Tome 3, Partie 2 : Régiments d'infanterie

THE PRINCESS LOUISE FUSILIERS

Insigne de The Princess Louise Fusiliers

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


INSIGNE

Description

Une grenade de sable allumée de dix-neuf flammes au naturel chargée de la couronne d'une fille de souveraine d'or et entourée d'un anneau de gueules, liséré, chargé en pointe de deux feuilles d'érable et inscrit PRINCESS LOUISE FUSILIERS, le tout d'or.

Symbolisme

La couronne de S.A.R. la princesse Louise évoque le nom du régiment. La grenade rappelle le rôle original des fusiliers, soldats spécifiquement équipé pour escorter les trains d'artillerie. Le rouge et blanc des flammes sont les couleurs du régiment de même que les couleurs officielles du Canada. « PRINCESS LOUISE FUSILIERS » est une variante du nom du régiment et les feuilles d'érable représentent le service au Canada.

Haut de la page

DEVISE

FIDELITER (Fidèlement)

MARCHE

« British Grenadiers »

ALLIANCE

Armée britannique

The Royal Irish Regiment

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Rébellion du Nord-Ouest

CANADA DU NORD-OUEST, 1885.

Guerre d'Afrique du Sud

AFRIQUE DU SUD, 1899-1900.

Première Guerre mondiale

SOMME, 1916; ARRAS, 1917; CÔTE 70; YPRES, 1917; AMIENS.

Seconde Guerre mondiale

VALLÉE DU LIRI; Traversée de la Melfa; LIGNE GOTHIQUE; CORIANO; PASSAGE DU LAMONE; Crête de Misano; ITALIE, 1944-1945; Arnhem, 1945; Poche de Delfzijl; NORD-OUEST DE L'EUROPE, 1945.

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 18 juin 1869 et regroupe le régiment et le bataillon de mitrailleuse suivants.

Le « The Princess Louise Fusiliers » vit le jour à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 18 juin 1869, lorsque « The Halifax Volunteer Battalion of Infantry » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « 66th The Halifax Volunteer Battalion of Rifles » le 5 novembre 1869;2 « 66th Battalion, "Princess Louise Fusiliers" » le 14 novembre 1879;3 « 66th Regiment "Princess Louise Fusiliers" » le 8 mai 1900;4 et «The Princess Louise Fusiliers » le 15 mai 1920.5 Le 1er décembre 1936, il se fusionna avec la « Headquarters » et la « "A" Company » du « 6th Machine Gun Battalion, CMGC, » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « The Princess Louise Fusiliers (Machine Gun) ».6 Il fut rebaptisé : « 2nd (Reserve) Battalion, The Princess Louise Fusiliers (Machine Gun) » le 1er janvier 1941;7 « The Princess Louise Fusiliers (Machine Gun) » le 15 février 1946;8 « The Princess Louise Fusiliers » le 11 avril 1958;9 et « The Princess Louise's Fusiliers » le 14 mai 1985; et « The Princess Louise Fusiliers » le 5 janvier 2009.11

Notes:

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Princess Louise Fusiliers », le 15 mai 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon (64th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (aucune désignation CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Princess Louise Fusiliers » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 septembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 232/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le « The Princess Louise Fusiliers » fut dissous en vue de l'incorporation du 30 novembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 180/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 22 décembre 1964, le « The Halifax Rifles (RCAC) » et le « The Princess Louise Fusiliers » reçurent l'ordre de se fusionner en un bataillon d'infanterie sous la une dénomination « à être déterminée » au 31 mars 1965 (SD 1 Letter No. 64/68). Cette amalgamation fut annulée par la modification 1 à la SD Letter No. 64/68 (EASCOM Msg G 5631 of 22 Sep 65).

Le « 6th Machine Gun Battalion, CMGC » vit le jour à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 1er juin 1919, lorsque la « 6th Machine Gun Brigade, CMGC » fut autorisée.12 Elle fut rebaptisée le « 6th Machine Gun Battalion, CMGC » le 15 septembre 1924.13 Le 1er décembre 1936, il se fusionna avec le « The Princess Louise Fusiliers », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes:

La « 6th Machine Gun Brigade, CMGC » fit partie de l'ordre de bataille de la Réserve à compter du 1er juin 1919 (GO 104/20). L'unité de réserve fut dissoute le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « 6th Machine Gun Battalion, CMGC » fut dissous en vue de l'incorporation du 30 novembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 180/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 1 décembre 1936, « The King's Canadian Hussars », aujourd'hui la « 88th Field Battery, RCA » transféré à l'Ordre de bataille supplémentaire, se fusionna avec la « B Company, 6th Machine Gun Battalion, CMGC » et la « C Company, 6th Machine Gun Battalion, CMGC » se fusionna avec le « The North Nova Scotia Highlanders », aujourd'hui le « The Nova Scotia Highlanders » (GO 180/36). La perpétuation du « 6th Machine Gun Battalion, CMGC » du 1919 à 1936 fut transférée au « The Princess Louise Fusiliers (Machine Gun) » (GO 76/37).

Perpétuations

« 64th "Overseas" Battalion, CEF »

Site du Quartier général

Halifax, Nouvelle-Écosse

Haut de la page

HISTORIQUE OPERATIONNEL

Rébellion du Nord-Ouest

Le « 66th Battalion, "Princess Louise Fusiliers" » mobilisa trois compagnies pour le service actif le 10 avril 1885.14 Les compagnies servirent en tant que composantes du « Halifax Provisional Battalion » de la colonne de l'Alberta du Force de campagne du Nord- Ouest.15 Les compagnies furent retirées du service actif le 24 juillet 1885.16

Guerre d'Afrique du Sud

Le « 66th Battalion, "Princess Louise Fusiliers" » fournit des volontaires aux contingents canadiens durant la Guerre d'Afrique du Sud.17

Première Guerre mondiale

Le « 66th Regiment "Princess Louise Fusiliers" » fut mobilisé pour le service actif le 6 août 1914, pour fournir des services locaux de protection.18

Le « 64th Battalion », autorisé le 20 avril 1915 sous l'appellation de « 64th "Overseas" Battalion, CEF »,19 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 31 mars 1916.20 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 7 juillet 1916, lorsqu'il cessa ses fonctions.21 Le 7 décembre 1916, il fut reorganisé,22 et le 8 janvier 1917, il incorpora le « 37th Overage Battalion, CEF ».23 Le bataillon fut dissous le 27 juillet 1917.24

Seconde Guerre mondiale

Des détachements du régiment furent mobilisés pour le service le 26 août 1939 et furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « The Princess Louise Fusiliers (Machine Gun), CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.25 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.26

Subséquemment, le régiment mobilisa le « 1st Battalion, The Princess Louise Fusiliers (Machine Gun), CASF » pour le service actif le 1er janvier 1941.27 Il fut rebaptisé : « The Princess Louise Fusiliers (Motor), CASF » le 26 janvier 1942;28 « 1st Battalion, The Princess Louise Fusiliers, CIC, CASF » le 31 janvier 1943;29 « 11th Infantry Brigade Support Group (The Princess Louise Fusiliers), CIC, CASF » le 12 août 1943;30 et « 11th Independent Machine Gun Company (The Princess Louise Fusiliers), CASF » le 1er juillet 1944.31 Le bataillon s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 26 octobre 1942.32 La compagnie de mitrailleuse débarqua en Italie le 10 novembre 1943, en tant qu'élément de la 11e brigade d'infanterie, de la 5e division blindée canadienne.33 Le 13 juillet 1944, la « 12th Independent Machine Gun Company (The Princess Louise Fusiliers), CIC, CASF » fut organisée en Italie pour servir avec la nouvelle formation de la 12e brigade d'infanterie, de la 5e division blindée canadienne.34 En février 1945, les compagnies allèrent au Nord-Ouest de l'Europe avec le 1er corps canadien,35 où la « 12th Independent Machine Gun Company » fut dissoute le 15 mars 1945, et la « 11th Independent Machine Gun Company » combattit jusqu'à la fin de la guerre.36 La compagnie outre-mer fut dissoute le 15 février 1946.37

Haut de la page

DRAPEAU CONSACRÉ

The Princess Louise Fusiliers

DRAPEAU DE CAMP

The Princess Louise Fusiliers


1. MGO 18 June 69. Formed from six newly authorized infantry companies / Formé de six compagnies d'infanterie nouvellement autorisées.

2. MGO 5 Nov 69.

3. MGO 27/79.

4. MO 105/1900.

5. GO 42/20; and/et GO 77/20.

6. GO 180/36.

7. GO 42/41; and/et GO 213/43.

8. GO 400/45.

9. CAO 76-3, Pt 'B', Supp Issue No. 596/58.

10. MOO 163/85, 14 May 85 / DMO 163/85, 14 mai 85, also/aussi MOO 92251, 4 Sep 92 / DMO 92251, 4 sep 92; and/et MOO 97175, 14 Aug 97 / DMO 97175, 14 août 97.

11. MOO/DMO 2008042.

12. GO 47/19; and/et GO 1/20.

13. GO 117/24.

14. MGO 8/85.

15. General Sir Frederick Middleton, Suppression of the Rebellion in the North West Territories of Canada 1885, (Toronto, 1948), p. 42.

16. MGO 16/85.

17. GO 60/33.

18. GO 142/14.

19. GO 103a/15.

20. CEF Sailing List, vol. IV.

21. CTDO 3485/16; and CTDO 3666/16.

22. CTDO 6316/16; and/et CTDO 432/17.

23. CRO 265/17.

24. GO 89/17.

25. GO 124/39; and/et GO 135/39.

26. GO 44/41.

27. GO 44/41; and/et GO 42/41.

28. GO 132/42.

29. GO 21/44.

30. GO 21/44.

31. GO 120/45.

32. Document Collection 92/252, (3-6-32) The Princess Louise Fusiliers (MG), Box/boîte 36, Folder/chemise 16.

33. Ibid.

34. GO 17/45; and/et G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume II. The Canadians in Italy, 1943- 1945, (Ottawa, 1957), passim.

35. Document Collection 92/252, (3-6-32) The Princess Louise Fusiliers (MG), Box/boîte 36, Folder/chemise 16.

36. GO 253/45; and/et Charles P. Stacey, Official History of the Canadian Army. The Victory Campaign, (Ottawa, 1966), p. 593.

37. GO 111/46.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.