Tome 3, Partie 2 : Régiments d'infanterie

LES FUSILIERS DU ST-LAURENT

Insigne des Fusiliers du St-Laurent

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


INSIGNE

Description

Une grenade d'or allumée de gueules chargée d'une tour au naturel enclose dans un anneau d'azur, liséré, orné en pointe d'une feuille d'érable et inscrit FUSILIERS DU ST-LAURENT, le tout d'or.

Symbolisme

La feuille d'érable représente le service au Canada. La grenade rappelle le rôle original des fusiliers, soldats spécifiquement formés pour assurer la protection des artilleurs. La tour reflète le thème de la devise du régiment. « FUSILIERS DU ST-LAURENT » est une variante du nom du régiment.

Haut de la page

DEVISE

J'Y SUIS EN GARDE

MARCHE

« Rêves canadiens »

ALLIANCE

Armée britannique

The Royal Regiment of Fusiliers

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Guerre de 1812

DÉFENSE DU CANADA – 1812-1815 – DEFENCE OF CANADA; CHÂTEAUGUAY

Distinction honorifique

Distinction honorifique non blasonnable DÉFENSE DU CANADA – 1812-1815 – DEFENCE OF CANADA

Première Guerre mondiale

ARRAS, 1917.

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 9 avril 1869 et regroupe les régiments suivants.

Les Fusiliers du St-Laurent virent le jour à Rivière du Loup, au Québec, le 9 avril 1869, lorsque le « The Provisional Battalion of "Temiscouata" » fut autorisé.1 Le 12 janvier 1883, il se fusionna avec le « The Provisional Battalion of "Rimouski" » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « 89th "Témiscouata and Rimouski" Battalion of Infantry ».2 Il fut rebaptisé : « 89th Temiscouata and Rimouski Regiment » le 8 mai 1900;3 « Le Régiment Témiscouata and Rimouski » le 29 mars 1920;4 « Les Fusiliers du St. Laurent » le 1er octobre 1920;5 « Fusiliers du St. Laurent » le 1er mai 1922;6 « 2nd (Reserve) Battalion, Fusiliers du St. Laurent » le 3 janvier 1942;7 et « Fusiliers du St. Laurent » le 1er juin 1945.8 Le 1er septembre 1954, il se fusionna avec « Le Régiment de Montmagny » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « Les Fusiliers du St-Laurent (5th Battalion, Royal 22e Régiment) ».9 Il fut rebaptisé : « Les Fusiliers du St-Laurent (5e Bataillon, Royal 22e Régiment) » le 9 novembre 1963;10 et « Les Fusiliers du St-Laurent » le 1er avril 1968.11

Notes :
Lorsqu'il fut rebaptisé Le Régiment Témiscouata and Rimouski, le 29 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (189th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Les Fusiliers du St-Laurent furent dissous en vue de la réorganisation du 1er novembre 1920 et réorganisés la même journée (GO 253/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Les Fusiliers du St-Laurent furent dissous en vue de la réorganisation du 14 mai 1937 et réorganisés le lendemain (GO 107/37). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The Provisional Battalion of Rimouski » vit le jour à Rimouski, au Québec, le 9 avril 1869, lorsque le « The Provisional Battalion of Rimouski » fut autorisé.12 Le 12 janvier 1883, il se fusionna avec « The Provisional Battalion of "Temiscouata" », tel que décrit au paragraphe précédent.

Le Régiment de Montmagny vit le jour à Montmagny, au Québec, le 9 avril 1869, lorsque le « The Battalion of "Montmagny and l'Islet" » fut autorisé.13 Il fut rebaptisé : « 61st Montmagny and l'Islet Battalion » le 5 novembre 1869;14 « 61st Montmagny and l'Islet Regiment » le 8 mai 1900;15 « 61st Régiment de Montmagny » le 1er août 1902;16 « Le Régiment de Montmagny » le 29 mars 1920;17 « 2nd (Reserve) Battalion, Le Régiment de Montmagny » le 15 mars 1942;18 et « Le Régiment de Montmagny » le 1er juin 1945.19 Le 1er septembre 1954, il se fusionna avec « Les Fusiliers du St-Laurent », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :
Lorsqu'il fut rebaptisé Le Régiment de Montmagny, le 29 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le Régiment de Montmagny fut dissous en vue de la réorganisation du 15 février 1921 et réorganisé la même journée (GO 118/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le Régiment de Montmagny fut dissous en vue de la réorganisation du 31 décembre 1937 et réorganisé le lendemain (GO 18/38). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Perpétuations

« 4e Bataillon de la Milice d’élite incorporée », « 2e Bataillon d’infanterie légère de la Milice », « Chasseurs canadiens », et « 189th "Overseas" Battalion, CEF »

Site du Quartier général

Rimouski, Québec

Haut de la page

HISTORIQUE OPERATIONNEL

Première Guerre mondiale

Des détachements du « 89th Temiscouata and Rimouski Regiment » furent mobilisés pour le service actif le 6 août 1914, pour fournir des services locaux de protection.20

Le « 189th Battalion », autorisé le 15 juillet 1916 sous l'appellation de « 189th "Overseas" Battalion, CEF »,21 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 27 septembre 1917.22 Son personnel passa au « 69th "Overseas" Battalion, CEF » le 6 octobre 1916, fournissant des renforts au Corps d'armée canadien en campagne.23 Le bataillon fut dissous le 8 décembre 1917.24

Seconde Guerre mondiale

Des détachements du régiment des Fusiliers du St. Laurent furent mobilisés pour le service le 26 août 1939 et furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « Fusiliers du St. Laurent, CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.25 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.26

Subséquemment, le régiment mobilisa le « 1st Battalion, Les Fusiliers du St-Laurent, CASF » pour le service actif le 3 janvier 1942.27 Il servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant que composante de la Région de l'Atlantique.28 Le 8 janvier 1945, il s'embarqua pour la Grande-Bretagne,29 où il fut dissous le 18 janvier 1945, fournissant des renforts à l'Armée canadienne en campagne.30

Un « 3rd (Reserve) Battalion, Fusiliers du St. Laurent fut autorisé à Gaspé, au Québec, le 15 décembre 1942, dans des rôles de surveillance des côtes et de défense régionale.31 Il fut rebaptisé « Le Régiment de Gaspé-Bonaventure » le 15 août 1944.32 Le bataillon fut dissous le 31 mars 1946.33

Le Régiment de Montmagny mobilisa le « 1st Battalion, Le Régiment de Montmagny, CASF » pour le service actif le 15 mars 1942.34 Le bataillon servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant que composante de la 15e brigade d'infanterie, de la 7e division canadienne,35 et à Terre-Neuve, exerçant des tâches de garnison, de février 1944 jusqu'en juillet 1944.36 Le 20 juillet 1944, il s'embarqua pour la Grande-Bretagne.37 Le bataillon fut dissous le 15 septembre 1944, fournissant des renforts à l'armée canadienne en campagne.38

Haut de la page

DRAPEAU CONSACRÉ RÉGIMENTAIRE

Les Fusiliers du St-Laurent

DRAPEAU DE CAMP

Les Fusiliers du St-Laurent


1. MGO 9 Apr 69. Formé de quatre compagnies indépendantes d'infanterie autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Company » (One Volunteer Militia Company of Infantry at Fraserville, 26 décembre 1862); « No. 2 Company » (An Infantry Company at Trois-Pistoles, 18 décembre 1868); « No. 3 Company » (An Infantry Company at St. Georges de Cacouna, 8 janvier 1869); et « No. 4 Company » (An Infantry Company at St. Arsène, 2 avril 1869) / Formed from four independent infantry companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' (Volunteer Militia Company of Infantry at Fraserville, 26 December 1862); 'No. 2 Company' (An Infantry Company at Trois-Pistoles, 18 December 1868); 'No. 3 Company' (An Infantry Company at St. Georges de Cacouna, 8 January 1869); and 'No. 4 Company' (An Infantry Company at St. Arsène, 2 April 1869).

2. MGO 1/83.

3. MO 105/1900.

4. MO 96/20.

5. GO 159/20.

6. GO 79/22.

7. GO 75/42; et/and GO 42/41.

8. GO 264/45.

9. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 420/55. Il s'agit d'une affiliation et non d'une fusion. Les Fusiliers du St-Laurent et le Royal 22e Régiment étaient des régiments séparés et distincts / This was an affiliation not an amalgamation. Les Fusiliers du St-Laurent and the Royal 22e Régiment were separate and distinct regiments /.

10. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 765/64.

11. CFOO/OOFC 68/11.

12. MGO 9 Apr 69. Formé de cinq compagnies indépendantes d'infanterie autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Company » (Volunteer Militia Company of Infantry at Rimouski, 9 janvier 1863); « No. 2 Company » (An Infantry Company at St. Jérôme de Matane, 8 janvier 1869); « No. 3 Company » (An Infantry Company at L'Anse-au-Sable, 19 janvier 1869); « No. 4 Company » (An Infantry Company at Ste. Cécile-du-Bic, 19 janvier 1869); et « No. 5 Company » (An Infantry Company at St. Anaclet, 19 janvier 1869) / Formed from five independent infantry companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' (Volunteer Militia Company of Infantry at Rimouski, 9 January 1863); 'No. 2 Company' (An Infantry Company at St. Jérôme de Matane, 8 January 1869); 'No. 3 Company' (An Infantry Company at L'Anse-au-Sable, 19 January 1869); 'No. 4 Company' (An Infantry Company at Ste. Cécile-du-Bic, 19 January 1869); and 'No. 5 Company' (An Infantry Company at St. Anaclet, 19 January 1869).

13. MGO 9 Apr 69. Formé de cinq compagnies indépendantes d'infanterie et une nouvelle compagnie, autorisée selon les dates suivantes : « No. 1 Company » (An Infantry Company at St. Thomas, 18 décembre 1868); « No. 2 Company » (An Infantry Company at St. Pierre, 18 décembre 1868); « No. 3 Company » (An Infantry Company at Cap St. Ignace, 8 janvier 1869); « No. 4 Company » (An Infantry Company at St. Jean Port Joli, 1er octobre 1868); « No. 5 Company » (An Infantry Company at L'Islet, 8 janvier 1869); et « No. 6 Company » la nouvellement autorisée. Le régiment porte le nom d'un ancien gouverneur du Canada, Charles Jacques Herault de Montmagny, qui assuma ses fonctions de 1636 à 1648 / Formed from five independent and one new infantry company authorized on the following dates: 'No. 1 Company' (An Infantry Company at St. Thomas, 18 December 1868); 'No. 2 Company' (An Infantry Company at St. Pierre, 18 December 1868); 'No. 3 Company' (An Infantry Company at Cap St. Ignace, 8 January 1869); 'No. 4 Company' (An Infantry Company at St. Jean Port Joli, 1 October 1868); 'No. 5 Company' (An Infantry Company at L'Islet, 2 April 1869); and the newly authorized 'No. 6 Company'. The regiment bears the name of a former Governor of Canada, Charles Jacques Herault de Montmagny, who held that office from 1636 to 1648.

14. MGO 5 Nov 69.

15. MO 105/1900.

16. GO 84/02.

17. MO 96/20.

18. GO 164/42; et/and GO 42/41.

19. GO 264/45.

20. GO 142/14.

21. GO 69/16.

22. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 189th Battalion, Collection de documents/Document Collection 74/672, séries/Series IV, boîte/Box 12, chemise/Folder 189.

23. Ibid.

24. GO 82/18.

25. GO 124/39; et/and GO 135/39.

26. GO 44/41.

27. GO 75/42.

28. Colonel C.P. Stacey, Histoire officiel de la participation de l'Armée canadienne à la Seconde Guerre mondiale, Volume 1, Six Années de guerre (Ottawa, 1955), pp. 179-181 and/et 556;and/et François Dornier et Marie-Claude Joubert, Soldats de la côte... Les Fusiliers du St-Laurent: d'hier à aujourd'hui, (Rimouski, 1992), passim.

29. Collection de documents/Document Collection 92/252, (3-6-14) Les Fusiliers du St-Laurent, chemise/folder 35, dossier/file 13.

30. GO 114/45.

31. GO 32/43; GO 58/43; et/and Colonel C.P. Stacey, Histoire officiel de la participation de l'Armée canadienne à la Seconde Guerre mondiale, Volume 1, Six Années de guerre (Ottawa, 1955), pp. 179-181.

32. GO 402/44.

33. GO 113/46.

34. GO 164/42.

35. Colonel C.P. Stacey, Histoire officiel de la participation de l'Armée canadienne à la Seconde Guerre mondiale, Volume 1, Six Années de guerre (Ottawa, 1955), p. 557; et/and François Dornier et Marie-Claude Joubert, Soldats de la côte... Les Fusiliers du St-Laurent: d'hier à aujourd'hui, (Rimouski, 1992), passim.

36. Collection de documents/Document Collection 92/252, (3-6-42) Le Régiment de Montmagny, folder/chemise 37, dossier/file 6.

37. Ibid.

38. GO 122/45.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.