Tome 3, Partie 2 : Régiments d'infanterie

THE LOYAL EDMONTON REGIMENT 4th BATAILLON, PRINCESS PATRICIA'S CANADIAN LIGHT INFANTRY)

Insigne du Loyal Edmonton Regiment

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


BADGE

INSIGNE

Description

Les ailes d'un moulin à vent de sable posées en sautoir, chargées d'une tête de coyote au naturel posée de front, accompagnées en chef d'une rose sommée de la couronne royale, le tout du même, en pointe du nombre 49 d'or et, aux flancs, de deux feuilles d'érable d'automne au naturel, le tout soutenu d'un listel de sable inscrit LOYAL EDMONTON REGIMENT en lettres d'or.

Symbolisme

Les feuilles d'érable symbolisent le service au Canada ainsi que les 51e et 63e bataillons perpétués du Corps expéditionnaire canadien, tandis que la couronne symbolise le service au souverain. Le nombre 49 représente le service du 49e bataillon du Corps expéditionnaire canadien et les ailes du moulin évoquent les champs de bataille de Flandres où a combattu le bataillon durant la première guerre mondiale. La tête de coyote commémore « Lestock », un coyote des prairies qui avait été présenté au régiment en tant que mascotte avant le départ du 49e bataillon en mission outre-mer, en 1915. La rose rouge est reprise de l'insigne de l'ancien régiment allié, The Loyal Regiment (North Lancashire) (désormais le Duke of Lancaster's Regiment, issu d'une fusion). « THE LOYAL EDMONTON REGIMENT » est une variante du nom du régiment.

Haut de la page

DEVISE

FEARS NO FOE (Nous n'avons peur d'aucun ennemi)

MARCHE

« Bonnie Dundee »

ALLIANCE

Armée britannique

Duke of Lancaster's Regiment

AFFILIATION

Princess Patricia's Canadian Light Infantry

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Première Guerre mondiale

MONT-SORREL; SOMME, 1916; Flers-Courcelette; Crête d'Ancre; ARRAS, 1917, '18; Vimy, 1917; CÔTE 70; YPRES, 1917; Passchendaele; AMIENS; Scarpe, 1918; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; POURSUITE VERS MONS; FRANCE ET FLANDRES, 1915-18.

Seconde Guerre mondiale

DÉBARQUEMENT EN SICILE; Piazza Armerina; Leonforte; Agira; ADRANO; Vallée de Troina; SICILE, 1943; Colle d'Anchise; Le Ravin; Ortona; VALLÉE DU LIRI; Ligne Hitler; LIGNE GOTHIQUE; Monteciccardo; Monte Luro; LIGNE RIMINI; Pisciatello; San- Fortunato; Tête de pont du Savio; Canal Naviglio; Fosso Munio; ITALIE, 1943-1945; Apeldoorn; NORD-OUEST DE L'EUROPE, 1945.

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour à Edmonton, en Alberta, le 1er avril 1908, lorsque le « 101st Regiment » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « 101st Regiment "Edmonton Fusiliers" » le 1er mars 1909;2 et « The Edmonton Regiment » le 15 mars 1920.3 Le 15 mai 1924, il fut réorganisé en deux régiments, baptisés « The Edmonton Fusiliers » (aujourd'hui, le « The South Alberta Light Horse ») et « The Edmonton Regiment ».4 Il fut rebaptisé : « 2nd (Reserve) Battalion, The Edmonton Regiment » le 7 novembre 1940;5 « 2nd (Reserve) Battalion, The Loyal Edmonton Regiment » le 7 juillet 1943;6 « The Loyal Edmonton Regiment » le 1er novembre 1945;7 « The Loyal Edmonton Regiment (3rd Battalion, Princess Patricia's Canadian Light Infantry) » le 19 octobre 1954;8 « The Loyal Edmonton Regiment (4th Battalion, Princess Patricia's Canadian Light Infantry) » le 1er avril 1970;9 et en français, « The Loyal Edmonton Regiment (4e Bataillon, Princess Patricia's Canadian Light Infantry) » le 12 août 1977.10

Notes:

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Edmonton Regiment », le 15 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à cinq bataillons. Le 1er Bataillon (172nd Battalion, CEF) et le 2e Bataillon (Edmonton Fusiliers) (9th Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 3e Bataillon (51st Battalion, CEF), le 4e Bataillon (63rd Battalion, CEF) et le 5e Bataillon (66th Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve.

Le « The Edmonton Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 septembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 253/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Lorsque le régiment fut réorganisé le 15 mai 1924 (voir ci-dessus), le « The Edmonton Regiment » fut organisé en tant que régiment à trois bataillons. Le 1er Bataillon (49th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (51st Battalion, CEF) et le 3e Bataillon (63rd Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve. Les unités de réserve furent dissoutes le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le 4 mai 1951, le régiment mobilisa deux compagnies temporaires dans la Force active, baptisées « E » et « F » (CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No. 245/51 et SD 1 Letter No. 4237, 5 mai 1951). La compagnie « E » fut réduite à des effectifs nuls lorsque son personnel passa au « 1st Canadian Infantry Battalion » pour le service en Allemagne avec l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (SD 1 Letter No. 4365, 12 novembre 1951). Elle fut dissoute le 29 juillet 1953 (CAO 78-2, Pt 'B', Supp Issue No. 352/53). Initialement, la compagnie « F » servit comme réservoir de renforts pour la compagnie « E ». Le 15 mai 1952, elle fut réduite à des effectifs nuls, lorsque son personnel passa au « 2nd Canadian Infantry Battalion » pour le service en Corée avec les Nations Unies (SD 1 Letter No. 4452, 22 avril 1952 et CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No. 283/52). La compagnie « F » fut dissoute le 29 juillet 1953 (CAO 78-2, Pt 'B', Supp Issue No. 352/53).

Perpétuations

« 49th », « 51st » et « 63rd "Overseas" Battalion(s), CEF »

Site du Quartier général

Edmonton, Alberta

Haut de la page

HISTORIQUE OPÉRATIONNEL

Première Guerre mondiale

Le « 49th Battalion », autorisé le 7 novembre 1914 sous l'appellation de « 49th Battalion, CEF »,11 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 3 juin 1915.12 Il débarqua en France le 9 octobre 1915, où il combattit en tant que composante de la 7e brigade d'infanterie, de la 3e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.13 Le bataillon fut dissous le 15 septembre 1920.14

Le « 51st Battalion », autorisé le 7 novembre 1914 sous l'appellation de « 51st Battalion, CEF »,15 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 1er avril 1916.16 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne, jusqu'au 13 novembre 1916, lorsqu'il fut réorganisé en bataillon de service de garnison.17 Le 22 juin 1916, son personnel passa à divers dépôts régimentaires.18 Le bataillon fut dissous le 15 septembre 1920.19

Le « 63rd Battalion », autorisé le 20 avril 1915 sous l'appellation de « 63rd "Overseas" Battalion, CEF »,20 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 22 avril 1916.21 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne, jusqu'au 7 juillet 1916, lorsque son personnel passa au « 9th Reserve Battalion, CEF ».22 Le bataillon fut dissous le 1er septembre 1917.23

Seconde Guerre mondiale

Le régiment mobilisa le « The Edmonton Regiment, CASF » pour le service actif le 1er septembre 1939.24 Il fut rebaptisé : « 1st Battalion, The Edmonton Regiment, CASF » le 7 novembre 1940;25 et « 1st Battalion, The Loyal Edmonton Regiment » le 7 juillet 1943.26 Le 22 décembre 1939, il s'embarqua pour la Grande-Bretagne.27 La compagnie « D » prit part à l'expédition de Spitzbergen le 25 août 1941, et le bataillon à ceux de Sicile et d'Italie, le 10 juillet et le 4 septembre 1943, en tant qu'élément de la 2e brigade d'infanterie, de la 1re division d'infanterie canadienne.28 Le 15 mars 1945, l'unité débarqua en France, en route vers le théâtre d'opération du Nord-Ouest de l'Europe, où elle combattit jusqu'à la fin de la guerre.29 Le bataillon outre-mer fut dissous le 15 octobre 1945.30

Le 1er juin 1945, une seconde composante de la Force Active du régiment fut mobilisée, sous l'appellation de « 3rd Canadian Infantry Battalion (The Loyal Edmonton Regiment), CASF », pour le service dans le théâtre de guerre du Pacifique.31 Le bataillon fut dissous le 1er novembre 1945.32

Haut de la page

DRAPEAU CONSACRÉ

The Loyal Edmonton Regiment

DRAPEAU DE CAMP

The Loyal Edmonton Regiment


1. GO 60/08.

2. GO 30/09.

3. GO 32/20.

4. GO 68/24.

5. GO 42/41.

6. GO 295/43.

7. GO 400/45; and/et GO 425/45.

8. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 412/54.

9. CFOO 70/15.

10. On 12 August 1977, all generic titles in the Canadian Forces, such as 'battalion', were made bilingual (Memorandum, DGBB (Director General Bilingualism and Biculturalism), 1901-1/1211-7-4, 12 Aug 77) / Le 12 août 1977, une directive ordonna que tous les titres génériques dans les Forces canadiennes, tel que « bataillon », soient bilingues (Mémorandum, DGBB (Directeur général - Bilinguisme et Biculturalisme), 1901-1/1211-7-4, 12 août 77).

11. GO 86/15.

12. CEF Sailing List, vol. III.

13. War Diary/Journaux de guerre, 49th Canadian Infantry Battalion, LAC/BAC, RG/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4940, File/dossier 440.

14. GO 149/20.

15. GO 86/15.

16. CEF Sailing List, vol. III. The unit also sent three reinforcing drafts overseas on 14 June, 11 September and 18 December 1915 / L'unité envoya également trois contingents de renforts outre-mer les 14 juin, 11 septembre et 18 décembre 1915.

17. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 51st Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 51.

18. Ibid.

19. GO 149/20.

20. GO 103a/15.

21. CEF Sailing List, vol. IV. The unit also sent three reinforcing drafts overseas on 11 September 1915, 22 January 1916 and 2 March 1916 /L'unité envoya également trois contingents de renforts outre-mer les 11 septembre 1915, 22 janvier 1916 et 2 mars 1916.

22. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 63rd Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 63.

23. GO 82/18.

24. GO 135/39.

25. GO 42/41.

26. GO 295/43.

27. G.R. Stevens, A City Goes to War, (Brampton, 1964), p. 185.

28. Ibid, passim.

29. Ibid, p. 340; and/et Colonel C.P. Stacey, The Victory Campaign: The Operations in North-West Europe 1944-1945, (Ottawa, 1966), passim.

30. GO 85/46. 31. GO 241/45. The Canadian units formed for the Pacific theatre of operations were organized and equipped the same as the American army. The battalion was part of the '1st Canadian Infantry Regiment' / Les unités canadiennes du théâtre des opérations du Pacifique furent organisées et équipées de la même façon que l'Armée américaine. Le bataillon servit en tant que composante du « 1st Canadian Infantry Regiment ».

32. GO 425/45.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.