Tome 3, Partie 1 : Régiments blindés, artilleries et génies en campagne - Régiments et escadrons du génie

31E RÉGIMENT DE GÉNIE DE COMBAT (THE ELGIN'S)

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour à St. Thomas, en Ontario, le 14 septembre 1866, lorsque le « 25th "Elgin Battalion of Infantry" » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « 25th Elgin Regiment » le 8 mai 1900;2 « 25th Regiment » le 17 mai 1904;3 « The Elgin Regiment » le 29 mars 1920;4 « The Elgin Regiment (Reserve) » le 7 novembre 1940;5 et « The Elgin Regiment, RCIC » le 15 février 1946.6 Il fut converti au blindé et rebaptisé : « The Elgin Regiment (27th Armoured Regiment) » le 1er octobre 1954;7 et « The Elgin Regiment (RCAC) » le 19 mai 1958.8 Le régiment fut converti au génie et rebaptisé « 31e Régiment de génie de combat (The Elgin's) » le 14 août 1997.9

Notes:

Le « 25th Elgin Regiment » fut dissous le 1er août 1903 (GO 135/03) et réorganisé le 17 mai 1904 (GO spécial du 17 mai 1904, GO 80/04, GO 81/04, et GO 82/04). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Elgin Regiment », le 29 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (91st Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Elgin Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 1er février 1921 et réorganisé la même journée (GO 95/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The Elgin Regiment (RCAC) » fut dissous le 14 août 1997 en vue de la conversion au génie la même journée (DMO 97099). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Perpétuation

« Provincial Corps of Artificers » et « 91st Battalion, CEF »

Site du Quartier général

St. Thomas, Ontario

ALLIANCE

Armée britannique

« The Royal Regiment of Fusiliers »

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Première Guerre mondiale

Des détachements des « 25th Regiment » furent mobilisés pour le service actif le 6 août 1914, fournissant des services locaux de protection.10

Le « 25th Battalion » fut autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 91st "Overseas" Battalion, CEF »,11 et s'embarque pour la Grande-Bretagne le 29 juin 1915.12 Son personnel passa aux « 12th, 35th, 36th, 37th, 38th et 39th Reserve Battalion(s) » le 15 juillet 1916, fournissant des renfort au Corps d'armée canadien en campagne.13 Le bataillon fut dissous le 21 mai 1917.14

Seconde Guerre mondiale

Le régiment mobilisa le « The Elgin Regiment, CASF » le 24 mai 1940.15 Le régiment fut converti au blindé et rebaptisé « 25th Armoured Regiment (The Elgin Regiment), CAC » le 26 janvier 1942.16 Il s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 29 septembre 1942 en tant qu'élément de la 3e brigade blindée, de la 4e division blindée canadienne. Le « 1st Canadian Tank Delivery Squadron » (formé du « "B" Squadron, 25th Armoured Regiment (The Elgin Regiment) » le 6 mai 194317) débarquait en Sicile le 16 juillet 1943 et en Italie le 14 septembre 1943. Le régiment fut converti et rebaptisé « 25th Canadian Tank Delivery Regiment (The Elgin Regiment), CAC » le 15 septembre 1943.18 Le 21 octobre 1943, le « 1st Canadian Tank Delivery Squadron, CAC » fut rebaptisé « "A" Squadron, 25th Canadian Tank Delivery Regiment (The Elgin Regiment), CAC ».19 Le 15 mars 1944, il fut rebaptisé « 25th Armoured Delivery Regiment (The Elgin Regiment), CAC ».20 Un escadron débarqua en Normandie le 8 juin 1944, suivi du quartier- général et d'autres escadrons en juillet 1944. Les escadrons en Italie se rendirent dans le Nord- Ouest de l'Europe en mars 1945. Le régiment outre-mer fut dissous le 15 février 1946.21

Haut de la page


1. MGO of 14 Sep 66. Formed from five existing independent marine, infantry and rifle companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' (The 1st Volunteer Militia Rifle Company at St. Thomas, 17 July 1856), 'No. 2 Company' (Volunteer Marine Company at Port Stanley, 31 January 1862), 'No. 3 Company' (Volunteer Militia Company of Infantry at Vienna, 29 October 1862), 'No. 4 Company' (Tilsonburg Infantry Company, 13 July 1866), and 'No. 5 Company' (Aylmer Infantry Company, 8 June 1866) / Formé de cinq compagnies indépendantes de l'infanterie de marine, d'infanterie et de voltigeurs autorisées selon les dates suivantes: « No. 1 Company » (The 1st Volunteer Militia Rifle Company à St. Thomas, 17 juillet 1856), « No. 2 Company » (Volunteer Marine Company à Port Stanley, 31 janvier 1862), « No. 3 Company » (Volunteer Militia Company of Infantry à Vienna, 29 octobre 1862), « No. 4 Company » (Tilsonburg Infantry Company, 13 juillet 1866), et « No. 5 Company » ((Aylmer Infantry Company, 8 juin 1866).

2. MO 105/1900.

3. GO 82/04.

4. MO 94/20.

5. GO 42/41; GO 213/43; and/et GO 439/44.

6. GO 400/45.

7. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 412/54.

8. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 602/58.

9. MOO 97099, 14 Aug 97/DMO 97099, 14 août 97; and/et NDHQ Organization Message, DEPR 033, 281610Z Aug 97/ Message d'organisation du QGDN, DEPR 033, 281610Z août 97.

10. GO 163/14.

11. GO 151/15.

12. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 91st Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 91.

13. Ibid.

14. PCO 1366, 21 May 15; and/et CRO 1603/17.

15. GO 184/40; and/et GO 50/41.

16. GO 132/42.

17. GO 20/44.

18. GO 21/44.

19. GO 21/44.

20. GO 298/44; and/et GO 455/44.

21. GO 52/46; and/et GO 111/46.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine (voir le lien PDF indiqué ci-dessus) et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.