Tome 3, Partie 2 : Régiments d'infanterie

THE CANADIAN SCOTTISH REGIMENT (PRINCESS MARY'S)

Insigne de The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary’s)

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


Colonel-en-chef : Son Altesse Royale la Princesse Alexandra, l'Honorable Mme Ogilvy LG GCVO CD

INSIGNE

Description

Un sautoir d'argent chargé d'un listel soutenu d'un anneau rompu en fasce, le tout d'azur liséré d'or inscrit « THE », « CANADIAN » et « SCOTTISH » en lettres du même, sommé de la couronne royale au naturel, environné de seize feuilles d'érable d'automne du même et soutenu d'un listel semblable inscrit de la devise.

Symbolisme

Les seize feuilles d'érable évoquent l'action du 16e Bataillon du Corps expéditionnaire canadien durant la Première Guerre mondiale. Les feuilles d'érable représentent le service au Canada et la couronne, le service au souverain. La croix de Saint-André, patron de l'Écosse, se retrouve fréquemment sur les insignes de régiments de montagnards. Les mots « THE CANADIAN SCOTTISH » forment une variante du nom du régiment et « DEAS GU CATH » en est la devise.

Haut de la pagee

DEVISE

DEAS GU CATH (Prêt à piquer)

MARCHE

« Blue Bonnets Over the Border »

ALLIANCE

Armée Britannique

The Royal Regiment of Scotland

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Première Guerre mondiale

YPRES, 1915, '17; Gravenstafel; Saint-Julien; FESTUBERT, 1915; MONT-SORREL; SOMME, 1916; Pozières; Flers-Courcelette; Thiepval; Crête d'Ancre; Ancre, 1916; ARRAS, 1917, '18; Vimy, 1917; Arleux; Scarpe, 1917, '18; CÔTE 70; Passchendaele; AMIENS; Drocourt-Quéant; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; POURSUITE VERS MONS; FRANCE ET FLANDRES, 1915-18.

Distinction honorifique

Un insigne d'épaule de feuilles de chêne pour les actions du « 16th "Overseas" Battalion, CEF », au boisé de Kitchener (bois de Cuisiniers) les 22/23 avril 1915.

Seconde Guerre mondiale

DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE; Putot-en-Bessin; CAEN; L'Orne; FALAISE; La Laison; Calais, 1944; L'ESCAUT; Canal Léopold; Poche de Breskens; LA RHÉNANIE; Plaines du Waal; Bois de Moyland; LE RHIN; Emmerich-Hoch Elten; Deventer; Wagenborgen; NORD-OUEST DE L'EUROPE, 1944-1945.

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 3 septembre 1912 et regroupe les régiments et batterie d'artillerie suivants.

Le « The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) » vit le jour à Victoria, en Colombie-Britannique, le 3 septembre 1912, lorsque le « 88th Regiment Victoria Fusiliers » fut autorisé.1 Le 12 mars 1920, il se fusionna avec le « 50th Regiment "Highlanders" » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « The Canadian Scottish Regiment ».2 Il fut rebaptisé: « 3rd (Reserve) Battalion, The Canadian Scottish Regiment » le 7 novembre 1940;3 « 3rd (Reserve) Battalion, The Canadian Scottish Regiment (Machine Gun) » le 26 mars 1942;4 « The Canadian Scottish Regiment » le 29 avril 1946;5 et « The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) » le 29 avril 1948.6 Le 31 décembre 1954, il se fusionna avec le « 66th Light Anti-Aircraft Regiment, RCA » (voir ci-dessous) et la « 62nd Anti-Tank Battery (Self-Propelled), RCA » (voir ci-dessous), sous la même désignation.7

Notes:
Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Canadian Scottish Regiment », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à cinq bataillons. Le 1er Bataillon (16th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (48th Battalion, CEF), le 3e Bataillon (67th Battalion, CEF), le 4e Bataillon (88th Battalion, CEF), et le 5e Bataillon (143rd Battalion, CEF), faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve.

Le « The Canadian Scottish Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 1er décembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 18/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 1er août 1930, le « The Canadian Scottish Regiment » fut organisé en tant que régiment à six bataillons. Le 1er Bataillon (16th Battalion, CEF) et le 2e Bataillon (88th Battalion, CEF) (voir ci-dessous) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 3e Bataillon (67th Battalion, CEF), le 4e Bataillon (48th Battalion, CEF), le 5e Bataillon (143rd Battalion, CEF), et le 6e Bataillon (103rd Battalion, CEF), faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve. Les unités de réserve furent dissoutes le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le 1er avril 1946, le « The Canadian Scottish Regiment » fut réorganisé en tant que régiment à un bataillon (GO 115/46).

Le 4 mai 1951, le régiment mobilisa deux compagnies temporaires dans la Force active, baptisées compagnies « E » et « F » (CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No. 245/51; et SD 1 Letter No. 4237, 5 mai 1951). La compagnie « E » fut réduite à des effectifs nuls lorsque son personnel passa au « 1st Canadian Highland Battalion » pour le service en Allemagne avec l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (SD 1 Letter No. 4365, 12 novembre 1951). Elle fut dissoute le 29 juillet 1953 (CAO 78-2, Pt 'B', Supp Issue No. 352/53). Initialement, la compagnie « F » servit comme réservoir de renforts pour la compagnie « E ». Le 15 mai 1952, elle fut réduite à des effectifs nuls, lorsque son personnel passa au « 2nd Canadian Highland Battalion » pour le service en Corée avec les Nations Unies (SD 1 Letter No. 4452, 22 avril 1952; et CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No. 283/52). La compagnie « F » fut dissoute le 29 juillet 1953 (CAO 78-2, Pt 'B', Supp Issue No. 352/53).

Le « 50th Regiment » vit le jour à Vancouver, en Colombie-Britannique, le 15 août 1913, lorsqu'un « régiment d'infanterie de highland de huit compagnies » fut autorisé.8 Il fut rebaptisé le « 50th Regiment "Highlanders" » le 21 novembre 1913.9 Le 12 mars 1920, il se fusionna avec le « 88th Regiment Victoria Fusiliers », tel que décrit au paragraphe précédent.

Le « 66th Light Anti-Aircraft Regiment (Canadian Scottish Regiment), RCA » vit le jour à Nanaimo, en Colombie-Britannique, le 1er août 1930, lorsque le « 2nd Battalion, The Canadian Scottish Regiment » fut autorisé.10 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec la « "A" Company, 11th Machine Gun Battalion, CMGC » et fut rebaptisé le « 2nd Battalion (Machine Gun), The Canadian Scottish Regiment ».11 Il fut rebaptisé : « 2nd (Reserve) Battalion (Machine Gun), The Canadian Scottish Regiment » le 7 novembre 1940;12 « 2nd Battalion, The Canadian Scottish Regiment » le 1er janvier 1941;13 et « 2nd (Reserve) Battalion, The Canadian Scottish Regiment » le 15 octobre 1943.14 Le 1er avril 1946, il fut converti en régiment d'artillerie et fut rebaptisé le « 66th Light Anti-Aircraft Regiment (Canadian Scottish Regiment), RCA ».15 Le 31 décembre 1954, il se fusionna avec le « The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) » et la « 62nd Anti-Tank Battery, RCA », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes: Le « 2nd Battalion, The Canadian Scottish Regiment » fut dissous en vue de l'incorporation avec la « "A" Company, 11th Machine Gun Battalion, CMGC » du 14 décembre 1936 (voir ci-dessus) et réorganisé le lendemain. Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 14 décembre 1936, « The British Columbia Hussars » se fusionna avec le « Headquarters » et la « B Company » du « 11th Machine Gun Battalion, CMGC » et la « C Company, 11th Machine Gun Battalion, CMGC » se fusinna avec le « The Westminster Regiment », aujourd’hui le « The Royal Westminster Regiment » (GO 178/36). Le « 11th Machine Gun Battalion, CMGC » (1er juin 1919 au 14 décembre 1936), ne fut pas perpétué (GO 76/37).

La « 62nd Anti-Tank Battery (Self-Propelled), RCA » vit le jour à Duncan, en Colombie-Britannique, le 2 février 1920, lorsque la « 62nd Field Battery (Howitzer), CFA » fut autorisée.16 Elle fut rebaptisée : « 62nd Field Battery, CA » le 1er juillet 1925;17 « 62nd Field Battery (Howitzer), RCA » le 3 juin 1935;18 « 62nd (Reserve) Field Battery (Howitzer), RCA » le 7 novembre 1940;19 et « 62nd Anti-Tank Battery (Self-Propelled), RCA » le 1er avril 1946.20 Le 31 décembre 1954, elle se fusionna avec le « The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) » et le « 66th Light Anti-Aircraft Regiment (Canadian Scottish Regiment), RCA », tel que décrit au paragraphe précédent.

Perpétuation

« 16th », « 48th », « 67th », « 88th », « 103rd » et « 143rd "Overseas" Battalion, CEF »

Site du Quartier général

Victoria, Colombie-Britannique

Haut de la page

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Première Guerre mondiale

Le « 50th Regiment "Highlanders" » fut mobilisé pour le service actif le 6 août 1914, pour fournir des services locaux de protection.21

Le « 88th Regiment Victoria Fusiliers » fut mobilisé pour le service actif le 6 août 1914, pour fournir des services locaux de protection.22

Le « 16th Battalion », autorisé le 1er septembre 1914 sous l'appellation de « 16th Battalion, CEF »,23 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 28 septembre 1914.24 Il débarqua en France le 15 février 1915, où il combattit en tant que composante de la 3e brigade d'infanterie, de la 1er division canadienne en France et dans les Flandres jusqu’à la fin de la guerre.25 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.26

Le « 48th Battalion », autorisé le 7 novembre 1914 sous l'appellation de « 48th Battalion, CEF »,27 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 1er juillet 1915.28 Il fut converti en unité de pionniers et fut rebaptisé : « 3rd Canadian Pioneer Battalion, CEF » le 6 janvier 1916.29 Il débarqua en France le 9 mars 1916, où il servit en tant que composante de la 3e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu’au 17 avril 1917, lorsque son personnel passa au Corps d'armée canadien en campagne.30 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.31

Le « 67th Battalion », autorisé le 20 avril 1915 sous l'appellation de « 67th "Overseas" Battalion, CEF »,32 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 1er avril 1916.33 Il fut converti en unité de pionniers et fut rebaptisé le « 67th Canadian (Pioneer) Battalion, CEF » le 15 mai 1916.34 Il débarqua en France le 14 août 1916, où il servit en tant que composante de la 4e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu’au 28 avril 1917, lorsque son personnel passa au Corps d'armée canadien en campagne.35 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.36

Le « 88th Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 88th "Overseas" Battalion, CEF »,37 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 31 mai 1916.38 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 18 juillet 1916, lorsque son personnel passa au « 30th Reserve Battalion, CEF ».39 Le bataillon fut dissous le 1er septembre 1917.40

Le « 103rd Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 103rd "Overseas" Battalion, CEF »,41 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 23 juillet 1916.42 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 7 janvier 1917, lorsque son personnel passa au « 16th Reserve Battalion, CEF ».43 Le bataillon fut dissous le 1er septembre 1917.44

Le « 143rd Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 143rd "Overseas" Battalion, CEF »,45 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 17 février 1917.46 Son personnel passa aux « 24th Reserve Battalion, CEF » et au « Canadian Railway Troops Training Depot » le 15 mars 1917, fournissant des renforts au corps d'armée canadien en campagne.47 Le bataillon fut dissous le 4 avril 1918.48

Seconde Guerre mondiale

Des détachements du 1er bataillon furent mobilisés pour le service le 26 août 1939 et furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « 1st Battalion, The Canadian Scottish Regiment, CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.49 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.50 Des détachements du 2e bataillon furent mobilisés pour le service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « 2nd Battalion, The Canadian Scottish Regiment (Machine Gun), CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.51 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.52

Le régiment mobilisa le « 1st Battalion, The Canadian Scottish Regiment, CASF » pour le service actif le 24 mai 1940.53 Il s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 25 août 1941.54 Lors du Jour « J », le 6 juin 1944, il débarqua en Normandie, en France, en tant qu'élément de la 7e brigade d'infanterie, de la 3e division d'infanterie canadienne, et combattit dans le Nord-Ouest de l'Europe jusqu'à la fin de la guerre.55 Le bataillon outre-mer fut dissous le 15 janvier 1946.56

Subséquemment, le régiment mobilisa le « 2nd (Reserve) Battalion » sous l'appellation de « 2nd Battalion, The Canadian Scottish Regiment, CASF » pour le service actif le 1er janvier 1941.57 Il servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant qu'élément de la 13e brigade d'infanterie de la 6e division canadienne.58 Le bataillon fut dissous le 15 octobre 1943.59

Le 1er juin 1945, une troisième composante de la Force active du régiment fut mobilisée, sous l'appellation de « 4th Battalion, The Canadian Scottish Regiment, CIC, CAOF », pour servir avec les troupes d'occupation canadiennes en Allemagne.60 Le bataillon fut dissous le 29 avril 1946.61

Des détachements de la « 62nd Field Battery, RCA » furent mobilisés pour le service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « 62nd Field Battery (H), RCA, CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.62 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.63

La « 62nd Field Battery », conjointement avec la « 44th Field Battery, RCA », mobilisèrent la « 44th/62nd Field Battery, RCA, CASF » pour le service actif le 24 mai 1940.64 L'unité fut réorganisées en deux batteries distinctes le 1er janvier 1941, et baptisées la « 44th Field Battery, RCA, CASF », et la « 62nd Field Battery, RCA, CASF ».65 Il fut rebaptisé la « 62nd Light Anti-Aircraft Battery, RCA, CASF » la même journée.66 La batterie fournit un appui d'artillerie antiaérien léger en tant que composante du « 11th Light Anti-Aircraft Regiment, RCA, CASF » de la « 1st Canadian Anti-Aircraft Brigade » en la Grande-Bretagne.67 La batterie outre-mer fut dissoute le 1er mars 1944.68

DRAPEAU CONSACRÉ RÉGIMENTAIRE

The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary’s)

DRAPEAU DE CAMP

The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary’s)


1. GO 157/12.

2. MO 61/20.

3. GO 42/41; GO 184/40; and/et GO 44/41. To distinguish it from its counterpart in the CASF / Afin de le distinguer de son équivalent dans le CASF.

4. GO 143/42.

5. GO 115/46; GO 400/45; and/et GO 201/46.

6. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 76/48.

7. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 415/54; and/et CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 458/55.

8. GO 137/13.

9. GO 201/13.

10. GO 97/30.

11. GO 178/36.

12. GO 273/40.

13. GO 44/41.

14. GO 15/44.

15. GO 115/46.

16. GO 13/20. Although authorized, the unit was not officially organized until 15 October 1929 (GO 124/29) / Bien qu’autorisée, l’unité ne fut officiellement organisée que le 15 octobre 1929 (GO 124/29).

17. GO 82/25.

18. GO 58/35.

19. GO 273/40.

20. GO 115/46.

21. GO 130/14.

22. GO 130/14. This GO, which pertains to units of Military District No. 11, incorrectly gives the '89th Regiment' as the unit called out on active service. This is a typographical error / Cet ordre général, qui concerne les unités du District militaire no. 11, mentionne de façon erronée que le « 89th Regiment » fut l'unité mobilisée pour le service actif. Il s'agit d'une erreur typographique.

23. Valcartier Camp Order No. 215; and/et Valcartier Camp Order No. 241 - “Organization Expeditionary Force”, 3 September 1914/3 septembre 1914, reprinted in/imprimé à nouveau dans le Colonel A.F. Duguid, Official History of the Canadian Forces in the Great War, 1914-1919, vol. 1 - Appendices (Ottawa), 1938), pp. 54-55.

24. H.M. Urquhart,The History of the 16th Battalion (The Canadian Scottish) Canadian Expeditionary Force In the Great War, 1914-1919, (Toronto, 1932), p. 22.

25. War Diary/Journaux de guerre, 16th Canadian Infantry Battalion, LAC/BAC, RG/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4925, File/dossier 396; and/et H.M. Urquhart, The History of the 16th Battalion (The Canadian Scottish) Canadian Expeditionary Force In the Great War, 1914-1919, (Toronto, 1932), passim.

26. GO 149/20.

27. GO 86/15.

28. CEF Sailing List, vol. III.

29. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 48th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 11, Folder/chemise 48.; and/et CTDO 65, 6 Jan 16.

30. War Diary/Journaux de guerre, 3rd Pioneer Battalion, LAC/BAC, RG/GE 9, SeriesIII-D-3, Vol. 5010, File/dossier 723.

31. GO 149/20.

32. GO 103a/15.

33. CEF Sailing List, vol. IV.

34. 4th Division RO 198, 15 May 16, RG 24, vol. 491, 54-21-4-119; and/et Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 67th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 67.

35. War Diary/Journaux de guerre, 67th Pioneer Battalion, LAC/BAC, RG/GE 9, Series III-D-3, Vol. 5010, File/dossier 724.

36. GO 149/20.

37. GO 151/15.

38. CEF Sailing List, vol. V.

39. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 88th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 88.

40. GO 82/18.

41. GO 151/15.

42. CEF Sailing List, vol. VI.

43. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 103rd Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 103.

44. GO 82/18.

45. GO 151/15.

46. CEF Sailing List, vol. VIII.

47. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 143rd Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 13, Folder/chemise 143.

48. GO 60/18.

49. GO 124/39; and/et GO 135/39.

50. GO 44/41.

51. GO 135/39.

52. GO 44/41.

53. GO 184/40; and/et GO 50/41.

54. Document Collection/Collection de documents 92/252, (3-6-7)The Canadian Scottish Regiment, Box/boîte 35, Folder/chemise 5 and/et 6.

55. R.H. Roy, Ready for the Fray (Deas Gu Cath): The History of The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) 1920-1955, (Vancouver, 1958), passim; and/et Colonel C.P. Stacey, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume 1, Six Years of War (Ottawa, 1955), passim.

56. GO 111/46.

57. GO 44/41; and/et GO 42/41.

58. Colonel C.P. Stacey, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume 1, Six Years of War (Ottawa, 1955), p. 538.

59. GO 15/44.

60. GO 319/45.

61. GO 201/46

62. GO 135/39.

63. GO 44/41.

64. GO 184/40; and/et GO 50/41.

65. GO 45/41.

66. GO 74/41.

67. G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 2 (Toronto, 1972), pp.86, 88 and 125.

68. GO 357/44.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.