Tome 3, Partie 1 : Régiments blindés, artilleries et génies en campagne - RÉGIMENTS BLINDÉS

THE SHERBROOKE HUSSARS

INSIGNE DE THE SHERBROOKE HUSSARS

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


INSIGNE

Description

Écartelé, au un et quatre de gueules à une tête de cheval d'argent soutenue d'une torque d'argent et d'azur, au deux d'argent à un choucas au naturel, au trois de sable à un sénestrochère d'or empoignant un kukri du même, le tout bordé d'un anneau de gueules liséré d'or, inscrit SHERBROOKE HUSSARS en lettres du même, sommé de la couronne royale et entouré d'une guirlande de feuilles d'érable d'automne le tout au naturel, à un castor d'or sur un rondin du même brochant en pointe, le tout soutenu d'un listel de sable liséré d'or et inscrit IN HOC SIGNO STABILITAS en lettres du même.

Symbolisme

Les feuilles d'érable et le castor représentent le service rendu au Canada, et la couronne, le service rendu au souverain. Les deux têtes de cheval représentent la tradition cavalière du Sherbrooke Regiment et des 7th/11th Hussars. Le crave (oiseau), qui provient des armoiries de la famille Aylmer, représente le 11th Hussars, et le bras sénestre armé du kukri reflète le bras d'un cavalier tenant son sabre, une image qui ornait autrefois l'insigne du 7th Hussars. « SHERBROOKE HUSSARS » est une variante du nom du régiment, et « IN HOC SIGNO STABILITAS » en est la devise.

Haut de la page

DEVISE

IN HOC SIGNO STABILITAS (Stable par ce signe)

Haut de la page

MARCHE

Regimental March of the Sherbrooke Hussars

Haut de la page

ALLIANCE

Armée britannique

The Queen's Royal Hussars (The Queen's Own and Royal Irish); et The Royal Anglian Regiment

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Guerre de 1812

DÉFENSE DU CANADA – 1812-1815 – DEFENCE OF CANADA

Distinction honorifique

Distinction honorifique non blasonnable DÉFENSE DU CANADA – 1812-1815 – DEFENCE OF CANADA

Première Guerre mondiale

MONT-SORREL; SOMME, 1916; Flers-Courcelette; Crête d'Ancre; ARRAS, 1917, '18; Vimy, 1917; CÔTE 70; YPRES, 1917; Passchendaele; AMIENS; Scarpe, 1918; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; Cambrai, 1918; VALENCIENNES; SAMBRE; FRANCE ET FLANDRES, 1915 18.

Seconde Guerre mondiale

DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE; Authie; CAEN; L'Orne; CRÊTE DE BOURGUÉBUS; Faubourg de Vaucelles; Saint André-sur-Orne; FALAISE; Route de Falaise; Clair Tizon; La Laison; Canal d'Antwerp-Turnhout; L'ESCAUT; La Basse-Meuse; LA RHÉNANIE; La Hochwald; Xanten; Le RHIN; Emmerich-Hoch Elten; Zutphen, Deventer; NORD OUEST DE L'EUROPE, 1944-1945.

Distinction honorifique

L'insigne de « The Royal Rifles of Canada » daté de 1941, a été accordé en tant que distinction honorifique au « 7th/11th Hussars » pour avoir renforcé de façon significative « The Royal Rifles of Canada » pendant leur opération à Hong Kong

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 21 septembre 1866 et regroupe les régiments suivants.

Le « The Sherbrooke Hussars » vit le jour à Melbourne, au Québec, le 21 septembre 1866, lorsque le « Sherbrooke Battalion of Infantry » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé « 53rd Sherbrooke Battalion of Infantry » le 15 mars 1867.2 Le 22 mars 1867, il fut réorganisé en deux bataillons distincts, le « 53rd Melbourne Battalion of Infantry » (voir ci-dessous) et le « 54th Sherbrooke Battalion of Infantry ».3 Il fut rebaptisé : « 53rd Sherbrooke Battalion of Infantry » le 10 mai 1867;4 « 53rd Sherbrooke Regiment » le 8 mai 1900;5 « The Sherbrooke Regiment » le 29 mars 1920;6 « The Sherbrooke Regiment (MG) » le 15 décembre 1936;7 « The Sherbrooke Regiment » le 1er février 1941;8 « 2nd (Reserve) Battalion, The Sherbrooke Regiment » le 7 novembre 1940;9 « 12th Armoured Regiment (Sherbrooke Regiment), RCAC » le 1er avril 1946;10 « The Sherbrooke Regiment (12th Armoured Regiment) » le 4 février 1949;11 et « The Sherbrooke Regiment (RCAC) » le 19 mai 1958.12 Le 15 février 1965, il se fusionna avec le « 7th/11th Hussars » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « The Sherbrooke Hussars ».13

Notes :

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Sherbrooke Regiment », le 29 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (117th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Sherbrooke Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 septembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 253/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « 7th/11th Hussars » vit le jour à Sherbrooke, au Québec, le 21 septembre 1866, lorsque le « Sherbrooke Battalion of Infantry » fut autorisé.14 Il fut rebaptisé « 53rd Sherbrooke Battalion of Infantry » le 15 mars 1867.15 Le 22 mars 1867, il fut réorganisé en deux bataillons distincts, le « 54th Sherbrooke Battalion of Infantry » (voir ci-dessus) et le « 53rd Melbourne Battalion of Infantry ».16 Il fut rebaptisé : « 54th "Richmond" Battalion of Infantry » le 10 mai 1867;17 et « 54th "Richmond" Regiment » le 8 mai 1900.18 Il fut converti à la cavalerie et rebaptisé le « 11th Hussars » le 1er août 1903.19 Le 1er avril 1936, il se fusionna avec le « 7th Hussars » (voir ci-dessous), et fut rebaptisé « 7th/11th Hussars ».20 Il fut rebaptisé : « 2nd (Reserve) Regiment, 7th/11th Hussars » le 27 février 1941;21 « 16th (Reserve) Armoured Regiment (7th/11th Hussars)» le 1er avril 1941;22 «16th Reconnaissance Regiment, (7th/11th Hussars), RCAC » le 1er avril 1946;23 « 7th/11th Hussars (16th Reconnaissance Regiment) » le 4 février 1949;24 « 7th/11th Hussars (16th Armoured Regiment) » le 1er septembre 1954;25 et « 7th/11th Hussars » le 19 mai 1958.26 Le 15 février 1965, il se fusionna avec le « Sherbrooke Regiment (RCAC) », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :

Le 1er novembre 1920, le « 11th Hussars » fut organisé en tant qu'unité à deux régiments. Le 1er Régiment faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Régiment faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve (GO 185/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « 11th Hussars » fut dissous en vue de la réorganisation du 1er avril 1921 et réorganisé la même journée (GO 200/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « 11th Hussars » fut dissous en vue de l'incorporation du 31 mars 1936 et réorganisé le lendemain (GO 42/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

La perpétuation du « 5th Canadian Mounted Rifles Battalion, CEF » fut transféré du « The Eastern Townships Mounted Rifles » (aujourd'hui le « 27th Field Artillery Regiment, RCA » à l'Ordre de bataille supplémentaire » au « 7th/11th Hussars » le 15 décembre 1936 (GO 154/37).

Le « 7th Hussars » vit le jour à Robinson, au Québec, le 11 octobre 1867, lorsque le « 58th "Compton" Battalion of Infantry » fut autorisé.27 Il fut rebaptisé « 58th Compton Regiment » le 8 mai 1900.28 Le régiment fut converti à la cavalerie et rebaptisé le « 7th Hussars » le 1er mai 1903.29 Le 1er avril 1936, il se fusionna avec le « 11th Hussars », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :

Le 1er novembre 1920, le « 7th Hussars » fut organisé en tant qu'unité à deux régiments. Le 1er Régiment faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Régiment faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve (GO 185/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « 7th Hussars » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 juillet 1920 et réorganisé la même journée (GO 172/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « 7th Hussars » fut dissous en vue de l'incorporation du 31 mars 1936 et réorganisé le lendemain (GO 42/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Haut de la page

Perpetuation

« Frontier Light Infantry », « 1er Bataillon du District des Townships (1812-1815) », « 4e Bataillon du District des Townships (1812-1815) », « 5th Canadian Mounted Rifles Battalion, CEF »; et « 117th "Overseas" Battalion, CEF »

Site du Quartier général

Sherbrooke, Québec

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Première Guerre mondiale

Des détachements du « 53rd Sherbrooke Regiment » furent mobilisé pour le service actif le 6 août 1914, fournissant des services locaux de protection.30

Le « 5th Canadian Mounted Rifles Battalion », autorisé le 7 novembre 1914 sous l'appellation de « 5th Regiment, Canadian Mounted Rifles, CEF »,31 s'embarque pour la Grande-Bretagne le 18 juillet 1915.32 Il débarqua en France le 24 octobre 1915, où il servit en tant que composante de la 2e brigade canadienne de fusiliers montés jusqu'au 3 janvier 1916, date où il fut converti à l'infanterie et alloué à la 8e brigade d'infanterie, de la 3e division canadienne.33 Le régiment fut rebaptisé « 5th Canadian Mounted Rifles Battalion, CEF » le 24 décembre 1915.34 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.35

Le « 117th Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 117th "Overseas" Battalion, CEF »,36 s'embarque pour la Grande-Bretagne le 14 août 1916.37 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 8 janvier 1917, date où son personnel passa au « 23rd Reserve Battalion, CEF ».38 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.39

Seconde Guerre mondiale

Le « The Sherbrooke Regiment » mobilisa le « No. 1 General Base Depot, CASF » pour le service actif le 1er septembre 1939.40 L'unité s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 25 janvier 1940,41 où il fournit des gardes pour la protection des points vulnérables jusqu'au 6 juillet 1940, date où il fut dissous.42 Subséquemment, le régiment, avec Les Fusiliers de Sherbrooke, mobilisa « The Sherbrooke Fusiliers Regiment, CASF » pour le service actif le 24 mai 1940.43 Il fut rebaptisé : « 1st Battalion, The Sherbrooke Fusiliers Regiment, CASF » le 7 novembre 1940;44 « 1st Battalion, The Sherbrooke Fusilier Regiment, CASF » le 15 novembre 1940;45 et lorsqu'il fut converti au blindé, « 27th Armoured Regiment (The Sherbrooke Fusiliers Regiment), CAC, CASF » le 26 janvier 1942;46 et « 27th Armoured Regiment (The Sherbrooke Fusiliers Regiment), RCAC, CASF » le 2 août 1945.47 Le régiment servit à Terre-Neuve du 13 août 1941 au 15 février 1942,48 et il s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 27 octobre 1942.49 Le 6 juin 1944, il débarqua en Normandie, en France, en tant qu'élément de la 2e brigade blindée canadienne où il combattit dans le Nord-Ouest de l'Europe, jusqu'à la fin de la guerre.50 Le régiment outre-mer fut dissous le 15 février 1946.51

Le 7th/11th Hussars mobilisa un escadron blindé pour le service actif le 27 février 1941, sous l'appellation de « 2nd Canadian Armoured Brigade Headquarters Squadron (7th/11th Hussars), CASF ».52 L'unité s'embarqua pour la Grande Bretagne le 9 octobre 1941.53 Elle fut dissoute le 1er janvier 1943 et son personnel passa au quartier-général de la 2e brigade blindée canadienne.54

Haut de la page

GUIDON

The Sherbrooke Hussars

DRAPEAU DE CAMP

The Sherbrooke Hussars


1. MGO of 21 Sep 66. Formed from six existing independent infantry and rifle companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' (1st Volunteer Militia Rifle Company of Sherbrooke, 20 March 1856), 'No. 2 Company' (2nd Volunteer Militia Rifle Company of Sherbrooke, 13 November 1860), 'No. 3 Company', (First Volunteer Militia Rifle Company of Danville, 17 July 1861), 'No. 4 Company' (Infantry Company at Melbourne, 16 March 1866), 'No. 5 Company' (Infantry Company at Richmond, 16 March 1866), and 'No. 6 Company' (Infantry Company at Lennoxville, 2 June 1866) / Formé de six compagnies d'infanterie indépendantes et de voltigeurs autorisés selon les dates suivantes : « No. 1 Company » (1st Volunteer Militia Rifle Company of Sherbrooke, 20 mars 1856), « No. 2 Company » (2nd Volunteer Militia Rifle Company of Sherbrooke, 13 novembre 1860), « No. 3 Company », (First Volunteer Militia Rifle Company of Danville, 17 juillet 1861), « No. 4 Company » (Infantry Company at Melbourne, 16 mars 1866), « No. 5 Company » (Infantry Company at Richmond, 16 mars 1866), et « No. 6 Company » (Infantry Company at Lennoxville, 2 juin 1866).

2. MGO of 15 Mar 67.

3. MGO of 22 Mar 67.

4. MGO of 10 May 67.

5. MO 105/1900.

6. MO 95/20.

7. GO 164/36.

8. GO 54/41.

9. GO 42/41.

10. GO 115/46.

11. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 114/49.

12. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 602/58.

13. SD 1 Letter No. 65/64; and/et Message, QUECOM G 3564, 221800Z SEP 65.

14. MGO of 21 Sep 66.

15. MGO of 15 Mar 67.

16. MGO of 22 Mar 67.

17. MGO of 10 May 67.

18. MO 105/1900.

19. GO 134/03.

20. GO 42/36.

21. GO 129/41.

22. GO 236/41.

23. GO 115/46.

24. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 114/49.

25. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No 420/55.

26. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 602/58.

27. MGO of 11 Oct 67. Formed from eight existing independent infantry companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' (Volunteer Militia Infantry Company at Bury, 9 March 1866), 'No. 2 Company' (Gould Infantry Company, 16 November 1866), 'No. 3 Company' (Winslow Infantry Company, 16 November 1866), 'No. 4 Company' (Marbleton Infantry Company, 16 November 1866), 'No. 5 Company' (Lake Megantic Infantry Company, 22 March 1867), 'No. 6 Company' (Compton Infantry Company, 22 March 1867), 'No. 7 Company' (Coaticook Infantry Company, 8 June 1866), and 'No. 8 Company' (Stanstead Infantry Company, 8 June 1866) / Formé de huit compagnies indépendantes d'infanterie et de voltigeurs autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Company » (Volunteer Militia Infantry Company at Bury, 9 mars 1866), « No. 2 Company » (Gould Infantry Company, 16 novembre 1866), « No. 3 Company » (Winslow Infantry Company, 16 novembre 1866), « No. 4 Company » (Marbleton Infantry Company, 16 novembre 1866), « No. 5 Company » (Lake Megantic Infantry Company, 22 mars 1867), « No. 6 Company » (Compton Infantry Company, 22 mars 1867), « No. 7 Company » (Coaticook Infantry Company, 8 juin 1866), et « No. 8 Company » (Stanstead Infantry Company, 8 juin 1866).

28. MO 105/1900.

29. GO 80/03.

30. GO 142/14.

31. GO 36/15.

32. CEF Sailing List, vol. XII.

33. Memorandum, Department of the Ministry of Overseas Military Forces of Canada on the subject of Overseas Military Forces of Canada, 1918, (DHH Library D547 C2 C35 1918), p. 7; and/et Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 5th Regiment C.M.R., Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries VI, Box/boîte 17, Folder/chemise 6. The 6th Regiment, CMR was absorbed by the 4th and 5th Regiments CMR when they were converted to infantry / Le « 6th Regiment, CMR » fut incorporé au sein des « 4th » et « 5th Regiment(s), CMR » lorsqu'ils furent convertis à l'infanterie.

34. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 5th Canadian Mounted Rifles Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries VI, Box/boîte 17, Folder/chemise 6.

35. GO 149/20. This order disbanded the 5th CMR Battalion but a subsequent general order (GO 207/20) disbanded the 5th Regiment, CMR with effect from 6 November 1920. As these orders refer to the same unit, the first general order is considered to be the official authorization to disband. / Cet ordre dissoluait le « 5th CMR Battalion ». Par contre, un ordre général subséquent (GO 207/20) dissolvait le « 5th Regiment, CMR » avec le 6 novembre 1920 comme date de mise en vigueur. Dans la mesure où ces ordres réfèrent à la même unité, le premier ordre général fut considéré l'autorisation officielle de dissolution.

36. GO 151/15.

37. CEF Sailing List , vol. VI.

38. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 117th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 117.

39. GO 149/20

40. GO 135/39.

41. Lieutenant-Colonel H.M. Jackson, The Sherbrooke Regiment (12th Armoured Regiment), (n.p., 1958), p. 70a.

42. GO 438/43.

43. GO 184/40; and/et GO 50/41.

44. GO 42/41.

45. GO 42/41; and/et GO 62/41. Note the change of the word 'fusiliers' from the plural to the singular form / À noter le changement de forme du mot « fusiliers » du pluriel au singulier.

46. GO 132/42.

47. GO 275/45. The Canadian Armoured Corps was redesignated 'Royal Canadian Armoured Corps' on this date / Le « Canadian Armoured Corps » fut rebaptisé « Royal Canadian Armoured Corps » à cette date.

48. Lieutenant-Colonel H.M. Jackson, The Sherbrooke Regiment (12th Armoured Regiment), (np, 1958), pp. 68, and/et 76.

49. Ibid, p. 82.

50. John Marteinson and Michael R. McNorgan, The Royal Canadian Armoured Corps, (Toronto, 2000), passim.

51. GO 111/46.

52. GO 224/43.

53. Document Collection/Collection de documents 92/252, folder/chemise 82, file/dossier 4.

54. GO 88/41; GO 129/41; and/et GO 260/41.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine (voir le lien PDF indiqué ci-dessus) et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.