dégagez la voie)

Haut de la page

MARCHE

I'm Ninety Five

Haut de la page

ALLIANCE

Armée britannique

The Royal Green Jackets

Affiliation

NCSM Vancouver

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Guerre d'Afrique du Sud

AFRIQUE DU SUD, 1899-1900.

Première Guerre mondiale

YPRES, 1915, '17; Gravenstafel; Saint-Julien; FESTUBERT, 1915; MONT-SORREL; SOMME, 1916, '18; Flers-Courcelette; Thiepval; Crête d'Ancre; Ancre 1916; ARRAS, 1917, '18; Vimy, 1917; Arleux; CÔTE 70; Passchendaele; AMIENS; Scarpe, 1917, '18; Drocourt-Quéant; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; Cambrai 1918; VALENCIENNES; FRANCE ET FLANDRES, 1915-18.

Seconde Guerre mondiale

FALAISE; Route de Falaise; La Laison; Chambois; L'ESCAUT; La Basse-Meuse; LA RHÉNANIE; La Hochwald; Veen; Canal Twente; Canal Küsten; Bad Zwischenahn; NORD OUEST DE L'EUROPE, 1944-1945.

Note:

Le « The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own) » possédait l'honneur de bataille POURSUITE VERS MONS de la Première Guerre mondiale. Toutefois, cet honneur ne peut être perpétué s'il s'est déjà vu attribué l'honneur VALENCIENNES ou SAMBRE. L'un des deux honneurs fut attribué au régiment lors de son amalgamation avec le « The Irish Fusiliers of Canada (The Vancouver Regiment) ».

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 12 octobre 1883 et regroupe les régiments et batterie d'artillerie suivants.

Le « The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own) » vit le jour à Victoria, en Colombie-Britannique, le 12 octobre 1883, lorsque le « British Columbia Provisional Regiment of Garrison Artillery » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « British Columbia Brigade of Garrison Artillery » le 7 mai 1886;2 « British Columbia Battalion of Garrison Artillery » le 1er janvier 1893;3 « 5th British Columbia Battalion of Garrison Artillery » le 1er janvier 1895;4 et « 5th British Columbia Regiment, CA » le 28 décembre 1895.5 Le régiment fut réorganisé en deux bataillons le 1er juillet 1896, sous les appellations de « 1st Battalion » (aujourd'hui le « 5e (Colombie-Britannique) Régiment d'artillerie de campagne, ARC ») et le « 2nd Battalion ».6Le « 2nd Battalion » fut détaché, converti à l'infanterie et rebaptisé « 6th Battalion Rifles » le 1er août 1899, avec son quartier-général à Vancouver.7 Il fut rebaptisé « 6th Regiment, "The Duke of Connaught's Own Rifles? » le 1er mai 1900.8 Le 12 mars 1920, le régiment se fusionna avec le « 104th Regiment (Westminster Fusiliers of Canada) » (aujourd'hui le « The Royal Westminster Regiment ») et fut rebaptisé « 1st British Columbia Regiment ».9 Il fut rebaptisé « 1st British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own) » le 1er novembre 1920.10 Le 15 mai 1924, il fut réorganisé en trois régiments distincts, et baptisé « The Vancouver Regiment » (voir ci-dessous); « The Westminster Regiment »; et « 1st British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own) ».11 Ce dernier fut rebaptisé : « The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own Rifles) » le 15 janvier 1930;12 et « 2nd (Reserve) Battalion, The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own Rifles) » le 7 novembre 1940.13 Le régiment fut converti au blindé et rebaptisé : « 13th Armoured Regiment (The British Columbia Regiment), RCAC » le 1er avril 1946;14 « The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own) (13th Armoured Regiment) » le 4 février 1949;15 « The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own) (RCAC) » le 19 mai 1958;16 et « The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own) » le 7 octobre 1985.17 Le 13 juin 2002, il se fusionna avec le « The Irish Fusiliers of Canada (The Vancouver Regiment) » (voir ci-dessous), conservant la même appellation.18

Notes :

À la différence des unités de la milice volontaire de l'Ontario, du Québec, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, les provinces qui se joignirent à la Confédération après 1867qui devaient se ré-enrôler en vertu de l'article 40 de l'Acte 31 Vic. portant sur la Milice du Dominion du Canada. De ce fait, il ne peut y avoir de pérennité légale chez un ancien régiment de Colombie-Britannique ? ou un régiment datant d'avant l'autorisation.

Lorsqu'il fut rebaptisé le « 1st British Columbia Regiment », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à six bataillons. Le 1er Bataillon (7th Battalion, CEF), 2e Bataillon (29th Battalion, CEF) et 3e Bataillon (4th Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 4e Bataillon (62nd Battalion, CEF), 5e Bataillon (131st Battalion, CEF) et 6e Bataillon (158th Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve. Le 5e Bataillon fut rebaptisé « 5th Battalion (158th Bataillon, CEF) » et 6e bataillon fut rebaptisé « 6th Battalion (131st Battalion, CEF) le 1er septembre 1921 (GO 246/21).

Le « The 1st British Columbia Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 septembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 232/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Lorsque le régiment fut réorganisé le 15 mai 1924 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (7th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (62nd Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Notes :

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Irish Fusiliers of Canada », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (121st Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Irish Fusiliers of Canada » fut dissous en vue de la réorganisation du 2 juillet 1920 et réorganisé la même journée (GO 140/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

La « 120th Independent Field Battery, RCA » vit le jour à Prince Rupert, en Colombie-Britannique, le 1er mai 1914, lorsque le « Earl Grey's Own Rifles » fut autorisé.27 Il fut rebaptisé : « 68th Regiment (Earl Grey's Own Rifles) » le 2 novembre 1914;28 et « The North British Columbia Regiment » le 12 mars 1920.29 Le 15 décembre 1936, il fut converti à l'artillerie et rebaptisé : « 102nd (North British Columbia) Heavy Battery, RCA »;30 « 102nd (Reserve) (North British Columbia) Heavy Battery, RCA » le 1er janvier 1941;31 « 120th Coast Battery, RCA » le 1er avril 1946;32 « 120th Heavy Anti Aircraft Battery, RCA » le 5 février 1948;33 « 120th Harbour Defence Troop, RCA » le 17 octobre 1954;34 et « 120th Independent Field Battery, RCA » le 25 octobre 1956.35 Le 1er septembre 1958, elle se fusionna avec le « 65th Light Anti-Aircraft Regiment (Irish Fusiliers), RCA », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The North British Columbia Regiment », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (102nd Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (30th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The North British Columbia Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 juillet 1921 et réorganisé la même journée (GO 257/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The North British Columbia Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 193/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The Vancouver Regiment » vit le jour à Vancouver, en Colombie-Britannique le 15 mai 1924, lorsque le « 1st British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own) » fut réorganisé en trois régiments indépendants et rebaptisé « 1st British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own) », « The Westminster Regiment »; et « The Vancouver Regiment ».36 Le 1er juin 1936, il se fusionna avec le « The Irish Fusiliers of Canada », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Vancouver Regiment », le 15 mai 1924 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (29th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (158th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Vancouver Regiment » fut dissous en vue de l'incorporation du 31 mai 1936 et réorganisé le lendemain (GO 43/36 et GO 55/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Haut de la page

Perpetuation

« 7th », «29th », « 30th », « 62nd », « 102nd », « 121st », et « 158th "Overseas" Battalion(s), CEF »

Site du Quartier général

Vancouver, Colombie-Britannique

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Guerre d'Afrique du Sud

Le « 6th Battalion Rifles » fournit des volontaires aux contingents canadiens durant la Guerre d'Afrique du Sud.37

Première Guerre mondiale

Le « 6th Regiment "The Duke of Connaught's Own Rifles" » fut mobilisé pour le service actif le 6 août 1914, fournissant des services locaux de protection.38

Le « 11th Regiment Irish Fusiliers of Canada » fut mobilisé pour le service actif le 6 août 1914, fournissant des services locaux de protection.39

Le « 7th Battalion », autorisé le 10 août 1914 sous l'appellation de « 7th Battalion, CEF »,40 s'embarque pour la Grande-Bretagne le 28 septembre 1914.41 Il débarqua en France le 15 février 1915, où il combattit en tant que composante de la 2e brigade d'infanterie, de la 1er division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.42 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.43

Le « 29th Battalion », autorisé le 7 novembre 1914 sous l'appellation de « 29th Battalion, CEF »,44 s'embarque pour la Grande-Bretagne le 20 mai 1915.45 Il débarqua en France le 17 septembre 1915, où il combattit en tant que composante de la 6e brigade d'infanterie, de la 2e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.46 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.47

Le « 30th Battalion », autorisé le 27 octobre 1914 sous l'appellation de « 30th Battalion, CEF »,48 s'embarque pour la Grande-Bretagne le 23 février 1915.49 Il fut rebaptisé « 30th Reserve Battalion, CEF » le 18 avril 1915, fournissant des renforts au Corps d'armée canadien en campagne.50 Le 4 janvier 1917, son personnel passa au « 1st Reserve Battalion, CEF ».51 Le bataillon fut dissous le 1 septembre 1917.52

Le « 62nd Battalion », autorisé le 20 avril 1915 sous l'appellation de « 62nd "Overseas" Battalion, CEF »,53 s'embarque pour la Grande-Bretagne le 20 mars 1916.54 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 6 juillet 1916, date où son personnel passa au « 30th Reserve Battalion, CEF ».55 Le bataillon fut dissous le 8 décembre 1917.56

Le « 102nd Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 102nd "Overseas" Battalion, CEF »,57 s'embarque pour la Grande-Bretagne le 18 juin 1916.58 Il débarqua en France le 12 août 1916, où il combattit en tant que composante de la 11e brigade d'infanterie, de la 4e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.59 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.60

Le « 121st Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 121st "Overseas" Battalion, CEF »,61 s'embarque pour la Grande-Bretagne le 14 novembre 1916.62 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 10 janvier 1917, date où son personnel passa au « 16th Reserve Battalion, CEF ».63 Le bataillon fut dissous le 17 juillet 1917.64

Seconde Guerre mondiale

Le « The British Columbia Regiment » fut mobilisé pour le service le 26 août 1939.69 Des détachements du régiment furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own Rifles), CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.70 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.71 Subséquemment, le régiment mobilisa le « The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own Rifles), CASF » pour le service actif le 24 mai 1940.72 Il fut rebaptisé « 1st Battalion, The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own Rifles), CASF » le 7 novembre 1940.73 Il fut converti au blindé et rebaptisé : « 28th Armoured Regiment (The British Columbia Regiment), CAC, CASF » le 26 janvier 1942;74 et « 28th Armoured Regiment (The British Columbia Regiment), RCAC, CASF » le 2 août 1945.75 Il s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 21 août 1942.76 Le régiment débarqua en France le 28 juillet 1944, en tant qu'élément de la 4e brigade blindée, de la 4e division canadienne, où il combattit dans le Nord-Ouest de l'Europe, jusqu'à la fin de la guerre.77 Le régiment outre-mer fut dissous le 15 février 1946.78

Des détachements du Irish Fusiliers furent mobilisés pour le service le 26 août 1939 et furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « Irish Fusiliers (Vancouver Regiment), CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.79 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.80 Subséquemment, le régiment mobilisa le « 1st Battalion, Irish Fusiliers (Vancouver Regiment), CASF » pour le service actif le 1er janvier 1941.81 Il servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant que composante de la 18e brigade d'infanterie, de la 6e division canadienne;82 et en Jamaïque dans un rôle de garnison du 18 mai 1943 au 6 août 1944.83 Le 10 janvier 1945 il s'embarqua pour la Grande-Bretagne,84 où il fut dissous le 19 janvier 1945 fournissant des renforts pour l'armée canadien en campagne.85 Le régiment mobilisa le « 3rd Battalion, Irish Fusiliers (Vancouver Regiment), CASF » pour le service actif le 12 mai 1942.86 Il servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant que composante de la 19e brigade d'infanterie de la Région du Pacifique.87 Le 3e bataillon fut dissous le 15 août 1943.88

La « 102nd Battery » fut mobilisée pour le service le 26 août 1939.89 Des détachements de la batterie furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « 102nd (North British Columbia) Heavy Battery, RCA, CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.90 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.91 Subséquemment, la batterie mobilisa la « 102nd (North British Columbia) Heavy Battery, RCA, CASF » pour le service actif le 1er janvier 1941.92 Elle fut rebaptisée « 102nd Coast Battery, RCA, CASF » le 1er mai 1942.93 L'unité servit au Canada en tant que composante du « 17th (North British Columbia) Coast Regiment, RCA, CASF ».94 La batterie fut dissoute le 31 octobre 1945.95

Haut de la page

GUIDON

The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own)

DRAPEAU DE CAMP

The British Columbia Regiment (Duke of Connaught's Own)


1. MGO 22/83. Formed from two existing independent garrison batteries and one rifle company authorized on the following dates: 'No. 1 Battery' at New Westminster (Seymour Battery of Garrison Artillery, 11 July 1874), 'No. 2 Battery' at Victoria (half of the Victoria Battery of Garrison Artillery, 19 July 1878), 'No. 3 Battery' at Victoria (half of the Victoria Battery of Garrison Artillery, 19 July 1878), and 'No. 4 Battery' at Victoria (No. 1 Company of Rifles, Victoria, 13 February 1874) / Formé de deux batteries de garnison indépendantes et d'une compagnie de voltigeurs autorisée selon les dates suivantes : « No. 1 Battery » à New Westminster (Seymour Battery of Garrison Artillery, 11 juillet 1874), « No. 2 Battery » à Victoria (la moitié de la Victoria Battery of Garrison Artillery, 19 juillet 1878), « No. 3 Battery » à Victoria (la moitié de la Victoria Battery of Garrison Artillery, 19 juillet 1878), et « No. 4 Battery » à Victoria (No. 1 Company of Rifles, Victoria, 13 février 1874).

2. MGO 9/86.

3. No authority for a change of designation of artillery brigades in 1892 is contained within the applicable Militia General Orders or Annual Militia Report sessional papers. However, the date of 1 January 1893 is consistent with the nomenclature used in the aforementioned sources of 1893 and the Department of Militia and Defence, The Militia List of the Dominion of Canada, 1893. (GO 21/93 - Establishment Lists of the Active Militia of the Dominion of Canada for the Financial Year 1893-94) / Les Ordres Généraux de la Milice ou les textes de séances du rapport Annuel de la Milice, ne comportent aucune autorité quant au changement d'appellation des brigades d'artillerie en 1892. La date du 1er janvier 1893 correspond toutefois à la nomenclature utilisée dans les sources de 1893 mentionnées précédemment ainsi que par le Ministère de la Milice et de la défense, The Militia List of the Dominion of Canada, 1893. (GO 21/93 - Establishment Lists of the Active Militia of the Dominion of Canada for the Financial Year 1893-94).

4. MGO 9/95; and/et The Militia List of the Dominion of Canada corrected to 1st January 1895.

5. MGO 58/95.

6. GO 69/96.

7. GO 83/99; and/et MGO 144/99.

8. GO 38/1900.

9. MO 61/20.

10. GO 189/20.

11. GO 66/24.

12. GO 13/30.

13. GO 273/40; and/et GO 42/41.

14. GO 115/46.

15. CAO 76-3, Supp Issue No. 114/49..

16. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 602/58.

17. MOO 351/85, 7 Oct 85 / DMO 351/85, 7 oct 85.

18. MOO 2002001, 13 Jun 02 / DMO 2002001, 13 juin 02.

19. GO 137/13.

20. MO 61/20.

21. GO 43/36; and/et GO 55/36.

22. GO 273/40; and GO 42/41.

23. GO 264/45.

24. GO 115/46.

25. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 602/58.

26. SD 1 Letter 64/53; and/et Letter, HQ Western Command to D Org, 18 Oct 65 File ref: WC 2001-3/1 (G).

27. GO 23/14; and/et GO 80a/14. Formed from an independent company of rifles at Prince Rupert designated the 'Earl Grey's Own Rifles' (authorized on 1 April 1910) and three newly authorized companies / Formé d'une compagnie indépendante de voltigeurs autorisée le 1er avril 1910, et baptisée le « Earl Grey's Rifles », et trois compagnies nouvellement autorisées.

28. GO 179/14.

29. MO 61/20.

30. GO 193/36.

31. GO 273/40; and/et GO 42/41.

32. GO 115/46.

33. CAO 76-3, Supp Issue No. 62/48.

34. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 415/54.

35. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 528/57.

36. GO 66/24.

37. GO 60/33.

38. GO 130/14.

39. Ibid.

40. PC 2067, 6 August 1914, and/et memorandum Preliminary Instructions for Mobn. War 1914, BGen V.A.S. Williams, Adjutant-General, Canadian Militia to O.Cs. Divisions and Districts, 10 August 1914, reprinted in Colonel A.F. Duguid, Official History of the Canadian Forces in the Great War, 1914-1919, vol. 1 - Appendices (Ottawa, 1938), pp. 37-39.

41. Ibid, pp. 110 and/et 116.

42. War Diary, 7th Battalion, 15 February 1915/15 février 1915, NAC/AN, RG/GE 9, Series 111-D-3, Vol. 4917, File/dossier 365; and/et G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the First World War, Canadian Expeditionary Force 1914-1919, (Ottawa, 1962), passim.

43. GO 149/20.

44. GO 36/15.

45. CEF Sailing List, vol. II.

46. War Diary, 29th Battalion, 17 September 1915/17 septembre 1915, NAC/AN, RG/GE 9, Series 111-D-3, Vol. 4936, File/dossier 427; and/et G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the First World War, Canadian Expeditionary Force 1914-1919, (Ottawa, 1962), passim.

47. GO 149/20.

48. Colonel A.F. Duguid, Official History of the Canadian Forces in the Great War, 1914-1919, vol. 1 (Ottawa, 1938), p. 368; Circular letter, Mobilization - 2nd Canadian Division, Lt Col R.J. Gwynne for Acting Adjutant-General to Districts, 26 December 1914, reprinted in vol. 1 - Appendices, pp. 345-346; and/et Ibid, p. 425.

49. CEF Sailing List, vol. II.

50. Shorncliffe Camp Order 354/15.

51. CRO 198/17; and/et War Diary, 1st Reserve Battalion, 4 January 1917/4 janvier 1917, NAC/AN, RG/GE 9, Series 111-D-3, Vol. 4950, File 475.

52. GO 82/18.

53. GO 103a/15.

54. CEF Sailing List, vol. IV.

55. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 62nd Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 62.

56. GO 82/18.

57. GO 151/15.

58. CEF Sailing List, vol. VI.

59. War Diary, 102nd Battalion, 12 August 1916/12 août 1916, NAC/AN, RG/GE 9, Series 111-D-3, Vol. 4944, File/dossier 456; and/et G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the First World War, Canadian Expeditionary Force 1914-1919, (Ottawa, 1962), passim.

60. GO 149/20.

61. GO 151/15.

62. CEF Sailing List, vol. VII.

63. CRO 212/17.

64. GO 82/18.

65. GO 151/15.

66. CEF Sailing List, vol. VIII.

67. CRO 198/17; and/et War Diary, 1st Reserve Battalion, 4 January 1917/4 janvier 1917, NAC/AN, RG/GE 9, Series 111-D-3, Vol. 4950, File 475.

68. GO 89/17.

69. GO 124/39.

70. GO 135/39.

71. GO 44/41.

72. GO 184/40; and/et GO 50/41.

73. GO 42/41.

74. GO 132/42.

75. GO 275/45. The Canadian Armoured Corps was redesignated 'Royal Canadian Armoured Corps' on this date / Le « Canadian Armoured Corps » fut rebaptisé « Royal Canadian Armoured Corps » à cette date.

76. Douglas E. Harker, The Dukes, The Story of the Men Who Have Served in Peace and War with The British Columbia Regiment (DCO), (unpublished), p. 306.

77. John Marteinson and Michael R. McNorgan, The Royal Canadian Armoured Corps, (Toronto, 2000), p. 258.

78. GO 111/46.

79. GO 124/39; and/et GO 135/39.

80. GO 44/41.

81. GO 44/41; and/et GO 42/41.

82. Colonel C.P. Stacey, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume 1, Six Years of War (Ottawa, 1955), p. 538.

83. War Diary, 1st Battalion, Irish Fusiliers (Vancouver Regiment), 18 May-4 August 1943/18 mai-4 août 1943, NAC/AN, RG24/GE 24, Series C-3, Vol. 15081.

84. Document Collection/Collection de documents 92/252, folder/chemise 29, file/dossier 1.

86. GO 309/42.

87. Colonel C.P. Stacey, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume 1, Six Years of War (Ottawa, 1955), p. 538.

88. GO 438/43.

89. GO 124/39.

90. GO 135/39.

91. GO 44/41.

92. GO 44/41.

93. GO 311/42.

94. Colonel C.P. Stacey, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume 1, Six Years of War (Ottawa, 1955), p. 147.

95. GO 18/46.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine (voir le lien PDF indiqué ci-dessus) et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.