Tome 3, Partie 1 : Régiments blindés, artilleries et génies en campagne - Régiments des artilleries

8TH FIELD ARTILLERY REGIMENT, RCA

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 1er avril 1912 et regroupe le régiment et la batterie d'artillerie suivant.

Le « 8th Field Artillery Regiment, RCA » vit le jour à Hamilton, en Ontario, le 1er avril 1912, lorsque la « 13th Brigade, CFA » fut autorisée.1 Elle fut rebaptisée : « 8th Brigade, CFA » le 2 février 1920;2 « 8th Field Brigade, CA » le 1er juillet 1925;3 « 8th Field Brigade, RCA » le 3 juin 1935;4 « 8th (Reserve) Field Brigade, RCA » le 7 novembre 1940;5 « 8th (Reserve) Field Regiment, RCA » le 1er octobre 1942;6 « 8th Medium Regiment, RCA » le 1er avril 1946;7 et « 8th Field Regiment, RCA » le 28 novembre 1946.8 Le 1er octobre 1954, il se fusionna avec la « 133rd Locating Battery, RCA » (voir ci-dessous), conservant la même désignation.9 Il fut rebaptisé « 8th Field Artillery Regiment, RCA » le 12 avril 1960.10 Il fut réduit à des effectifs nuls et transféré à l'Ordre de bataille supplémentaire le 1er avril 1970.11

La « 133rd Locating Battery, RCA » vit le jour à Hamilton, en Ontario, le 23 août 1949, lorsque la « 133rd Locating Battery, RCA » fut autorisée.12 Le 12 avril 1960, elle se fusionna avec le « 8th Field Regiment, RCA », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes:
La « 8th Brigade, CFA » fut dissoute en vue de la réorganisation du 15 octobre 1920 et réorganisée la même journée (GO 231/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée de la brigade.

La « 8th Brigade, CFA » fit partie de l'ordre de bataille de la Réserve à compter du 1er novembre 1920 (GO 186/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Perpétuation

« 8th Brigade, CFA, CEF »

Site du Quartier général

Hamilton, Ontario

Haut de la page

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Première Guerre mondiale

La « 8th Brigade », autorisée le 4 janvier 1916 sous l'appellation de « 8th Brigade, CFA, CEF »,13 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 5 février 1916.14 Elle débarqua en France le 14 juillet 1916,15 où elle fournit un appui d'artillerie de campagne en tant que composante de la 3e et de la 4e artilleries divisionnaires canadiennes en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.16 Elle fut rebaptisée « 8th Army Brigade, CFA, CEF » le 8 juillet 1917.17 La brigade fut dissoute le 23 octobre 1920.18

Note :
Il n'y a aucun lien historique avec la «8th Howitzer Brigade, CEF », formé en Angleterre le 19 septembre 1916 et rebaptisée « 6th Howitzer Brigade, CEF » en octobre 1916.

Haut de la page


1. GO 60/12. Formed from two newly authorized batteries designated the '32nd Battery' and the '33rd Battery' / Formé de deux batteries nouvellement autorisées, baptisées « 32nd Battery » et « 33rd Battery ».

2. GO 13/20.

3. GO 82/25.

4. GO 58/35.

5. GO 273/40.

6. GO 51/43.

7. GO 115/46.

8. GO 289/46.

9. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 411/54.

10. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 670/60.

11. CFOO 70/16.

12. CAO 110-3, Supp Issue No. 142/49.

13. List of Canadian Artillery units during the First World War. Compiled from ledger of C.E.F. Units (Mr. Pye) for Col. Nicholson, Sep 63, Kardex file 112.3H1.005 (D4).

14. CEF Sailing List, vol XII.

15. The Story of the 40th Battery, CFA, CEF (Hamilton, 1972) pp. 15 and 112.

16. G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, 1534-1919, vol. 1 (Toronto, 1967), passim.

17. Canadian Artillery Association, Officers who served Overseas in the Great War with the Canadian Artillery, (Ottawa, 1922) p. 12.

18. GO 191/20. Although this formation is not specifically listed, this is considered the official disbandment date as it is the date in which all the batteries of the brigade were disbanded / Même si cette formation n'est pas spécifiquement listée, l'on considère cette date comme étant celle de sa dissolution officielle puisqu'elle correspond à celle de toutes les autres brigades d'artillerie.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine (voir le lien PDF indiqué ci-dessus) et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.