Tome 3, Partie 2 : Régiments d'infanterie

PRINCESS PATRICIA'S CANADIAN LIGHT INFANTRY

Insigne du Princess Patricia's Canadian Light Infantry

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


Colonel-en-chef : La Très Honorable, Adrienne Clarkson CC CMM COM CD

INSIGNE

Description

D'argent à la couronne de Son Altesse Royale la princesse Patricia d'or enfilée de son chiffre du même enclose dans un anneau de gueules liséré d'or et inscrit PRINCESS PATRICIA'S CANADIAN LIGHT INFANTRY en lettres du même, le tout sommé de la couronne royale au naturel.

Symbolisme

La couronne représente le service au Souverain. Le monogramme et la couronne sont ceux de S.A.R. la princesse Patricia, petite-fille de la reine Victoria, qui a conféré au régiment le droit de porter son nom. « PRINCESS PATRICIA'S CANADIAN LIGHT INFANTRY » est le nom du régiment.

Haut de la page

DEVISE

Aucune

MARCHES

Marche au pas cadencé

Pot pourri des airs - « Has Anyone Seen the Colonel », « Tiperrary » et « Mademoiselle from Armentières »

Marche lente

« Lili Marlene »

ALLIANCE

Armée britannique

The Rifles

Armée australienne

The Royal Australian Regiment

AFFILIATION

Loyal Edmonton Regiment (4e Bataillon, Princess Patricia's Canadian Light Infantry)

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Première Guerre mondiale

YPRES, 1915, '17; Frezenberg; Bellewaarde; MONT-SORREL; SOMME, 1916; Flers-Courcelette; Crête d'Ancre; ARRAS, 1917, '18; Vimy, 1917; Arleux; CÔTE 70; Passchendaele; AMIENS; Scarpe, 1918; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; POURSUITE VERS MONS; FRANCE ET FLANDRES, 1914-18, SIBÉRIE, 1918-1919.

Seconde Guerre mondiale

DÉBARQUEMENT EN SICILE; Leonforte; Agira; SICILE, 1943; Le Moro; Le Ravin; VALLÉE DU LIRI; Ligne Hitler; LIGNE GOTHIQUE; LIGNE RIMINI; San-Fortunato; Tête de pont du Savio; Canal Naviglio; Fosso Munio; Granarolo; ITALIE,1943-1945; Apeldoorn; NORD-OUEST DE L'EUROPE, 1945.

Opérations des Nations Unies - Corée

Kapyong; CORÉE, 1950-1953.

Distinction honorifique

La Presidential Unit Citation des États Unis représentée par une banderole et un insigne d'épaule pour les actions de Kapyong les 24 et 25 avril 1951. L'honneur de porter cette banderole et insigne revient uniquement au 2e Bataillon.

LIGNEE

Ce régiment de la Force régulière vit le jour à Ottawa, en Ontario, le 10 août 1914, lorsque le « Princess Patricia's Canadian Light Infantry » fut autorisé.1

Notes :
Une composante de la Milice active permanente fut formée le 1er avril 1919 (GO 27/19) et la composante du Corps expéditionnaire outre-mer de régiment fut dissoute le 30 août 1920 (GO 149/20).

Le 1er mars 1946, le « Princess Patricia's Canadian Light Infantry, CASF, CIC » fut dissous (GO 139/46) et le « 2nd Battalion, Princess Patricia's Canadian Light Infantry, CIC » fut rebaptisé « Princess Patricia's Canadian Light Infantry, CIC » (GO 138/46). Le 27 juin 1946, le Princess Patricia's Canadian Light Infantry fut incorporé dans la Force permanente d'après-guerre (Force active) (GO 158/46) (voir l'historique opérationnel ci-dessous).

Le 7 août 1950, un « 2nd Battalion, Princess Patricia's Canadian Light Infantry, RCIC » fut autorisé dans la Force active et incorporé dans la Force spéciale (CAO 110-2, Supp Issue No. 210/50). Le 1er janvier 1952, il cessa d'être incorporé dans la Force spéciale de l'armée canadienne (CAO 76-8, Pt 'B', Supp Issue No. 283/52).

Le 9 août 1950, le Princess Patricia's Canadian Light Infantry fut rebaptisé le « Princess Patricia's Canadian Light Infantry, (1st Battalion), RCIC » (CAO 76-2, Supp Issue No. 193/50) et le 29 décembre 1951, il fut incorporé dans la Force spéciale (CAO 76-8, Pt 'B', Supp Issue No. 260/51). Le 9 avril 1952, il fut rebaptisé « 1st Battalion, Princess Patricia's Canadian Light Infantry, RCIC » (CAO 76-2, Pt 'B', Supp Issue No. 283/52) et le 31 décembre 1952, il cessa d'être incorporé dans la Force spéciale de l'armée canadienne (CAO 76-8, Pt 'B', Supp Issue No. 322/53).

Le 30 novembre 1950, un « 3rd Battalion, Princess Patricia's Canadian Light Infantry, RCIC » fut autorisé dans la Force active et incorporé dans la Force spéciale (CAO 110-2, Supp Issue No. 208/50). Le 1er novembre 1953, il cessa d'être incorporé dans la Force spéciale de l'armée canadienne (CAO 76-8, Pt 'B', Supp Issue No. 365/53) et le 8 janvier 1954, il fut réduit à des effectifs nul (SD 1 Letter No. 53/139, 8 décembre 1953). Le bataillon fut dissous le 21 juillet 1954 (CAO 78-2, Pt 'B', Supp Issue No. 401/54).

Le 27 avril 1970, un « 3rd Battalion, Princess Patricia's Canadian Light Infantry » fut autorisé dans la Force régulière (CANFORCEHED Message 1160-110/076 (DO) (DHP 73/1223, séries 2, fiche 1050).

Le 12 août 1977, une directive ordonna que tous les titres génériques dans les Forces canadiennes, tel que « bataillon », soient bilingues (Mémorandum, DGBB (Directeur général - >Bilinguisme et Biculturalisme), 1901-1/1211-7-4, 12 août 77).

Le 3 novembre 1997, le régiment reçut la perpétuation du « 260th Battalion (Canadian Rifles), CEF (Sibérie) » (Mémorandum du QGDN 1065-14 (DHP), 30 octobre 1997).

Le « The Loyal Edmonton Regiment (4e Bataillon, Princess Patricia's Canadian Light Infantry) » est un régiment séparé et distinct.

Perpétuations

« 260th Battalion Canadian Rifles, CEF (Sibérie) »

Site du Quartier général

1er Bataillon : Edmonton, Alberta

2e Bataillon : Shilo, Manitoba

3e Bataillon : Edmonton, Alberta

Haut de la page

HISTORIQUE OPERATIONNEL

Première Guerre mondiale

Le régiment s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 27 septembre 1914.2 Il débarqua en France le 21 décembre 1915 avec la « 80th Brigade » de la « 27th Division » du Corps expéditionnaire britannique.3 Le 25 novembre 1915, il joint le Corps canadien en France et dans les Flandres, en tant que composante de la 7e brigade d'infanterie, de la 3e division canadienne, où il combattit jusqu'à la fin de la guerre.4 La composante du régiment outre-mer fut dissoute le 30 août 1920.5

Le « 260th Battalion », autorisé le 1er novembre 1918 sous l'appellation de «260th Battalion, Canadian Rifles, CEF (Siberia) »,6 s'embarqua pour la Russie le 29 décembre 1918.7 Il servit en tant que composante de la 16e brigade d'infanterie, dans le cadre de la Force alliée en Russie orientale jusqu'au 9 mai 1919.8 Le bataillon fut dissous le 15 novembre 1920.9

Seconde Guerre mondiale

Le régiment, mobilisé le 1er septembre 1939 pour le service actif sous l'appellation de « Princess Patricia's Canadian Light Infantry, CASF »,10 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 21 décembre 1939.11 Il débarqua en Sicile le 10 juillet 1943 et en Italie le 4 septembre 1943, en tant qu'élément de la 2e brigade d'infanterie, de la 1re division d'infanterie canadienne.12 Le 12 et 13 mars 1945, le régiment se rendit dans le Nord-Ouest de l'Europe avec le 1er corps canadien, où il combattit jusqu'à la fin de la guerre.13 Le régiment outre-mer fut dissous le 1er mars 1946.14

Le 1er juin 1945, une seconde composante de la Force Active du régiment fut mobilisée, sous l'appellation de « 1st Canadian Infantry Battalion (Princess Patricia's Canadian Light Infantry), CASF », pour le service dans le théâtre de guerre du Pacifique.15 Il fut rebaptisé : « 2nd Battalion Princess Patricia's Canadian Light Infantry, CIC » le 2 septembre 1945;16 et « Princess Patricia's Canadian Light Infantry, CIC » le 1er mars 1946.17 Le 27 juin 1946, il fut incorporé dans la Force permanente sous l'appellation de « Princess Patricia's Canadian Light Infantry ».18

Opérations des Nations Unies - Corée

Trois bataillons du régiment servirent en Corée en tant que composantes du 25e groupe-brigade d'infanterie canadienne, de la 1re division du Commonwealth. Le 2e Bataillon, initialement en tant que composante de la 27th British Commonwealth Brigade jusqu'au 25 avril 1951 et subséquemment avec la 28th British Commonwealth Infantry Brigade jusqu'au 27 mai 1951, fut le premier à arriver en Corée (du 18 décembre 1950 au 4 novembre 1951), suivie par le 1er Bataillon (du 29 octobre 1951 au 4 novembre 1952), alors le 3e Bataillon (du 29 octobre 1952 jusqu'à la fin du conflit).19

Haut de la page

DRAPEAU CONSACRÉ RÉGIMENTAIRE

Princess Patricia's Canadian Light Infantry

DRAPEAU DE CAMP

Princess Patricia's Canadian Light Infantry


1. Regimental Charter authorized by the Minister of Militia and Defence on 10 August 1914; and Report of the Committee of the Privy Council, PC 2112 dated 14 August 1914 / La charte régimentaire autorisée par le Ministère de la Milice et de la défense le 10 août 1914; et le Rapport du comité du Conseil privé, PC 2112 de 14 août 1914.

2. Ralph Hodder-Williams, Princess Patricia's Canadian Light Infantry 1914-1919, (London, 1923), p. 13. The unit also sent reinforcing drafts overseas on 20 January 1915, 29 May 1915 (38th "Overseas" Battalion draft), 29 June 1915, 4 September 1915, 27 November 1915 and 5 April 1915 (CEF Sailing List, vol. I) / L'unité envoya également des contingents de renforts outre-mer les 20 janvier 1915, 29 mai 1915 (renfort du 38th "Overseas" Battalion), 29 juin 1915, 4 septembre 1915, 27 novembre 1915 et 5 avril 1915 (CEF Sailing List, vol. I).

3. War Diary/Journaux de guerre, Princess Patricia's Canadian Light Infantry, LAC/BAC, RG/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4911, File/dossier 346.

4. Ralph Hodder-Williams, Princess Patricia's Canadian Light Infantry 1914-1919, (London, 1923), passim. and/et War Diary/Journaux de guerre, Princess Patricia's Canadian Light Infantry, LAC/BAC, RG/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4911, File/dossier 347.

5. GO 149/20.

6. GO 128/18.

7. John E. Skuce, Canada's Soldiers in Siberia, (Ottawa, 1990), pp. 54-120.

8. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 260th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 13, Folder/chemise 260.

9. GO 215/20.

10. GO 135/39. On 1 September 1939, all corps, units and detachments of the Permanent Force were embodied in the Canadian Active Service Force / Le 1er septembre 1939, tous les corps, unités et détachements de la Force permanente furent incorpores dans l'armée active du Canada.

11. G.R. Stevens, Princess Patricia's Canadian Light Infantry 1919-1957, (Montreal, 1957), p. 22.

12. Lieutenant-Colonel G.W.L. Nicholson, The Canadians in Italy, 1943-45, (Ottawa, 1957), passim.

13. G.R. Stevens, Princess Patricia's Canadian Light Infantry 1919-1957, (Montreal, 1957), passim.

14. GO 139/46.

15. GO 241/45. The Canadian units formed for the Pacific theatre of operations were organized and equipped the same as the American army. The unit was part of the '2nd Canadian Infantry Regiment's/ Les unités canadiennes du théâtre des opérations du Pacifique furent organisées et équipées de la même façon que l'Armée américaine. Le bataillon servit en tant que composante du « 2nd Canadian Infantry Regiment ».

16. GO 378/45.

17. GO 138/46.

18. GO 158/46.

19. Lieutenant-Colonel Herbert Fairlie Wood, Strange Battleground, (Ottawa, 1966), passim.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.