Tome 3, Partie 2 : Régiments d'infanterie

THE PRINCESS OF WALES' OWN REGIMENT

Insigne du Princess of Wales Own Regiment

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


INSIGNE

Description

De gueules aux lettres PWOR d'or entre deux burèles du même, le tout cerclé d'un anneau d'azur liséré d'argent, inscrit NUNQUAM CEDE en lettres du même, sommé d'un castor couché au naturel et brochant sur trois plumes d'autruche d'argent enfilant en pointe une couronne de croix pattées et de fleurs de lis d'or et brochant sur un listel d'azur, liséré d'argent inscrit ICH DIEN en lettres du même.

Symbolisme

La couronne et les plumes d'autruches évoquent le nom du régiment. Le castor représente le service au Canada. Durant la guerre de cent ans, Édouard, le Prince Noir, premier prince de Galles (fils aîné d'Édouard III), a vaincu le comte du Luxembourg et roi de Bohème (fils aîné d'Henri VII, empereur du Saint-Empire romain), à la bataille de Crécy. Après cette bataille, on raconte que le prince a adopté les trois plumes d'autruches blanches qui se trouvaient sur l'écu de son ennemi défait, comme insigne de l'héritier désigné de la couronne. Il a également adopté la devise du défunt roi, « ICH DIEN » (Je sers). « PWOR » est une forme abrégée du nom du régiment et « NUNQUAM CEDE » en est la devise.

Haut de la page

DEVISE

NUNQUAM CEDE (Ne jamais se rendre)

MARCHE

« The Buffs »

ALLIANCE

Armée britannique

Duke of Lancaster's Regiment

Haut de la page

HONNEURS DE BATAILLE

Guerre de 1812

DÉFENSE DU CANADA – 1812-1815 – DEFENCE OF CANADA; NIAGARA

Distinction honorifique

Distinction honorifique non blasonnable DÉFENSE DU CANADA – 1812-1815 – DEFENCE OF CANADA

Guerre d'Afrique du Sud

AFRIQUE DU SUD, 1900.

Première Guerre mondiale

MONT SORREL; SOMME, 1916,'18; Flers-Courcelette; Thiepval; Crête d'Ancre; ARRAS, 1917, '18; Vimy, 1917, CÔTE 70; YPRES, 1917; Passchendaele; AMIENS; Scarpe, 1918; Drocourt-Quéant; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; CAMBRAI, 1918; POURSUITE VERS MONS; FRANCE AND FLANDRES, 1915-18.

Seconde Guerre mondiale

Distinction honorifique
L'insigne du régiment Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders, suivi des années 1944-1945, pour la mobilisation combinée de l'unité pour le service en Europe.

LIGNÉE

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour à Kingston, en Ontario, le 16 janvier 1863, lorsque le « The 14th Battalion Volunteer Militia Rifles, Canada » fut autorisé.1 Il fut rebaptisé : « 14th Battalion, "The Princess of Wales' Own Rifles" » le 12 juin 1868;2 « 14th Regiment "The Princess of Wales' Own Rifles" » le 8 mai 1900;3 « The Kingston Regiment (The Princess of Wales' Own) » le 12 mars 1920;4 et « The Princess of Wales' Own Regiment » le 1er avril 1921.5 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec la « A" Company » du « The Frontenac Regiment » (aujourd'hui, le « 33rd Medium Artillery Regiment, RCA ») et la « A Company », du « 4th Machine Gun Battalion, CMGC » et fut rebaptisé « The Princess of Wales' Own Regiment (Machine Gun) ».8 Il fut rebaptisé : « 2nd (Reserve) Battalion, The Princess of Wales' Own Regiment » le 12 mai 1942;9 « The Princess of Wales' Own Regiment (Machine Gun) (Reserve) » le 15 septembre 1944;10 et « The Princess of Wales' Own Regiment » le 1er avril 1946.11

Notes :
Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Kingston Regiment (Princess of Wales' Own) », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à trois bataillons. Le 1er Bataillon (21st Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente, tandis que le 2e Bataillon (59th Battalion, CEF) et le 3e Bataillon (253rd Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve.

Le « The Kingston Regiment (The Princess of Wales' Own) » fut dissous en vue de la réorganisation du 20 mars 1920 et réorganisé la même journée (GO 53/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 1er mai 1921, l'on autorisa un bataillon additionnel au « The Kingston Regiment (The Princess of Wales' Own) », baptisé le 4e Bataillon (14th Battalion, Canadian Militia) (GO 132/21). Les unités de réserve furent dissoutes le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Princess of Wales' Own Regiment » fut dissous en vue de l'incorporation du 14 décembre 1936 et réorganisé le lendemain (GO 201/36). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

La perpétuation du « 4th Machine Gun Battalion, CMGC » du (1919-1936) fut assigné au « The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment) (Machine Gun) » (aujourd'hui, le « 50th Field Artillery Regiment (The Prince of Wales Rangers), RCA) » (GO 76/37).

Le « The Princess of Wales' Own Regiment » fut restreint à une seule compagnie le 1er septembre 1970 (OOFC 70/16).

Perpétuations

« Battalion of Incorporated Militia of Upper Canada », « 1er Régiment, Addington Militia (1812 1815) », « 1er Régiment, Frontenac Militia (1812-1815) », « 1er Régiment, Lennox Militia (1812-1815) », « 21st », « 59th » et « 253rd "Overseas" Battalion(s), CEF »

Site du Quartier général

Kingston, Ontario

Haut de la page

HISTORIQUE OPERATIONNEL

Raids des Fenians

Le bataillon fut mobilisé le 8 mars 1866. Il fut retiré du service actif le 31 mars 1866.12

Guerre d'Afique du Sud

Le régiment fournit des volontaires aux contingents canadiens durant la Guerre d’Afrique du Sud.13

Première Guerre mondiale

Des détachements du régiment furent mobilisés pour le service actif le 6 août 1914, pour fournir des services locaux de protection.14

Le « 21st Battalion », autorisé le 7 novembre 1914 sous l'appellation de « 21st Battalion, CEF »,15 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 6 mai 1915.16 Il débarqua en France le 15 septembre 1915,17 où il combattit en tant que composante de la 4e brigade d'infanterie, de la 2e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu’à la fin de la guerre.18 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.19

Le « 59th Battalion », autorisé le 20 avril 1915 sous l'appellation de « 59th "Overseas" Battalion, CEF »,20 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 1er avril 1916.21 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne, jusqu'au 6 juillet 1916, lorsque son personnel passa au « 39th "Overseas" Battalion, CEF ».22 Le bataillon fut dissous le 21 mai 1917.23

Le « 253rd Battalion », autorisé le 1er mai 1917 sous l'appellation de « 253rd "Overseas" Infantry Battalion, CEF »,24 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 29 avril 1917.25 Son personnel passa au « 5th Reserve Battalion, CEF » le 18 mai 1917, fournissant des renforts au Corps d'armée canadien en campagne.26 Le bataillon fut dissous le 8 décembre 1917.27

Seconde Guerre mondiale

Des détachements du régiment furent mobilisés pour le service le 26 août 1939 et furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « The Princess of Wales' Own Regiment (Machine Gun), CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.28 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.29

Le régiment fournit « No. 1 Company » du « The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders, CASF » pour le service actif le 24 mai 1940 (pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la charte du « The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders »).30

Subséquemment, le régiment mobilisa le « 1st Battalion, The Princess of Wales' Own Regiment (Machine Gun), CASF » pour le service actif le 12 mai 1942.31 Il fut rebaptisé « 1st Battalion, The Princess of Wales' Own Regiment, CIC, CASF » le 19 juillet 1943.32 Il servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant que composante du District Militaire no. 4.33 Le bataillon fut dissous le 15 octobre 1943.34

Haut de la page

DRAPEAU CONSACRÉ RÉGIMENTAIRE

The Princess of Wales Own Regiment

DRAPEAU DE CAMP

The Princess of Wales Own Regiment


1. MGO 16 Jan 63. Formed from seven independent rifle companies authorized on the following dates: 'No. 1 Company' (1st Volunteer Militia Rifle Company of Kingston, 14 November 1855); 'No. 2 Company' (2d Volunteer Militia Rifle Company of Kingston, 27 December 1855); 'No. 3 Company' (The Third Volunteer Militia Rifle Company of Kingston, 27 November 1856); 'No. 4 Company' (The 4th Volunteer Militia Rifle Company of Kingston, 27 December 1861); 'No. 5 Company' (Volunteer Militia Rifle Company at Kingston, 17 April 1862); 'No. 6 Company' (Volunteer Militia Rifle Company at Kingston, 17 April 1862); and 'No. 7 Company' (The Portsmouth Rifle Company, 18 July 1860) / Formé de sept compagnies indépendantes de voltigeurs autorisées selon les dates suivantes : « No. 1 Company » (1st Volunteer Militia Rifle Company of Kingston, 14 novembre 1855); « No. 2 Company » (2d Volunteer Militia Rifle Company of Kingston, 27 décembre 1855); « No. 3 Company » (The Third Volunteer Militia Rifle Company of Kingston, 27 novembre 1856); « No. 4 Company » (The 4th Volunteer Militia Rifle Company of Kingston, 27 décembre 1861); « No. 5 Company » (Volunteer Militia Rifle Company at Kingston, 17 avril 1862); « No. 6 Company » (Volunteer Militia Rifle Company at Kingston, 17 avril 1862); et « No. 7 Company » (The Portsmouth Rifle Company, 18 juillet 1860).

2. Letter, The Duke of Buckingham to Viscount Monck (Governor General) dated 9 January 1868, reprinted in The Volunteer Review and Military Naval Gazette, Vol. II, No. 16, 20 April 1868 (Document Collection 92/252, (3-6-34)The Princess of Wales' Own Regiment, Box 36). Approval for the secondary designation was not published in General Orders. However, appointments appeared in the General Orders of 12 and 26 June 1868 under '14th Battalion "The Princess of Wales' Own Regiment"'; on 3 July 1868, and subsequently, the title appeared as '14th Battalion "The Princess of Wales' Own Rifles'" / Lettre, The Duke of Buckingham à Viscount Monck (Gouverneur général), le 9 janvier 1868, réimprimée dans The Volunteer Review and Military Naval Gazette, Vol. II, No. 16, 20 avril 1868 (Collection de documents 92/252, (3-6-34)The Princess of Wales' Own Regiment, boîte 36). La nouvelle appellation secondaire ne se trouve pas dans les Ordres généraux. Toutefois, les désignations figurent dans les Ordres généraux du 12 et du 26 juin 1868 sous « 14th Battalion, "The Princess of Wales' Own Regiment" », dans les Ordres généraux publiés à partir du 3 juillet 1868 et subséquemment, le bataillon fut appelé « 14th Battalion "The Princess of Wales' Own Rifles" ».

3. MO 105/1900.

4. MO 59/20.

5. GO 97/21.

6. MGO 30 Nov 66.

7. GO 47/19.

8. GO 201/36.

9. GO 42/41; and/et GO 309/42.

10. GO 402/44.

11. GO 115/46.

12. MGO 8 March 1866; and/et MGO 28 March 1866.

13. GO 60/33.

14. GO 142/14.

15. GO 36/15.

16. CEF Sailing List, vol. II.

17. War Diary/Journaux de guerre, 21st Canadian Infantry Battalion, LAC/BAC, RG/GE 9, Series III-D-3, Vol. 4930, File/dossier 410.

18. G.W.L. Nicholson, Official History of the Canadian Army in the First World War, Canadian Expeditionary Force 1914-1919 (Ottawa, 1962), passim; and/et William Patterson, Kingston's Own: The Princess of Wales' Own Regiment 1863-2004, (Kingston, 2005), pp. 171-201.

19. GO 149/20.

20. GO 103a/15.

21. CEF Sailing List, vol. III. The unit also sent two reinforcing drafts overseas on 27 August 1915 et 13 November 1915 / L'unité envoya également deux contingents de renforts outre-mer les 27 août 1915 et 13 novembre 1915.

22. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 59th Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 12, Folder/chemise 59.

23. GO 63/17.

24. GO 48/17.

25. CEF Sailing List, vol. XI.

26. Edwin Pye Papers, Summary of History of C.E.F. Units - 253rd Battalion, Document Collection/Collection de documents 74/672, Series/séries IV, Box/boîte 13, Folder/chemise 253.

27. GO 82/18.

28. GO 124/39; and/et GO 135/39.

29. GO 44/41.

30. GO 184/40; William Patterson, Kingston's Own: The Princess of Wales' Own Regiment 1863-2004, (Kingston, 2005), pp. 207-217; and/et Document Collection/Collection de documents 92/252, (3-0-3, Vol. 1) Battle Honours Committee, Box/boîte 45, Folder/chemise 3. The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders were formed as a composite unit. 'The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment) (Machine Gun)' provided Headquarters Company, 'The Prince of Wales' Own Regiment (Machine Gun)' provided No. 1 Company, 'The Brockville Rifles' provided No. 2 Company and No. 3 and 4 Companies were provided by 'The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders' / Le « The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders » fut formé en tant qu'unité composite. Le « The Prince of Wales Rangers (Peterborough Regiment) (Machine Gun) » fournit la « Headquarters Company », le « The Prince of Wales' Own Regiment (Machine Gun) » fournit la « No. 1 Company », le « The Brockville Rifles » fournit la « No. 2 Company » et les « No. 3 » et « No. 4 Company » furent fournies par le « The Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders ».

31. GO 309/42; and/et GO 42/41.

32. GO 463/43.

33. Colonel C.P. Stacey, Official History of the Canadian Army in the Second World War, Volume 1, Six Years of War (Ottawa, 1955), p. 53; and/et William Patterson, Kingston's Own: The Princess of Wales' Own Regiment 1863-2004, (Kingston, 2005), pp. 218-223.

34. GO 15/44.

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.