Tome 3, Partie 2 : Régiments d'infanterie

THE BROCKVILLE RIFLES

Insigne de The Brockville Rifles

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


INSIGNE

Description

De gueules au cor de chasse lié d'argent, le tout entouré d'un anneau de sable liséré d'argent et inscrit THE BROCKVILLE RIFLES en lettres du même, brochant sur une croix de Malte de sable lisérée et resarcelée d'argent, ornée sur la branche supérieure d'une plaque de sable lisérée d'argent inscrite AMIENS en lettres du même, et sur la branche inférieure, d'une plaque semblable inscrite PURSUIT TO MONS, le tout sommé de la couronne royale au naturel.

Symbolisme

La couronne représente le service au Souverain. La croix de Malte, qui rappelle celle de l'insigne du Royal Guelphic Order, et le clairon se retrouvent fréquemment sur les insignes de régiments de l'infanterie légère et de carabiniers. « THE BROCKVILLE RIFLES » est le nom du régiment, tandis que « AMIENS » et « PURSUIT TO MONS » sont des honneurs de guerre décernés pour la participation du régiment à la Première Guerre mondial.

Haut de la page

DEVISE

SEMPER PARATUS (Toujours prêt)

MARCHE

« Bonnie Dundee »

ALLIANCE

Armée britannique

The Rifles

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Guerre de 1812

DÉFENSE DU CANADA – 1812-1815 – DEFENCE OF CANADA; NIAGARA

Distinction honorifique

Distinction honorifique non blasonnable DÉFENSE DU CANADA – 1812-1815 – DEFENCE OF CANADA

Première Guerre mondiale

AMIENS; ARRAS ,1918; LIGNE HINDENBURG; POURSUITE VERS MONS.

Seconde Guerre mondiale

Distinction honorifique
L'insigne du régiment Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders, suivi des années 1944-1945, pour la mobilisation combinée de l'unité pour le service en Europe.

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 5 octobre 1866 et regroupe le régiment et la batterie d'artillerie suivants.

Le « The Brockville Rifles » vit le jour à Brockville, en Ontario, le 5 octobre 1866, lorsque le « 41st "Brockville Battalion of Rifles" » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « 41st Regiment "Brockville Rifles" » le 8 mai 1900;2 « The Brockville Rifles » le 12 mars 1920;3 et « 2nd (Reserve) Battalion, The Brockville Rifles » le 18 mars 1942.4 Le régiment fut converti à l'artillerie et rebaptisé « 60th Light Anti-Aircraft Regiment (Brockville Rifles), RCA » le 1er avril 1946.5 Le 1er septembre 1954, il se fusionna avec la « 32nd Anti-Tank Battery (Self-Propelled), RCA » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé la « 32nd Locating Battery (Brockville Rifles) RCA ».6 Le 1er décembre 1959, elle fut convertie en régiment d'infanterie et fut rebaptisée « The Brockville Rifles ».7

Notes :
Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Brockville Rifles », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (156th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Brockville Rifles » fut dissous en vue de la réorganisation du 1er novembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 253/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

La « 32nd Anti-Tank Battery (Self-Propelled), RCA » vit le jour à Kingston, en Ontario, le 14 novembre 1855, lorsque la « Volunteer Militia Company of Foot Artillery of Kingston » fut autorisée.8 Elle fut rebaptisée : « Volunteer Militia Field Battery of Artillery of Kingston » le 29 mai 1856;9 « No. 5 "Kingston" Field Battery » le 1er juillet 1894;10 « 5th "Kingston" Field Battery, CA » le 28 décembre 1895;11 « 32nd (Kingston) Battery, CFA » le 2 février 1920;12 « 32nd (Kingston) Field Battery, CA » le 1er juillet 1925;13 « 32nd (Kingston) Field Battery, RCA » le 3 juin 1935;14 et « 32nd (Reserve) (Kingston) Field Battery, RCA » le 7 novembre 1940.15 « 3rd/32nd (Reserve) Field Battery, RCA » le 24 juin 1942;16 « 32nd (Reserve) Anti-Aircraft Battery, (Type 2H), RCA » le 15 mai 1943;17 « 3rd/32nd (Reserve) Field Battery, RCA » le 1er septembre 1943;18 et « 32nd Anti-Tank Battery (Self-Propelled), RCA » le 1er avril 1946.19 Le 1er septembre 1954, elle se fusionna avec le « 60th Light Anti-Aircraft Regiment (Brockville Rifles), RCA », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :
La date d'origine du « The Brockville Rifles » ne remonte pas à la date de formation du « Volunteer Militia Company of Foot Artillery of Kingston » car la lignée régimentaire n'indique que formation des unités et non celles des organisations de la taille de sous-unités.

La « 5th "Kingston" Field Battery, CA » fut dissoute en vue de la réorganisation du 23 mars 1914 et réorganisée le lendemain (GO 60/14). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée de la batterie.

La « 32nd (Kingston) Battery, CFA » fut dissoute en vue de la réorganisation du 15 février 1921 et réorganisée la même journée (GO 92/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée de la batterie.

Perpétuations

« Battalion of Incorporated Militia of Upper Canada », « 1er Régiment, Leeds Militia (1812 1815) », « 2e Régiment, Leeds Militia (1812-1815) », « 156th "Overseas" Battalion, CEF »; et « 32nd "Overseas" Battery, CFA, CEF »

Site du Quartier général

Brockville, Ontario

Haut de la page

HISTORIQUE OPERATIONNEL

Raids des Fenians

Le « 41st "Brockville Battalion Of Rifles" » fut mobilisé le 24 mai 1870. Le bataillon, ayant servit sur les rives du Saint-Laurent, fut retiré du service actif le 1er juin 1870.20

Première Guerre mondiale

Le « 156th Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 156th "Overseas" Battalion, CEF »,21 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 19 octobre 1916.22 Son personnel passa aux « 109th », « 119th », « 120th », « 123rd » et « 124th "Overseas" Battalion(s), CEF » le 1er novembre 1916.23 Le 27 décembre 1916, le bataillon fut reformé afin de fournir des renforts au Corps d'armée canadien en campagne, jusqu'à son absorption par le « 6th Reserve Battalion, CEF » le 15 février 1918.24 Le bataillon fut dissous le 29 novembre 1918.25

La « 32nd Battery », autorisée le 15 août 1915 sous l'appellation de « 32nd "Overseas" Battery, CFA, CEF »,26 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 5 février 1916.27 Elle débarqua en France le 14 juillet 1916,28 où elle fournit un appui d'artillerie de campagne en tant que composante de la « 9th Brigade, CFA, CEF » du 15 juillet 1916 au 1er juillet 1917, et la « 8th Army Brigade, CFA » 1er juillet 1917, en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.29 La batterie fut dissoute 1er novembre 1920.30

Seconde Guerre mondiale

Le régiment mobilise le « 1st Battalion, The Brockville Rifles, CASF » pour le service actif le 18 mars 1942.31 Il servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant que composante de la 19e brigade d'infanterie, de la 6e division canadienne,32 et en Jamaïque dans un rôle de garnison du 5 août 1944 au 27 mars 1946.33 Le bataillon fut dissous le 30 avril 1946.34

Le régiment fournit la « No. 2 Company » du « The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders, CASF» pour le service actif le 24 mai 1940 (pour de plus amples renseignements, voir la charte du « The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders »).35

La « 32nd (Kingston) Field Battery, RCA », conjointement avec la « 34th Field Battery, RCA », mobilisèrent la « 32nd/34th Field Battery, RCA, CASF » pour le service actif le 24 mai 1940.36 L'unité fut réorganisée en deux batteries distinctes le 1er janvier 1941, et baptisées la « 32nd (Kingston) Field Battery, RCA, CASF », et la « 34th Field Battery, RCA, CASF ».37 Elle fut rebaptisée la « 32nd (Kingston) Light Anti-Aircraft Battery, RCA, CASF » la même journée.38 Elle fournit un appui d'artillerie antiaérien en tant que composante du « 4th Light Anti-Aircraft Regiment, RCA, CASF » dans la Nord-Ouest de l'Europe jusqu'à la fin de la guerre.39 La batterie outre-mer fut dissoute le 13 novembre 1945.40

Subséquemment, la batterie mobilisa la « 2nd 32nd Light Anti-Aircraft Battery, RCA, CAOF » le 1er juin 1945, pour le service actif avec les troupes d'occupation canadiennes en Allemagne.41 La batterie fut dissoute le 4 avril 1946.42

Note :
Il n'existe aucuns liens entre la lignée du « 32nd Anti-Aircraft Troop, Type L, RCA, CASF » autorisé le 17 février 1942 (GO 97/42) et rebaptisée : « 32nd Anti-Aircraft Battery, Type 2L, RCA, CASF » le 13 avril 1942 (GO 182/42); et celle de la « 32nd Anti-Aircraft Battery, Type 3L, RCA, CASF » le 15 juin 1943 (GO 366/43). Cette unité fut dissoute le 31 janvier 1945 (GO 208/45).

Haut de la page

DRAPEAU CONSACRÉ RÉGIMENTAIRE

Les régiments de voltigeurs n'ont pas de drapeaux consacrés. Ils peuvent blasonner leurs honneurs de bataille sur les articles propres d'unité telles que les insignes de coiffure.

DRAPEAU DE CAMP

The Brockville Rifles


1. MGO 5 Oct 66. Formed from six independent rifle companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' (1st Volunteer Militia Rifle Company of Brockville, 27 September 1855); 'No. 2 Company' (The Volunteer Militia Rifle Company of Gananoque, 10 December 1857); 'No. 3 Company' (First Volunteer Militia Rifle Company of Perth, 17 July 1861); 'No. 4 Company' (Volunteer Militia Rifle Company at Merrickville, 3 July 1862); 'No. 5 Company' (Volunteer Militia Rifle Company at Carleton Place, 28 November 1862); and 'No. 6 Company' (Volunteer Militia Rifle Company at Pakenham, 11 December 1862) / Formé de six compagnies indépendantes de voltigeurs autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Company » (1st Volunteer Militia Rifle Company of Brockville, 27 septembre 1855); « No. 2 Company » (The Volunteer Militia Rifle Company of Gananoque, 10 décembre 1857); « No. 3 Company » (First Volunteer Militia Rifle Company of Perth, 17 juillet 1861); « No. 4 Company » (Volunteer Militia Rifle Company at Merrickville, 3 juillet 1862); « No. 5 Company » (Volunteer Militia Rifle Company at Carleton Place, 28 novembre 1862); et « No. 6 Company » (Volunteer Militia Rifle Company at Pakenham, 11 décembre 1862).

2. MO 105/1900.

3. MO 59/20.

4. GO 115/46.

5. GO 42/41; and/et GO 147/42.

6. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 419/54.

7. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 658/59.

8. MGO 14 Nov 55.

9. MGO 29 May 56.

10. GO 62/94.

11. GO 58/95.

12. GO 13/20.

13. GO 82/25.

14. GO 58/35.

15. GO 273/40; GO 42/41; and/et GO 213/43.

16. GO 284/42; and/et Letter, Adjutant General to District Officer Commanding Military District No. 3 on 6 July 1942 (Kardex file 325.009 (D330)). The redesignation was as a result of the '3rd (Reserve) (Gananoque) Field Battery, RCA' being made dormant for the duration of the war and the continuing battery having one troop localized in Gananoque to absorb the personnel of the 3rd (Reserve) Field Battery, RCA / Cette re-désignation fut le résultat de la mise en dormant de la « 3rd (Reserve) (Gananoque) Field Battery, RCA » pour la durée de la guerre et la continué de la batterie ayant une troupe située à Gananoque pour accueillir le personnel de la « 3rd (Reserve) Field Battery, RCA ».

17. GO 310/43.

18. GO 417/43.

19. GO 115/46.

20. Adjutant General of the Militia Annual Report reprinted in Report of the State of the Militia of the Dominion of Canada for the Year 1870 (Ottawa, 1871), pp. 64, 65 and/et 77.

21. GO 151/15.

22. CEF Sailing List, vol. VIII.

23. Ibid.

24. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 156th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 13, Folder/chemise 156.

25. GO 135/18.

26. GO 103a/15.

27. CEF Sailing List, vol. XII.

28. War Diary/Journaux de guerre, 9th Brigade, Canadian Field Artillery, LAC/BAC, RG/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4970, File/dossier 548.

29. G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 1, 1534-1919, (Toronto, 1967), passim; and/et Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 32nd Battery, CFA, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 17.

30. GO 191/20.

31. GO 147/42.

32. Colonel C.P. Stacey, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume 1, Six Years of War (Ottawa, 1955), p. 538.

33. Kardex file 145.2B2 009 (D11), Movement from Aldershot, NS to Jamaica, B.W.I.; and/et Kardex file 145.2B2 009 (D12), Relief of "Y" Force Movement from Jamaica to Canada.

34. GO 198/46.

35. GO 184/40; and/et Document Collection/Collection de documents 92/252, (3-0-3, Vol. 1) Battle Honours Committee, Box/boîte 45, Folder/chemise 3. The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders were formed as a composite unit. 'The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment) (Machine Gun)' provided Headquarters Company, 'The Prince of Wales' Own Regiment (Machine Gun)' provided No. 1 Company, 'The Brockville Rifles' provided No. 2 Company and No. 3 and 4 Companies were provided by 'The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders' / Le « The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders » fut formé en tant qu'unité composite. Le « The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment) (Machine Gun) » fournit la « Headquarters Company », le « The Prince of Wales' Own Regiment (Machine Gun) » fournit la « No. 1 Company », le « The Brockville Rifles » fournit la « No. 2 Company » et les « No. 3 » et « No. 4 Company » furent fournies par le « The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders ».

36. GO 184/40; and/et GO 50/41.

37. GO 45/41.

38. GO 74/41.

39. G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 2, 1919-1967, (Toronto, 1972), passim.

40. GO 52/46.

41. GO 319/45.

42. GO 162/46.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.