Tome 3, Partie 2 : Régiments d'infanterie

THE IRISH REGIMENT OF CANADA

Insigne du Irish Regiment of Canada

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


INSIGNE

Description

Une étoile diamantée d'or à huit rais chargée d'une harpe d'argent accompagnée en pointe d'un listel de sinople liséré d'argent inscrit de la devise en lettres du même, à la couronne royale au naturel brochante sur le rai supérieur de l'étoile.

Symbolisme

Cette forme d'étoile est régulièrement utilisée au 19e siècle pour des insignes de régiments d'infanterie. La couronne représente le service au souverain. La harpe ornée de la sirène d'Erin est un symbole de l'Irlande. « FÍOR GO BÁS » est la devise du régiment.

Haut de la page

DEVISE

FÍOR GO BÁS (Fidèle jusqu'à la mort)

MARCHE

« Garry Owen »

ALLIANCE

Armée britannique

The Royal Irish Regiment

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Première Guerre mondiale

ARRAS, 1917,'18; CÔTE 70;YPRES, 1917; AMIENS; Scarpe, 1918; Drocourt-Quéant; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; POURSUITE VERS MONS; FRANCE ET FLANDRES, 1917-18.

Seconde Guerre mondiale

VALLÉE DU LIRI; Traversée de la Melfa; LIGNE GOTHIQUE; Montecchio; CORIANO; PASSAGE DU LAMONE; Fosso Munio; Conventello-Comacchio; ITALIE, 1943-1945; Ijsselmeer; Poche de Delfzijl; NORD-OUEST DE L'EUROPE, 1945.

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 15 octobre 1915 et regroupe les régiments et bataillon suivants.

Le « Irish Regiment of Canada » vit le jour à Toronto, en Ontario, le 15 octobre 1915, lorsqu'un régiment d'infanterie fut autorisé.1 Il fut baptisé le « 110th Irish Regiment » le 1er janvier 1916.2 Il fut rebaptisé : « The Irish Regiment » le 1er mai 1920;3 et « The Irish Regiment of Canada » le 1er septembre 1932.4 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec le « Headquarters » et « A Company » du « 1st Machine Gun Battalion, CMGC » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « The Irish Regiment of Canada (Machine Gun) ».5 Il fut rebaptisé : « The Irish Regiment of Canada » le 12 août 1940;6 « 2nd (Reserve) Battalion, The Irish Regiment of Canada » le 7 novembre 1940;7 et « The Irish Regiment of Canada » le 31 janvier 1946.8 Le 10 février 1965, il fut réduit à des effectifs nuls et transféré à l'Ordre de bataille supplémentaire.9 Le 15 mars 1965, il se fusionna avec le « 58th (Sudbury) Field Artillery Regiment, RCA » (voir ci-dessous) et l'unité d'artillerie fut convertie à l'infanterie et rebaptisée le «2nd Battalion, The Irish Regiment of Canada (Sudbury) ». L'unité transféré à l'Ordre de bataille supplémentaire fut automatiquement baptisée le « 1st Battalion, The Irish Regiment of Canada » (voir les notes ci-dessous).10 Le régiment fut rebaptisé le « Irish Regiment of Canada » le 20 novembre 1975.11

Notes :
Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Irish Regiment », le 1er mai 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (180th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (208th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Irish Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 novembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 6/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The Irish Regiment of Canada » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 189/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 20 novembre 1975, le « 2nd Battalion, The Irish Regiment of Canada (Sudbury) » fut rebaptisé « 2nd Battalion, The Irish Regiment of Canada » (OOFC 3.310/75).

Le 12 août 1977, une directive ordonna que tous les titres génériques dans les Forces canadiennes, tel que « bataillon », soient bilingues (Mémorandum, DGBB (Directeur général - Bilinguisme et Biculturalisme), 1901-1/1211-7-4, 12 août 77).

Le « 1st Machine Gun Battalion, CMGC » vit le jour à Toronto, en Ontario, le 1er juin 1919, lorsque la « 1st Machine Gun Brigade, CMGC » fut autorisée.12 Elle fut rebaptisée le « 1st Machine Gun Battalion, CMGC » le 15 septembre 1924.13 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec « The Irish Regiment of Canada », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :
La « 1st Machine Gun Brigade, CMGC » fit partie de l'ordre de bataille de la Réserve à compter du 1er juin 1919 (GO 104/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « 1st Machine Gun Battalion, CMGC » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 189/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 15 décembre 1936, « The Toronto Scottish Regiment » se fusionna avec la « B » et la « C Company » du « 1st Machine Gun Battalion, CMGC » (GO 189/36). La perpétuation du « 1st Machine Gun Battalion, CMGC » du 1919 à 1936 fut transférée au « The Irish Regiment of Canada (Machine Gun) » (GO 149/37).

Le « 58th (Sudbury) Field Artillery Regiment, RCA » vit le jour à Sudbury, en Ontario, le 1er avril 1946, lorsque le « 49th Heavy Anti-Aircraft Regiment, RCA » fut autorisé.14 Il fut rebaptisé : « 58th Light Anti-Aircraft Regiment, RCA » le 3 juillet 1947;15 « 58th (Sudbury) Light Anti-Aircraft Regiment, RCA » le 15 mars 1948;16 « 58th (Sudbury) Light Anti-Aircraft Artillery Regiment, RCA » le 12 avril 1960;17 et « 58th (Sudbury) Field Artillery Regiment, RCA » le 10 décembre 1962.18 Le 15 mars 1965, il fut converti à l'infanterie, (avec la « 173rd Field Battery, RCA » (voir ci-dessous), « 174th Field Battery, RCA » (voir ci-dessous) et « 175th Field Battery, RCA » (voir ci-dessous)), fusionné avec « The Irish Regiment of Canada » et rebaptisé le « 2nd Battalion, The Irish Regiment of Canada (Sudbury) », tel que décrit au paragraphe précédent.

La « 173rd Field Battery, RCA » vit le jour à Sudbury, en Ontario, le 2 février 1920, lorsque la « 30th Battery, CFA » fut autorisée.19 Elle fut rebaptisée : « 30th Field Battery, CA » le 1er juillet 1925;20 « 30th Field Battery, RCA » le 3 juin 1935;21 « 30th (Reserve) Field Battery, RCA » le 7 novembre 1940;22 « 30th (Reserve) Anti-Aircraft Battery (Type 2H), RCA » le 15 mai 1943;23 « 30th Heavy Anti-Aircraft Battery, RCA » le 1er avril 1946;24 « 173rd Light Anti-Aircraft Battery, RCA » le 3 juillet 1947;25 et « 173rd Field Battery, RCA » le 10 décembre 1962.26 Le 15 mars 1965, elle fut convertie à l'infanterie et fusionnée avec « The Irish Regiment of Canada », tel que décrit au paragraphe précédent.

La « 174th Field Battery, RCA » vit le jour à Sudbury, en Ontario, le 1er avril 1946, lorsque la « 148th Heavy Anti-Aircraft Battery, RCA » fut autorisée.27 Elle fut rebaptisée : « 174th Light Anti-Aircraft Battery, RCA » le 3 juillet 1947;28 et « 174th Field Battery, RCA » le 10 décembre 1962.29 Le 15 mars 1965, elle fut convertie à l'infanterie et fusionnée avec « The Irish Regiment of Canada », tel que décrit au paragraphe précédent.

La « 175th Field Battery, RCA » vit le jour à Sudbury, en Ontario, le 2 février 1920, lorsque la « 53rd Battery, CFA » fut autorisée.30 Elle fut rebaptisée : « 53rd Field Battery, CA » le 1er juillet 1925;31 « 53rd Field Battery, RCA » le 3 juin 1935;32 « 53rd (Reserve) Field Battery, RCA » le 7 novembre 1940;33 « 53rd (Reserve) Anti-Aircraft Battery (Type 2H), RCA » le 15 mai 1943;34 « 153rd Heavy Anti-Aircraft Battery, RCA » le 1er avril 1946;35 « 175th Light Anti-Aircraft Battery, RCA » le 3 juillet 1947;36 et « 175th Field Battery, RCA » le 10 décembre 1962.37 Le 15 mars 1965, elle fut convertie à l'infanterie et fusionnée avec « The Irish Regiment of Canada », tel que décrit au paragraphe précédent.

Perpétuations

« 108th » et « 208th "Overseas" Battalion(s), CEF »; « 1st Battalion, CMGC, CEF »; « «30th » et « 53rd "Overseas" Field Battery(s), CFA, CEF »

Site du Quartier général

Sudbury, Ontario

Haut de la page

HISTORIQUE OPERATIONNEL

Première Guerre mondiale

Le « 180th Battalion », autorisé le 15 juillet 1916 sous l'appellation de « 180th "Overseas" Battalion, CEF »,38 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 14 novembre 1916.39 Son personnel passa au « 3rd Reserve Battalion, CEF » le 6 janvier 1917, fournissant des renforts au Corps d'armée canadien en campagne.40 Le bataillon fut dissous le 21 mai 1917.41

Le « 208th Battalion », autorisé le 15 juillet 1916 sous l'appellation de « 208th "Overseas" Battalion, CEF »,42 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 3 mai 1917.43 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne, jusqu'au 3 janvier 1918, lorsque son personnel passa aux « 2nd » et « 8th Reserve Battalion, CEF ».44 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.45

Le « 1st Battalion, CMGC, CEF », organisé en France, fut autorisé le 27 mars 1918.46 Il fournit un appui de mitrailleuses à la 1er division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.47 Le bataillon fut dissous le 6 novembre 1920.48

La « 30th Battery », autorisée le 20 avril 1915 sous l'appellation de « 30th Field Battery, CEF »,49 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 5 février 1916.50 La batterie débarquait en France le 14 juillet 1916, où elle fournit un appui d'artillerie de campagne en tant que composante de la « 8th Army Brigade, CFA, CEF » en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.51 La batterie fut dissoute le 1er novembre 1920.52

La « 53rd Battery », autorisée le 15 juillet 1916 sous l'appellation de « 53rd "Overseas" Depot Battery, CEF »,53 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 19 septembre 1916.54 La batterie débarquait en France le 21 août 1917, où elle fournit un appui d'artillerie de campagne en tant que composante de la « 13th Brigade, CFA, CEF » en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.55 La batterie fut dissoute le 1er novembre 1920.56

Seconde Guerre mondiale

Des détachements du régiment furent mobilisés pour le service le 26 août 1939 et furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « The Irish Regiment of Canada (Machine Gun), CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.57 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.58

Subséquemment, le régiment mobilisa le « The Irish Regiment of Canada (Machine Gun), CASF » pour le service actif le 24 mai 1940.59 Il fut rebaptisé : « The Irish Regiment of Canada, CASF » le 12 août 1940;60 et « 1st Battalion, The Irish Regiment of Canada, CASF » le 7 novembre 1940.61 Il s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 28 octobre 1942.62 Le régiment se rendit en Italie le 10 novembre 1943, en tant qu'élément de la 11e brigade d'infanterie, de la 5e division blindée canadienne.63 Entre le 20 et 27 février 1945, le régiment se rendit dans le Nord-Ouest de l'Europe avec le 1er corps canadien, où il combattit jusqu'à la fin de la guerre.64 Le bataillon outre-mer fut dissous le 31 janvier 1946.65

La « 53rd Field Battery » mobilisa la « 53rd Field Battery, RCA, CASF » le 1er septembre 1939.66 Le 1er juin 1940, elle se fusionna avec la « 26th Field Battery, RCA, CASF » et fut rebaptisée « 26th/53rd Field Battery, RCA, CASF ».67 Le 1er janvier 1941, cette fusion cessa et elle fut encore baptisée la « 53rd Field Battery, RCA, CASF ».68 Elle fut rebaptisée la « 53rd Light Anti-Aircraft Battery, RCA, CASF » la même journée.69 Elle fournit un appui d'artillerie anti-aérien léger en tant que composante du « 11th Light Anti-Aircraft Regiment, RCA, CASF » en Grande-Bretagne.70 La batterie outre-mer fut dissoute le 1er mars 1944.71

Haut de la page

DRAPEAU CONSACRÉ RÉGIMENTAIRE

The Irish Regiment of Canada

DRAPEAU DE CAMP

The Irish Regiment of Canada


1. GO 125/15.

2. Authority for the unit's numeric designation was not published in General Orders. However, the first reference to the designation is given in the Appointments, Promotions and Retirements of GO 11/16 (3 February 1916) and the Militia List 1916 corrected to 1 January 1916 / L'autorité pour la désignation numérique de l'unité ne fut pas publiée dans les ordres généraux. Toutefois, la première référence à cette nomination se retrouve dans les Appointments, Promotions and Retirements de GO 11/16 (3 février 1916) et la Militia List 1916, corrigée au 1er janvier 1916.

3. GO 66/20.

4. GO 129/32.

5. GO 189/36.

6. GO 185/40; and/et GO 220/40.

7. GO 42/41.

8. GO 400/45; and/et GO 111/46.

9. SD 1 Letter No. 64/62 (Amendment No. 1 of/de 13 Jan 65); and/et CENCOM Msg A 2989, 1 Nov 65.

10. Ibid.

11. CFOO 3.310, 20 Nov 75; MOO/DMO 310/85; MOO/DMO 043/90; and/et MOO/DMO 97135.

12. GO 47/19; and/et GO 1/20.

13. GO 117/24.

14. GO 114/46.

15. CAO 76-3, Supp Issue No. 38/47.

16. CAO 76-3, Supp Issue No. 68/48.

17. CAO 76-3, Pt >B=, Supp Issue No. 670/60.

18. CAO 76-3, Pt >B=, Supp Issue No. 740/63.

19. GO 13/20.

20. GO 82/25.

21. GO 58/35.

22. GO 273/40.

23. GO 310/43.

24. GO 115/46.

25. CAO 76-3, Supp Issue No. 38/47.

26. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 740/63.

27. GO 114/46.

28. CAO 76-3, Supp Issue No. 38/47.

29. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 740/63.

30. GO 13/20. Authorized, but not formed until 3 January 1921 (GO 78/21) / Autorisée, mais non formée jusqu'à le 3 janvier 1921 (GO 78/21).

31. GO 82/25.

32. GO 58/35.

33. GO 273/40.

34. GO 310/43.

35. GO 115/46.

36. CAO 76-3, Supp Issue No. 38/47.

37. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 740/63.

38. GO 69/16.

39. CEF Sailing List, vol. IX.

40. War Diary/Journaux de guerre, 3rd Reserve Battalion, LAC/BAC, RG 9/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4950, File/dossier 475.

41. GO 63/17.

42. GO 69/16.

43. CEF Sailing List, vol. X.

44. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 208th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 13, Folder/chemise 208.

45. GO 149/20.

46. War Diary/Journaux de guerre, 1st Canadian Machine Gun Battalion, LAC/BAC, RG/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4985, File/dossier 620 (Canadian Corps letter A.29.1.34 dated 18 February/février 1918, [RG 9 vol. 4020 folder/fiche 47 file/dossier 3]). The battalion was formed from the '4th', '5th', '6th' and '14th Canadian Machine Gun Company. The battalion was formed from the '1st', '2nd', '3rd' and '13th Canadian Machine Gun Company, CEF' / Le bataillon fut formé à partir des * 1st +, * 2nd +, * 3rd + et * 13th Canadian Machine Gun Company, CEF +.

47. G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the First World War, Canadian Expeditionary Force 1914-1919 (Ottawa, 1962), passim.

48. GO 209/20.

49. GO 103a/15.

50. CEF Sailing List, vol. XII (8th Brigade, Canadian Field Artillery).

51. War Diary/Journaux de guerre, 8th Brigade Canadian Field Artillery, LAC/BAC, RG/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4970, File/dossier 547; and/et G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 1 (Toronto, 1967), passim.

52. GO 191/20.

53. GO 69/16.

54. CEF Sailing List, vol. XII.

55. War Diary/Journaux de guerre, 13th Brigade Canadian Field Artillery, LAC/BAC, RG/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4972, File/dossier 553-554; and/et G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 1 (Toronto, 1967), pp. 300 and 301.

56. GO 191/20.

57. GO 124/39; and/et GO 135/39.

58. GO 44/41.

59. GO 184/40; and/et GO 50/41.

60. GO 185/40.

61. GO 42/41.

62. Document Collection/Collection de documents 92/252, (3-6-18)The Irish Regiment of Canada, Box/boîte 36, Folder/chemise 18.

63. Ibid; and/et G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume II. The Canadians in Italy, 1943-1945 (Ottawa, 1957), passim.

64. Gordon Wood, The Story of the Irish Regiment of Canada, 1939-1945, (Heerenveen, Netherlands, 1946), passim; and/et Document Collection/Collection de documents 92/252, (3-6-18)The Irish Regiment of Canada, Box/boîte 36, Folder/chemise 18.

65. GO 111/46.

66. GO 135/39.

67. GO 123/40.

68. GO 45/41.

69. GO 57/41.

70. G.W.L. Nicholson, The Gunners of Canada. The History of the Royal Regiment of Canadian Artillery, vol. 2 (Toronto, 1972), passim.

71. GO 357/44.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.