Tome 3, Partie 1 : Régiments blindés, artilleries et génies en campagne - Régiments des artilleries

50TH FIELD ARTILLERY REGIMENT (THE PRINCE OF WALES RANGERS), RCA

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 16 novembre 1866 et regroupe les régiments, bataillon de mitrailleuse et les batteries d'artillerie suivants.

Le « 50th Field Artillery Regiment (The Prince of Wales Rangers), RCA » vit le jour à Peterborough, en Ontario, le 3 mai 1867, lorsque le « 57th Peterborough Battalion of Infantry » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « 57th Battalion of Infantry "Peterborough Rangers" » le 16 janvier 1880;2 « 57th Regiment "Peterborough Rangers" » le 8 mai 1900;3 et « The Peterborough Rangers » le 12 mars 1920.4 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec le « 3rd The Prince of Wales' Canadian Dragoons » (voir ci-dessous), la « Headquarters » et la « C Company » du « 4th Machine Gun Battalion, CMGC » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment) (MG) ».5 Il fut rebaptisé : « 2nd (Reserve) Battalion, The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment) » le 5 mars 1942;6 et « The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment) » le 1er juin 1945.7 Le 1er avril 1946, il fut converti à l'artillerie et rebaptisé le « 50th Heavy Anti-Aircraft Regiment (The Prince of Wales Rangers), RCA ».8 Il fut rebaptisé : « 50th Medium Anti-Aircraft Regiment (The Prince of Wales Rangers), RCA » le 22 août 1955;9 et « 50th Medium Anti-Aircraft Artillery Regiment (The Prince of Wales Rangers), RCA » le 12 avril 1960.10 Le 6 juillet 1960, il se fusionna avec la « 45th Medium Battery, RCA » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « 50th Field Artillery Regiment (The Prince of Wales Rangers), RCA ».11 Il fut réduit à des effectifs nuls et transféré à l'Ordre de bataille supplémentaire le 1er avril 1970.12

Notes :
Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Peterborough Rangers », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à trois bataillons. Le 1er Bataillon (2nd Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (93rd Battalion, CEF) et le 3e Bataillon (247th Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve. Les unités de réserve furent dissoutes le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Peterborough Rangers » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 juin 1920 et réorganisé la même journée (GO 134/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The Peterborough Rangers » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 201/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « 3rd The Prince of Wales' Canadian Dragoons » vit le jour à Cobourg, en Ontario, le 30 avril 1875, lorsque le « 3rd Provisional Regiment of Cavalry » fut autorisé.13 Il fut rebaptisé : « 3rd Provisional Regiment of Cavalry, The Prince of Wales' Canadian Dragoons » le 14 octobre 1881;14 « 3rd Regiment of Cavalry, The Prince of Wales' Canadian Dragoons » le 25 novembre 1892;15 et « 3rd The Prince of Wales' Canadian Dragoons » le 1er janvier 1893.16 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec le « The Peterborough Rangers » et le « Headquarters » et « C Company » du « 4th Machine Gun Battalion, CMGC », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :
Le « 3rd The Prince of Wales' Canadian Dragoons » fit partie de l'ordre de bataille de la Réserve à compter du 1er novembre 1920 (GO 185/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « 3rd The Prince of Wales' Canadian Dragoons » fut dissous en vue de la réorganisation du 3 janvier 1922 et réorganisé la même journée (GO 187/22). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « 3rd The Prince of Wales' Canadian Dragoons » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 201/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « 4th Machine Gun Battalion, CMGC » vit le jour à Kingston, en Ontario, le 1er juin 1919, lorsque la « 4th Machine Gun Brigade, CMGC » fut autorisée.17 Elle fut rebaptisée « 4th Machine Gun Battalion, CMGC » le 15 septembre 1924.18 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec le « 3rd The Prince of Wales' Canadian Dragoons » et le « The Peterborough Rangers », tel que décrit aux paragraphes précédents.

Notes :
La « 4th Machine Gun Brigade, CMGC » fit partie de l'ordre de bataille de la Réserve à compter du 1er juin 1920 (GO 104/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « 4th Machine Gun Battalion, CMGC » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 201/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

La perpétuation du « 4th Machine Gun Battalion, CMGC » du 1919 à 1936 fut transférée au « The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment) (MG) » (GO 76/37).

La « 45th Medium Battery, RCA » vit le jour à Cornwall, en Ontario, le 2 février 1920, lorsque la « 45th Battery, CFA » fut autorisée.19 Elle fut rebaptisée : « 45th Field Battery, CA » le 1er juillet 1925;20 et « 45th Field Battery, RCA » le 3 juin 1935.21 Le 15 décembre 1936, elle se fusionna avec le « The Victoria and Haliburton Regiment » (voir ci-dessous) et fut rebaptisée « 45th Field Battery (Howitzer), RCA ».22 Elle fut rebaptisée : « 45th (Reserve) Field Battery (Howitzer), RCA » le 7 novembre 1940;23 « 45th/56th (Reserve) Field Battery, RCA » le 20 mai 1942;24 « 45th Field Battery, RCA » le 1er avril 1946;25 et « 45th Field Battery (Self- propelled), RCA » le 19 juin 1947.26 Le 1er septembre 1954, elle se fusionna avec le « 4th Field Regiment (Self-propelled), RCA » (voir ci- dessous) et la « 56th Field Battery (Self-propelled), RCA » (voir ci-dessous) et fut rebaptisée « 45th Medium Battery, RCA ».27 Le 6 juillet 1960, elle se fusionna avec le « 50th Medium Anti-Aircraft Artillery Regiment (The Prince of Wales Rangers), RCA », tel que décrit aux paragraphes précédents.

Le « The Victoria and Haliburton Regiment » vit le jour à Bowmanville, en Ontario, le 16 novembre 1866, lorsque le « 45th "West Durham" Battalion of Infantry » fut autorisé.28 Il fut rebaptisé : « 45th "Victoria" Battalion of Infantry » le 1er janvier 1898;29 « 45th Victoria Regiment » le 8 mai 1900;30 « 45th Victoria and Haliburton Regiment » le 16 juillet 1917;31 et « The Victoria and Haliburton Regiment » le 12 mars 1920.32 Le 14 décembre 1936, il se fusionna avec la « 45th Field Battery, RCA », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :
Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Victoria and Haliburton Regiment », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (109th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (252nd Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Victoria and Haliburton Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 septembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 231/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The Victoria and Haliburton Regiment » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 212/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « 4th Field Regiment (Self-propelled), RCA » vit le jour à Cobourg, en Ontario, le 9 mai 1905, lorsque la « 10th Brigade of Field Artillery, CA » fut autorisée.33 Elle fut rebaptisée : « 4th Brigade, CFA » le 2 février 1920;34 « 4th Field Brigade, CA » le 1er juillet 1925;35 « 4th Field Brigade, RCA » le 3 juin 1935;36 « 4th (Reserve) Field Brigade, RCA » le 7 novembre 1940;37 « 43rd (Reserve) Field Regiment, RCA » le 24 juin 1942;38 « 4th Field Regiment, RCA » le 1er avril 1946;39 et « 4th Field Regiment (Self-propelled), RCA » le 19 juin 1947.40 Le 1er septembre 1954, il se fusionna avec la « 45th Field Battery (Self- propelled), RCA » et la « 56th Field Battery (Self- propelled), RCA », tel que décrit aux paragraphes précédents.

Notes :
La « 4th Brigade, CFA » fit partie de l'ordre de bataille de la Réserve à compter du 1er novembre 1920 (GO 186/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

La « 4th Brigade, CFA » fut dissoute en vue de la réorganisation du 15 décembre 1920 et réorganisée la même journée (GO 29/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée de la brigade.

La « 56th Field Battery (Self-propelled), RCA » vit le jour à Goderich, en Ontario, le 1er avril 1912, lorsque la « 31st Battery, CFA » fut autorisée.41 Elle fut rebaptisée : « 56th Battery, CFA » le 2 février 1920;42 « 56th Field Battery, CA » le 1er juillet 1925;43 et « 56th Field Battery, RCA » le 3 juin 1935.44 Le 15 décembre 1936, elle se fusionna avec le « The Grenville Regiment (Lisgar Rifles) » (voir ci-dessous) et fut rebaptisée « 56th (Grenville) Field Battery, (Howitzer), RCA ».45 Elle fut rebaptisée : « 56th (Grenville) Field Battery, RCA » le 1er décembre 1937;46 « 56th Reserve (Grenville) Field Battery, RCA » le 7 novembre 1940;47 « 56th Field Battery, RCA » le 1er avril 1946;48 et « 56th Field Battery (Self- propelled), RCA » le 19 juin 1947.49 Le 1er septembre 1954, elle se fusionna avec le « 4th Field Regiment (Self-propelled), RCA », et la « 45th Field Battery (Self-propelled), RCA », tel que décrit aux paragraphes précédents, ainsi qu'avec la « 4th Field Battery (Self-propelled), RCA » (voir ci- dessous) et fut rebaptisée « 45th Medium Battery, RCA ».50

Le « The Grenville Regiment (Lisgar Rifles) » vit le jour à Prescott, en Ontario, le 12 avril 1867, lorsque le « 56th "Prescott" Battalion of Infantry » fut autorisé.51 Il fut rebaptisé : « 56th "Grenville" Battalion of Infantry » le 9 août 1867;52 « 56th Grenville Battalion of Rifles » le 13 septembre 1871;53 « 56th Grenville Battalion "Lisgar Rifles" » le 29 septembre 1871;54 « 56th Grenville Regiment "Lisgar Rifles" » le 8 mai 1900;55 et « The Grenville Regiment (Lisgar Rifles) » le 12 mars 1920.56 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec la « 56th Field Battery, RCA », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :
Le « 56th Grenville Regiment "Lisgar Rifles" » fut dissous en vue de la réorganisation du 1er avril 1911 (GO 52/11) et réorganisé le 8 juin 1911 (GO 118/11). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Grenville Regiment (Lisgar Rifles) », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « Grenville Regiment (Lisgar Rifles) » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 décembre 1921 et réorganisé la même journée (GO 118/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The Grenville Regiment (Lisgar Rifles) » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 212/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

La « 4th Field Battery (Self-propelled), RCA » vit le jour à Peterborough, en Ontario, le 9 mai 1905, lorsque la « 24th Field Battery, CA » fut autorisée.57 Elle fut rebaptisée : « 4th Battery, CFA » le 2 février 1920;58 « 4th Field Battery, CA » le 1er juillet 1925;59 « 4th Field Battery, RCA » le 3 juin 1935;60 « 4th (Reserve) Field Battery, RCA » le 7 novembre 1940;61 « 4th (Reserve) Anti-Aircraft Battery (Type 2H), RCA » le 1er septembre 1943;62 « 4th Field Battery, RCA » le 1er avril 1946;63 et « 4th Field Battery (Self-propelled), RCA » le 19 juin 1947.64 Le 1er septembre 1954, elle se fusionna avec le « 4th Field Regiment (Self- propelled), RCA », la « 45th Field Battery (Self- propelled), RCA » et la « 56th Field Battery (Self- propelled), RCA », tel que décrit aux paragraphes précédents.

Note:
La « 4th Battery, CFA » fut dissoute en vue de la réorganisation du 1er octobre 1920 et réorganisée la même journée (GO 231/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée de la batterie.

Perpétuations

« 4th Brigade, CFA, CEF »; « 2nd », « 93rd », « 109th », « 247th », et « 252nd "Overseas" Battalion(s), CEF »; « 4th Battalion, CMGC, CEF »; « 4th Battery, CFA, CEF »; et « 45th Depot Battery, CFA, CEF »

Site du Quartier général

Peterborough, Ontario

Haut de la page

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Raids des Fenians

Le « 56th "Grenville" Battalion of Infantry » fut mobilisé le 24 mai 1870. Le bataillon, ayant servit sur les rives du St-Laurent, fut retiré du service actif le 3 juin 1870.65

Rébellion du Nord-Ouest

Le « 45th "West Durham" Battalion of Infantry » mobilisa une compagnie pour le service actif le 10 avril 1885.66 La compagnie servit en tant que composante du « Midland Battalion » de la colonne d'Alberta du corps expéditionnaire du Nord- Ouest.67 La compagnie fut retirée du service actif le 24 juillet 1885.68

Le « 57th Battalion of Infantry "Peterborough Rangers" » mobilisa une compagnie pour le service actif le 10 avril 1885.69 La compagnie servit en tant que composante du « Midland Battalion » de la colonne d'Alberta du corps expéditionnaire du Nord-Ouest.70 La compagnie fut retirée du service actif le 24 juillet 1885.71

Première Guerre mondiale

Des détachements du « 56th Grenville Regiment "Lisgar Rifles" » furent mobilisés pour le service actif le 6 août 1914, fournissant des services locaux de protection.72

La « 4th Brigade », autorisée le 7 novembre 1914, sous l'appellation de « 4th Field Artillery Brigade, CFA, CEF »,73 s'embarqua pour la Grande- Bretagne le 20 mai 1915.74 Elle débarqua en France le 14 septembre 1915,75 où elle fournit un appui d'artillerie de campagne en tant que composante de la « 3rd Indian (Lahore) Divisional Artillery » et des 2e et 4e artilleries divisionnaires canadiennes en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.76 La brigade fut dissoute le 23 octobre 1920.77

Le « 2nd Battalion », autorisé le 10 août 1914, sous l'appellation de « 2nd Battalion, CEF »,78 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 26 septembre 1914.79 Il débarqua en France le 11 février 1915, où il combattit en tant que composante de la 1re brigade d'infanterie, de la 1re division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.80 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.81

Le « 93rd Battalion », autorisé le 22 décembre 1915, sous l'appellation de « 93rd "Overseas" Battalion, CEF »,82 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 15 juillet 1916.83 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 6 octobre 1916, lorsque son personnel fut incorporé au sein du « 39th Reserve Battalion, CEF ».84 Le bataillon fut dissous le 21 mai 1917.85

Le « 109th Battalion », autorisé le 22 décembre 1915, sous l'appellation de « 109th "Overseas" Battalion, CEF »,86 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 23 juillet 1916.87 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'à son incorporation au sein des « 20th », « 21st », « 38th » et « 124th "Overseas" Battalion(s), CEF » entre le 5 octobre et le 8 décembre 1916.88 Le bataillon fut dissous le 21 mai 1917.89

Le « 247th Battalion » fut autorisé le 1er mai 1917, sous l'appellation de « 247th "Overseas" Infantry Battalion, CEF ».90 Il fut incorporé, au Canada, au sein du « 235th "Overseas" Battalion, CEF » le 1er avril 1917.91 Le bataillon fut dissous le 11 avril 1918.92

Le « 252nd Battalion », autorisé le 1er mai 1917, sous l'appellation de « 252nd "Overseas" Infantry Battalion, CEF »,93 s'embarqua pour la Grande- Bretagne le 2 juin 1917.94 Il fut incorporé au sein du « 6th Reserve Battalion, CEF » le 10 juin 1917, afin de fournir des renforts au Corps d'armée canadiens en campagne.95 Le bataillon fut dissous le 1er septembre 1917.96

Le « 4th Battalion, CMGC, CEF », organisé en France, fut autorisé le 29 mars 1918.97 Il fournit un appui de mitrailleuses à la 4e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.98 Le bataillon fut dissous le 6 novembre 1920.99

La « 4th Battery », autorisée le 10 août 1914, sous l'appellation de « 4th Field Battery, CFA, CEF »,100 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 26 septembre 1914.101 Elle débarqua en France le 11 février 1915,102 où elle fournit un appui d'artillerie de campagne en tant que composante du « 1st Brigade, CFA, CEF » en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.103 La batterie fut dissoute le 23 octobre 1920.104

La « 45th Battery », autorisée le 15 juillet 1916, sous l'appellation de « 45th "Overseas" Depot Battery, CFA, CEF »,105 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 5 février 1916.106 Elle débarqua en France le 14 juillet 1916,107 où elle fournit un appui d'artillerie de campagne en tant que composante de la « 9th Brigade, CFA, CEF » en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.108 La batterie fut dissoute le 23 octobre 1920.109

Seconde Guerre mondiale

Le « The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment) » mobilisa une unité en service actif, le « 1st Battalion, The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment), CASF », le 5 mars 1942.110 Il servit au Canada, exerçant des tâches de protection territoriale en tant que composante de la 16e brigade d'infanterie, de la 8e division canadienne sur la côte du Pacifique.111 Le bataillon fut dissous le 10 janvier 1945.112

La « 4th Field Battery » mobilisa la « 4th Anti-Tank Battery, RCA, CASF » le 24 mai 1940.113 Elle fournit un appui antichar en tant que composante du « 3rd Anti-Tank Regiment, RCA, CASF » de la Nord-Ouest de l'Europe jusqu'à la fin de la guerre.114 La batterie outre-mer fut dissoute le 14 novembre 1945.115

La « 2nd 4th Anti-Tank Battery, RCA, CAOF » fut autorisée le 1er juin 1945.116 Elle exerça des tâches de garnison en tant que composante de la 3e division d'infanterie canadienne, CAOF » en Allemagne.117 La batterie fut dissoute le 14 mai 1946.118

La « 45th Field Battery » mobilisa la « 45th Field Battery (H), RCA, CASF » le 1er septembre 1939.119 Le 1er juin 1940, elle fut fusionnée avec la « 12th Field Battery, RCA, CASF » et rebaptisée « 12th/45th Field Battery, RCA, CASF ».120 Le 1er janvier 1941, cette fusion cessa et elle fut rebaptisée « 45th Field Battery, RCA, CASF ».121 Elle fut rebaptisée « 45th Medium Battery, RCA, CASF » le 21 novembre 1943.122 La batterie fournit un appui d'artillerie moyen en tant que composante du « 7th Medium Regiment, RCA, CASF » dans le Nord-Ouest de l'Europe jusqu'à la fin de la guerre.123 La batterie outre-mer fut dissoute le 25 septembre 1945.124

Haut de la page


1. MGO of 3 May 67. Formed from seven existing independent infantry and rifle companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' (Peterborough Rifle Company, 2 April 1857), 'No. 2 Company' (Lakefield Infantry Company, 29 October 1863), 'No. 3 Company' (1st Peterborough Infantry Company, 16 January 1863), 'No. 4 Company' (Asburnham Infantry Company, 30 January 1863), 'No. 5 Company' (2nd Peterborough Infantry Company, 8 June 1866), 'No. 6 Company' (Norwood Infantry Company, 17 August 1866), and ?No. 7 Company' (Hastings Infantry Company, 17 August 1866) / Formé de sept compagnies indépendantes d'infanterie et de voltigeurs autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Company » (« Peterborough Rifle Company », 2 avril 1857), « No. 2 Company » (« Lakefield Infantry Company », 29 octobre 1863), « No. 3 Company » (« 1st Peterborough Infantry Company », 16 janvier 1863), « No. 4 Company » (« Asburnham Infantry Company », 30 janvier 1863), « No. 5 Company » (« 2nd Peterborough Infantry Company », 8 juin 1866), « No. 6 Company » (« Norwood Infantry Company », 17 août 1866), et « No. 7 Company » (« Hastings Infantry Company », 17 août 1866).

2. MGO 01/80.

3. MO 105/1900.

4. MO 59/20.

5. GO 201/36; and/et GO 75/37.

6. GO 128/42; GO 273/40; and/et GO 42/41.

7. GO 264/45.

8. GO 115/46.

9. CAO 76-3, Pt B', Supp Issue No. 458/55.

10. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 670/60.

11. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 678/60.

12. CFOO 70/16.

13. MGO 8/75. Formed from three existing independent cavalry troops authorized on the following dates: 'No. 1 Troop' (1st Troop Cobourg, Northumberland and Durham Squadron, 6 March 1856), 'No. 2 Troop' (2nd Troop Port Hope, Northumberland and Durham Squadron, 3 September 1857), and 'No. 3 Troop' (Peterborough Troop, 23 May 1872) / Formé de trois troupes indépendantes de cavalerie autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Troop » (« 1st Troop Cobourg, Northumberland and Durham Squadron », 6 mars 1856), « No. 2 Troop » (« 2nd Troop Port Hope, Northumberland and Durham Squadron », 3 septembre 1857), et « No. 3 Troop » (« Peterborough Troop », 23 mai 1872).

14. MGO 24/81.

15. GO 45/92.

16. No authority for a change of designation of cavalry units in 1892 is contained within the applicable Militia General Orders or Annual Militia Report sessional papers. However, the date of 1 January 1893 is consistent with the nomenclature used in the aforementioned sources of 1893 and the Department of Militia and Defence, The Militia List of the Dominion of Canada, 1893. (GO 21/93 - Establishment Lists of the Active Militia of the Dominion of Canada for the Financial Year 1893-94) / Les Ordres Généraux de la Milice ou les textes de séances du rapport Annuel de la Milice, ne comportent aucune autorité quant au changement d'appellation des unités de cavalerie en 1892. La date du 1er janvier 1893 correspond toutefois à la nomenclature utilisée dans les sources de 1893 mentionnées précédemment ainsi que par le Ministère de la Milice et de la défense, The Militia List of the Dominion of Canada, 1893.(GO 21/93 - Establishment Lists of the Active Militia of the Dominion of Canada for the Financial Year 1893-94).

17. GO 47/19; and/et GO 1/22.

18. GO 117/24.

19. GO 13/20. The organization of the battery, while authorized, was held in abeyance until 15 December 1936 / L'organisation de la batterie, bien qu'autorisée, demeura en suspens jusqu'au 15 décembre 1936.

20. GO 82/25.

21. GO 58/35.

22. GO 212/36.

23. GO 273/40.

24. GO 264/42.

25. GO 116/46.

26. CAO 76-3, Supp Issue No. 43/47.

27. CAO 76-3, Pt B', Supp Issue No. 414/54.

28. MGO of 16 Nov 1866. Formed from four existing independent infantry and rifle companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' at Enniskillen (Bowmanville Rifle Company, 22 January 1862), 'No. 2 Company' (Orono Infantry Company, 22 June 1866), 'No. 3 Company' (Cartwright Infantry Company, 17 August 1866), and 'No. 4 Company' (Newcastle Infantry Company, 17 August 1866) / Formé de quatre compagnies indépendantes d'infanterie et de voltigeurs autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Company » à Enniskillen (« Bowmanville Rifle Company », 22 janvier 1862), « No. 2 Company » (« Orno Infantry Company », 22 juin 1866), « No. 3 Company » (« Cartwright Infantry Company », 17 août 1866), et « No. 4 Company » (« Newcastle Infantry Company », 17 août 1866).

29. MGO 9/98.

30. MO 105/1900.

31. GO 75/17.

32. MO 59/20.

33. Special GO, 9 May 1905. Formed from one existing independent field battery, the '14th Field Battery, CA' at Cobourg (authorized on 19 April 1872), and the newly authorized '24th Field Battery, CA' at Peterborough / Formé d'une batterie indépendante de campagne, la « 14th Field Battery, CA » à Cobourg (autorisée le 19 avril 1872), et de la « 24th Field Battery, CA », nouvellement autorisée, à Peterborough.

34. GO 13/20.

35. GO 82/25.

36. GO 58/35.

37. GO 273/40.

38. GO 285/42.

39. GO 116/46.

40. CAO 76-3, Supp Issue No. 43/47.

41. GO 60/12. The organization of the battery, while authorized, was held in abeyance until 15 December 1936 / L'organisation de la batterie, bien qu'autorisée, demeura en suspens jusqu'au 15 décembre 1936.

42. GO 13/20.

43. GO 82/25.

44. GO 58/35.

45. GO 212/36; and/et GO 12/37.

46. GO 3/38.

47. GO 273/40.

48. GO 116/46.

49. CAO 76-3, Supp Issue 43/47.

50. CAO 76-3, Pt ?B', Supp Issue No. 414/54.

51. MGO of 12 Apr 67. Formed from six existing independent infantry and rifle companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' (1st Prescott Rifle Company, 3 April 1856), 'No. 2 Company' (2nd Prescott Rifle Company, 11 February 1857), 'No. 3 Company' (Burritt's Rapids Infantry Company, 30 January 1863), and 'No. 4 Company' (Millar's Corners Infantry Company, 8 June 1866) No. 5 Company' (Aultsville Infantry Company, 20 July 1866), and 'No. 6 Company' (Ottawa and Prescott Railway Infantry Company, 15 June 1866) / Formé de six compagnies indépendantes d'infanterie et de voltigeurs autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Company » (« 1st Prescott Rifle Company », 3 avril 1856), « No. 2 Company » (« 2nd Prescott Rifle Company », 11 février 1857), « No. 3 Company » (« Burritt's Rapids Infantry Company », 30 janvier 1863), « No. 4 Company » (« Millar's Corners Infantry Company », 8 juin 1866) « No. 5 Company » (« Aultsville Infantry Company », 20 juillet 1866), et « No. 6 Company » (« Ottawa and Prescott Railway Infantry Company », 15 juin 1866).

52. MGO of 9 Aug 67.

53. MGO 20/71.

54. MGO 21/71.

55. MO 105/1900.

56. MO 59/20.

57. Special GO, 9 May 1905 / 9 mai 1905.

58. GO 13/20.

59. GO 82/25.

60. GO 58/35.

61. GO 273/40.

62. GO 417/43.

63. GO 115/46.

64. CAO 76-3, Supp Issue No. 43/47.

65. Adjutant General of the Militia Report reprinted in Report of the State of the Militia of the Dominion of Canada for the Year 1870,(Ottawa, 1871), pp. 60, 62 to 64, and 69 / Rapport de l'Adjudant Général de la Milice imprimé à nouveau dans le « Report of the State of the Militia of the Dominion of Canada for the Year 1870 » (Ottawa, 1971), pp. 60, 62 à 64, et 69.

66. MGO 8/85.

67. General Sir Frederick Middleton, Suppression of the Rebellion in the North West Territories of Canada 1885, (Toronto, 1948), p. 42.

68. MGO 16/85.

69. MGO 8/85.

70. General Sir Frederick Middleton, Suppression of the Rebellion in the North West Territories of Canada 1885, (Toronto, 1948), p. 42.

71. MGO 16/85.

72. GO 142/14.

73. GO 36/15.

74. CEF Sailing List, vol. XII.

75. Canadian Artillery Association, Officers who served Overseas in the Great War with the Canadian Artillery, (Ottawa, 1922) p. 5.

76. Colonel G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 1, 1534-1919,(Toronto, 1967), passim.

77. GO 191/20. Although this formation is not specifically listed, this is considered the official date of disbandment as it is the General Order in which the batteries of the brigade were disbanded / Même si cette formation n'est pas spécifiquement listée, l'on considère cette date comme étant celle de sa dissolution officielle puisqu'elle correspond à celle de toutes les batteries de la brigade.

78. PC 2067, 6 August 1914, and/et memorandum Preliminary Instructions for Mobn. War 1914, BGen V.A.S. Williams, Adjutant-General, Canadian Militia to O.Cs. Divisions and Districts, 10 August 1914, reprinted in Colonel A.F. Duguid, Official History of the Canadian Forces in the Great War, 1914-1919, vol. 1 - Appendices (Ottawa, 1938), pp. 37-39.

79. Ibid., pp. 111 and/et 116.

80. Ibid., p. 454.

81. GO 149/20.

82. GO 151/15.

83. CEF Sailing List, vol. V.

84. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 93rd Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 93.

85. GO 63/17.

86. GO 151/15.

87. CEF Sailing List - vol. VI.

88. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 109th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 109.

89. GO 82/18.

90. GO 48/17.

91. 235th Battalion Historical Record, RG 9III D.1, Vol. 4704, Folder 82, File 4, NAC.

92. GO 82/18.

93. GO 48/17.

94. CEF Sailing List, vol. XI.

95. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 252nd Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672,Series/séries IV, Box/boîte 13, Folder/chemise 252.

96. GO 82/18.

97. War Diary, 4th Canadian Machine Gun Battalion, 29 March 1918 (NAC microfilm roll T-10818). The battalion was formed from the 10th, 11th, 12th and 16th Canadian Machine Gun Companies, CEF (Canadian Corps A.29.1.34, dated 18 February 1918 (NAC RG 9 C3 Volume 4020, Folder 47, File 3) /« 4th CMGB » Journal de guerre, 29 mars 1918 (ANC microfilm rouleau T-10818) La batterie fut formée à partir des « 10th », « 11th », « 12th » et « 16th Canadian Machine Gun Companies, CEF ». (« Canadian Corps » A.29.1.34, 18 février 1918 (ANC RG9 C3 Volume 4020 dossier 47, fichier 3).

98. G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the First World War, Canadian Expeditionary Force 1914-1919 (Ottawa, 1962), p. 545.

99. GO 209/20.

100. PC 2067, 6 August 1914, and/et memorandum Preliminary Instructions for Mobn. War 1914, BGen V.A.S. Williams, Adjutant-General, Canadian Militia to O.Cs. Divisions and Districts, 10 August 1914, reprinted in Colonel A.F. Duguid, Official History of the Canadian Forces in the Great War, 1914-1919, vol. 1 - Appendices (Ottawa), 1938), pp. 37-39.

101. Colonel A.F. Duguid, Official History of the Canadian Forces in the Great War, 1914-1919, vol. 1 - Appendices (Ottawa), 1938), pp. 110-114.

102. The Great Adventure with the 4th Battery, CFA, (N.p., n.d.), p. 9.

103. G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 1, 1534-1919, (Toronto, 1967), passim.

104. GO 191/20.

105. GO 69/16. The battery was not 'officially' authorized until after it had landed in France. This anomaly can be attributed to the administrative backlog resulting from the large number of personnel being despatched overseas for the war effort / La batterie ne fut officiellement autorisée qu'après son arrivée en France. Cette anomalie peut être attribuée à une accumulation administrative résultant d'un nombre élevé de personnel envoyé outre-mer lors de l'effort de guerre.

106. CEF Sailing List, vol. XII; and/et Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 45th Battery, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries VI, Box/boîte 17, Folder/chemise 2.

107. Colonel G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 1, 1534-1919, (Toronto, 1967), p. 252.

108. Ibid, passim.

109. GO 191/20.

110. GO 131/42; and/et GO 42/41.

111. Charles P. Stacey, Official History of the Canadian Army. Six War Years, (Ottawa, 1957), p. 539 (Appendix E)

112. GO 114/45.

113. GO 184/40; and GO 50/41.

114. Colonel G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 1, 1919-1967, (Toronto, 1972), passim.

115. GO 52/46.

116. GO 319/45.

117. Colonel G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 1, 1919-1967, (Toronto, 1972), pp. 521, 523-4, and 527.

118. GO 201/46.

119. GO 135/39.

120. GO 123/40.

121. GO 74/41.

122. GO 21/44.

123. G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 2 (Toronto, 1972), passim.

124. GO 52/46.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine (voir le lien PDF indiqué ci-dessus) et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.