Tome 3, Partie 2 : Régiments d'infanterie

THE CANADIAN GUARDS

Insigne de The Canadian Guards

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


INSIGNE

Description

Une étoile à dix pointes d'argent chargée d'un tourteau de gueules à trois feuilles d'érable sur une tige d'or, entouré d'un anneau du même inscrit A MARI USQUE AD MARE en lettres de sable, sommé de la couronne royale au naturel.

Symbolisme

Les dix pointes de l'étoile symbolisent les dix provinces du Canada. Les feuilles d'érable rappellent celles des armoiries royales du Canada, mais celles-ci sont de couleur dorée plutôt que rouge. La devise, qui signifie « D'un océan à l'autre » et qui est celle du Canada, est tirée du Psaume 72. La couronne royale représente le service de l'unité envers la Souveraine et le Canada.

Haut de la page

DEVISE

A MARI USQUE AD MARE (D'un océan à l'autre)

MARCHES

Marche au pas cadencé

« The Standard of St. George »

Marche lente

« From Sea to Sea »

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Acun

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 4 mai 1951 et regroupe le régiment et bataillons suivants.

Le « The Canadian Guards » vit le jour à Petawawa, en Ontario, le 16 octobre 1953, lorsque « The Canadian Guards » fut autorisé à être formé de deux bataillons nouvellement autorisés, et du « 1st Canadian Infantry Battalion » et « 2nd Canadian Infantry Battalion » (voir ci-dessous).1 Il fut réduit à des effectifs nuls et transféré à l'Ordre de bataille supplémentaire le 6 juillet 1970.2

Notes :

Après la formation du « The Canadian Guards » le 16 octobre 1953, les deux bataillons nouvellement autorisés furent baptisés le « 1st Battalion » et le « 2nd Battalion ». Les quatre bataillons faisait tous partie de l'ordre de bataille de la Force régulière.

Les 3e et 4e bataillons furent dissous le 31 mars 1957 (CAO 78-2, Pt 'B', Supp Issue No. 541/57).

Le 1er bataillon fut dissous le 1er octobre 1968 (CFOO 49/68).

Le 6 juillet 1970, le 2e bataillon fut réduit à des effectifs nuls et transféré à l'Ordre de bataille supplémentaire (Message, CANFORCEHED DO 32, 011845Z APR 70, Collection de documents 73/1223, séries 2, fiche 1050, boite).

Le « 1st Canadian Infantry Battalion » vit le jour à Valcartier, au Québec, le 4 mai 1951, lorsque le « 1st Canadian Infantry Battalion » fut autorisé dans la Force active.3 Le 16 octobre 1953, il fut rebaptisé le « 3rd Battalion, The Canadian Guards », tel que décrit au paragraphe précédent.

Le « 2nd Canadian Infantry Battalion » vit le jour à Valcartier, au Québec, le 10 avril 1952, lorsque le « 2nd Canadian Infantry Battalion » fut autorisé dans la Force active.3 Le 16 octobre 1953, il fut rebaptisé le « 4th Battalion, The Canadian Guards », tel que décrit au paragraphe précédent.

Perpétuations

Aucune

Site du Quartier général

Petawawa, Ontario

Haut de la page

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Aucun

Haut de la page

DRAPEAU CONSACRÉ RÉGIMENTAIRE

The Canadian Guards

Note:

Chaque compagnie du régiment avait son propre insigne qui se portait en alternance au centre des drapeau consacré régimentaire de chaque bataillon.

DRAPEAU DE CAMP

The Canadian Guards


1. CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No. 358/53.

2. CANCOMGEN 018, 011845Z APR 70 (Document Collection/Collection de documents, 73/1223, series/séries 2, box/boite 55, folder/chemise 1050).

3. CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No 245/51; and/et John Marteinson, We Stand on Guard, (Montreal, 1992), pp. 372-382. Formed for service in Germany with the North Atlantic Treaty Organization from the personnel of five Active Force infantry companies, all designated '"E" Company', raised by The Carleton and York Regiment, The Algonquin Regiment, The Loyal Edmonton Regiment, Les Fusiliers Mont-Royal and The Hastings and Prince Edward Regiment / Formé pour le service en Allemagne avec l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord à partir du personnel de cinq compagnies d'infanterie de la Force active, toutes désignées compagnie « E », levées par le « The Carleton and York Regiment », « The Algonquin Regiment », « The Loyal Edmonton Regiment », Les Fusiliers Mont-Royal et « The Hastings and Prince Edward Regiment ».

4. CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No 283/52; and/et and/et John Marteinson, We Stand on Guard, (Montreal, 1992), pp. 372-382. Formed for service in the Republic of Korea with the United Nations from the personnel of five Active Force infantry companies, all designated '"F" Company', raised by The Carleton and York Regiment, The Algonquin Regiment, The Loyal Edmonton Regiment, Les Fusiliers Mont-Royal and The Hastings and Prince Edward Regiment/ Formé pour le service en la République de Corée avec les Nations Unies à partir du personnel de cinq compagnies d'infanterie de la Force active, toutes désignées compagnie « F », levées par le « The Carleton and York Regiment », « The Algonquin Regiment », « The Loyal Edmonton Regiment », Les Fusiliers Mont-Royal et « The Hastings and Prince Edward Regiment ».

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.