Tome 3, Partie 2 : Régiments d'infanterie

GOVERNOR GENERAL'S FOOT GUARDS

Insigne de Governor General's Foot Guards

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


Colonel-en-chef : Sa Majesté la Reine

INSIGNE

Description

Une étoile à six raies rayonnée d'argent chargée d'une croix d'azur lisérée d'argent et enclose dans un anneau de gueules liséré d'or inscrit CIVITAS ET PRINCEPS CURA NOSTRA en lettres du même.

Symbolisme

L'insigne s'inspire de l'étoile de l'Ordre de la Jarretière, laquelle est utilisée comme étoile de coiffure par le Coldstream Guards, un régiment allié dont l'uniforme, avec quelques petites différences, est porté par les Governor General's Foot Guards. « CIVITAS ET PRINCEPS CURA NOSTRA » est la devise du régiment.

Haut de la page

DEVISE

CIVITAS ET PRINCEPS CURA NOSTRA (Supportons l'état et son chef)

MARCHES

Marche au pas cadencé

« Milanollo »

Marche lente

« Figaro »

ALLIANCE

Armée britannique

Coldstream Guards

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Rébellion du Nord-Ouest

CANADA DU NORD-OUEST, 1885.

Guerre d'Afrique du Sud

AFRIQUE DU SUD, 1899-1900.

Première Guerre mondiale

YPRES, 1915, '17; Gravenstafel; Saint-Julien; FESTUBERT, 1915; MONT-SORREL; SOMME, 1916; Pozières; Flers-Courcelette; Crête d'Ancre; ARRAS, 1917, '18; Vimy 1917; Arleux; Scarpe, 1917, '18; CÔTE 70; Passchendaele; AMIENS; Drocourt-Quéant; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; POURSUITE VERS MONS; FRANCE ET FLANDRES, 1915-18.

Seconde Guerre mondiale

FALAISE; Route de Falaise; La Laison; Chambois; L'ESCAUT; La Basse-Meuse; LA RHÉNANIE; La Hochwald; Veen; Bad Zwischenahn; NORD-OUEST DE L'EUROPE, 1944-1945.

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour à Ottawa, en Ontario, le 7 juin 1872, lorsque le « 1st Battalion Governor General's Foot Guards » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « Governor General's Foot Guards » le 16 septembre 1887;2 «The Governor General's Foot Guards » le 1er avril 1896;3 « 2nd (Reserve) Battalion, The Governor General's Foot Guards » le 7 novembre 1941;4 « The Governor General's Foot Guards » le 31 janvier 1946;5 « The Governor General's Foot Guards (5th Battalion, The Canadian Guards) » le 1er septembre 1954;6 « Governor General's Foot Guards (5th Battalion, The Canadian Guards) » le 25 avril 1958;7 et « Governor General's Foot Guards » le 1er septembre 1976.8

Notes:

Le 12 mars 1920, le « Governor General's Foot Guards » fut organisé en tant qu'unité à deux régiments. Le 1er Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (77th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve (MO 59/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le 15 décembre 1931, le 1er Bataillon fut rebaptisé 1er Bataillon (2nd Battalion, CEF) (GO 152/31).

Le « Governor General's Foot Guards » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 décembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 30/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Perpétuations

« 2nd » et « 77th "Overseas" Battalion(s), CEF »

Site du Quartier général

Ottawa, Ontario

Haut de la page

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Rébellion du Nord-Ouest

Le « 1st Battalion Governor General's Foot Guards » mobilisa une compagnie pour le service actif le 10 avril 1885.9 La compagnie servit en tant que composante de la colonne de Battleford de la Force de campagne du Nord-Ouest.10 Elle fut retirée du service actif le 24 juillet 1885.11

Guerre d'Afrique du Sud

Le régiment fournit des volontaires aux contingents canadiens, en particulier au « 2nd (Special Service) Battalion, Royal Canadian Regiment of Infantry ».12

Première Guerre mondiale

Des détachements du « Governor General's Foot Guards » furent mobilisés pour le service actif le 6 août 1914, pour fournir des services locaux de protection.13

Le « 2nd Battalion », autorisé le 10 août 1914 sous l'appellation de « 2nd Battalion, CEF »,14 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 26 septembre 1914.15 Il débarqua en France le 11 février 1915,16 où il combattit en tant que composante de la 1re brigade d'infanterie, de la 1re division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.17 Le bataillon fut dissous le 15 septembre 1920.18

Le « 77th Battalion », autorisé le 10 juillet 1915 sous l'appellation de « 77th "Overseas" Battalion, CEF »,19 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 19 juin 1916.20 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne, jusqu'au 22 septembre 1916, lorsque son personnel passa aux « 47th » et « 73rd "Overseas" Battalion, CEF » et le bataillon fut dissous.21

Seconde Guerre mondiale

Des détachements du régiment furent mobilisés pour le service le 26 août 1939 et furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « The Governor General's Foot Guards, CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.22 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.23

Subséquemment, le régiment mobilisa le « The Governor General's Foot Guards, CASF » pour le service actif le 24 mai 1940.24 Il fut rebaptisé « 1st Battalion, The Governor General's Foot Guards, CASF » le 7 novembre 1940.25 Le 26 janvier 1942, il fut converti en régiment blindé et fut rebaptisé : « 21st Armoured Regiment (The Governor General's Foot Guards), CAC, CASF »;26 et « 21st Armoured Regiment (The Governor General's Foot Guards), RCAC, CASF » le 2 août 1945.27 Le 23 septembre 1942, il s'embarqua pour la Grande- Bretagne.28 Le 24 juillet 1944, il débarqua en France en tant qu'élément de la 4e brigade blindée de la 4e division blindée canadienne, où il combattit dans le Nord-Ouest de l'Europe, jusqu'à la fin de la guerre.29 Le régiment outre-mer fut dissous le 31 janvier 1946.30

Haut de la page

DRAPEAU CONSACRÉ

Governor General's Foot Guards

Note:

Chaque compagnie du régiment avait son propre insigne qui se portait en alternance au centre des drapeau consacré régimentaire.

DRAPEAU DE CAMP

Governor General's Foot Guards


1. MGO 16/72; and/et MGO 17/72. Formed from two independent rifle companies: 'No. 1 Company (Civil Service Rifle Company, 23 April 1869) and 'No. 2 Company' (No. 2 Company, Civil Service Rifles, 12 April 1872); and four new infantry companies at Ottawa, designated: 'No. 3 Company'; 'No. 4 Company'; 'No. 5 Company'; and 'No. 6 Company' / Formé de deux compagnies de voltigeurs indépendantes : « No. 1 Company » (Civil Service Rifle Company, 23 April 1869) et 'No. 2 Company' (No. 2 Company, Civil Service Rifles, 12 April 1872); et de quatre nouvelles compagnies d'infanterie à Ottawa, baptisées : « No. 2 Company »; « No. 3 Company »; « No. 4 Company »; « No. 5 Company »; et « No. 6 Company ».

2. GO 15/87.

3. GO 23/96.

4. GO 42/41.

5. GO 400/45; and/et GO 111/46.

6. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 414/54.

7. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 604/58.

8. Message, NDHQ DOE 373, 121405Z AUG 76.

9. MGO 8/85.

10. General Sir Frederick Middleton, Suppression of the Rebellion in the North West Territories of Canada 1885, (Toronto, 1948), p. 22.

11. MGO 16/85.

12. GO 60/33.

13. GO 165/14.

14. PC 2067, 6 August 1914, and/et memorandum Preliminary Instructions for Mobn. War 1914, BGen V.A.S. Williams, Adjutant-General,Canadian Militia to O.Cs. Divisions and Districts, 10 August 1914, reprinted in Colonel A.F. Duguid, Official History of the Canadian Forces in the Great War, 1914-1919, vol. 1 - Appendices (Ottawa, 1938), pp. 37-39.

15. Ibid., pp. 111 and/et 116.

16. War Diary/Journaux de guerre, 2nd Canadian Infantry Battalion, LAC/BAC, RG 9/GE 9, Series III-D-3, vol. 4913, File/dossier 353.

17. Colonel W. W. Murray, The History of the 2nd Canadian Battalion, (Ottawa, 1947), passim.

18. GO 149/20.

19. GO 103a/15.

20. CEF Sailing List, vol. IV. The unit also sent two reinforcing drafts overseas on 23 October and 3 December 1915 / L'unité envoya également deux contingents de renforts outre-mer les 23 octobre et 23 décembre 1915.

21. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 77th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672,Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 77. Neither a Privy Council Order nor a General Order was issued officially disbanding the unit / Ni décret du Conseil privé ni Ordonnance générale ne furent officiellement émis pour de l'unité la dissolution.

22. GO 124/39; and/et GO 135/39.

23. GO 44/41.

24. GO 184/40; and/et GO 50/41.

25. GO 42/41.

26. GO 132/42.

27. GO 275/45. The Canadian Armoured Corps was redesignated 'Royal Canadian Armoured Corps' on this date / Le « Canadian Armoured Corps » fut rebaptisé « Royal Canadian Armoured Corps » à cette date.

28. Captain Robert M. Foster, et. al., Steady the Buttons Two by Two: Regimental History of the Governor General's Foot Guards, (Ottawa, 1996), p. 160.

29. Ibid., passim.

30. GO 111/46.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.