Tome 4 : Escadrons aériens opérationnels

880e Escadron de reconnaissance maritime

Insigne du 880e Escadron de reconnaissance maritime

Le document qui suit peut être visualisé ou téléchargé :

Pour plus d'information sur comment accéder ce fichier, veuillez consulter notre page d'aide.


INSIGNE

Description

D'or, issant d'une base de trois barulets ondés d'azur, un demi-opinicus sable armé et lampassé gueules, tenant dans sa patte dextre une feuille d'érable gueules.

Signification

L'opinicus est l'un des monstres fabuleux employé en art héraldique. Il ressemble à un griffon dont la moitié supérieure serait un aigle et la moitié inférieure un lion. Les pattes de devant sont celles d'un lion et sa queue courte ressemble à celle d'un ours ou d'un chameau. La signification est assez évidente car elle suggère que le 880 combine la force du lion et le pouvoir d'un aigle qui jaillit de la mer et entame son vol puissant à la défense de l'honneur du Canada.

DEVISE

REPÉRER ET DÉTRUIRE

COULEURS

Noir et or

HONNEURS DE BATAILLE

Seconde Guerre mondiale

DIEGO SUAREZ, 1942; CONVOIS À L'ILE DE MALTE, 1942; AFRIQUE DU NORD, 1942; SICILE, 1943; Salerne, 1943; NORVÈGE, 1944; JAPON, 1945.

LIGNÉE

Autorisé sur l'ordre de bataille de la Marine royale du Canada le 24 janvier 1946, il est formé des unités suivantes.

880 Squadron

Autorisé et baptisé « 825 Squadron » le 24 janvier 1946, lors de son transfert du « Royal Naval Fleet Air Arm » (d'où il est reformé le 1er juillet 1945).1
Rebaptisé « 825 Anti-Submarine Squadron » le 15 janvier 1951.2
Rebaptisé « 880 Anti-Submarine Squadron » le 1er mai 1951.3
Amalgamé au « 881 Squadron » le 7 juillet 1959, conservant la désignation aînée.4
Rebaptisé « 880 Maritime Surveillance Squadron » le 9 juin 1975.5
Baptisé en français « 880e Escadron de surveillance maritime » le 12 janvier 1978.6
Rebaptisé « 880e Escadron de reconnaissance maritime » le 3 mars 1980.7
Effectifs réduits à zero entre le 9 mars et le 1er septembre 1990.8

881 Squadron

Autorisé et baptisé « 826 Squadron » le 24 janvier 1946, lors de son transfert du Royal Naval Fleet Air Arm (d'où il fut reformé le 18 septembre 1945).9
Dissous le 23 février 1946.10
Reformé le 15 mai 1947.11
Rebaptisé « 881 Squadron » le 1er mai 1951.12
Amalgamé au « 880 Squadron » le 7 juillet 1959, comme le décrit ci-dessus.

Nota - Avant l'unification, les honneurs de bataille navale furent assignés aux noms des navires et aux numéros des escadrons comme si tous étaient intégrés à l'ordre de bataille du Commonwealth, composé de toutes les unités d'une marine unique de la Reine. Ainsi, le 880e Escadron de la Marine royale du Canada a hérité des honneurs de bataille britanniques du 880 Squadron de la Royal Naval Fleet Air Arm.

ÉTENDARD D'ESCADRON

880e Escadron de reconnaissance maritime

1. J.D.F. Kealy and E.C. Russell, A History of Canadian Naval Aviation 1918-1962 (Ottawa, 1965), p.37; NHS/SHM, “A History of VS-880", PRF/DRP R S7 880

2. Amendment List 1 to CFOO 9.5.1/Liste de modificatifs 1 de l'OOFC 9.5.1, 13 August/août 1968, file/dossier F 1901-2219/880 (DO); J.D.F. Kealy and E.C. Russell, A History of Canadian Naval Aviation 1918-1962 (Ottawa, 1965), p.55

3. J.D.F. Kealy and E.C. Russell, A History of Canadian Naval Aviation 1918-1962 (Ottawa, 1965), p.55; NHS/SHM, “A History of VS-880", PRF/DRP R S7 880

4. CFOO/OOFC 9.5.1, 28 July/juillet 1970, file/dossier F 1901-1313 (DO); NHS/SHM, “A History of VS-880", PRF/DRP R S7 880

5. CFOO/OOFC 9.5.1, 9 June/juin 1975, file/dossier 1901-1313 (DOE)

6. CFOO/OOFC 2.8.3, 12 January/janvier 1978, file/dossier 1901-1313 (DMCO)

7. NDHQ Message/Message du QGDN, DMCO 40, 031900Z Mar/mars 80, file/dossier 1901-1313

8. Annual Historical Report - 1989, 880 Maritime Reconnaissance Squadron, 20 February 1990, file 1326-1 (CO 880)/Rapport historique annuel - 1989, 880e Escadron de reconnaissance maritime, 20 février 1990, dossier 1326-1 (CO 880), AHR/RHA 1326-1313, vol 2; Historical Report, 1 January - 31 December 1990, Annex C to MAG 1325-1 (D Comd MAG), 6 March 1991/Rapport historique, 1er janvier - 31 décembre 1990, annexe C à MAG 1325-1 (D Comd MAG), 6 Mars 1991, AHR/RHA 1326-0086, vol 1; Peter Charlton and Michael Whitby, "Certified Serviceable". Swordfish to Sea King (Ottawa, 1997), pp.396-397.  Note: According to the DEPR index for MOOs from 1993, MOO 93310 authorized the disbandment of 880 Squadron ( MOO 93309, is dated 8 June 1993; MOO 93311 is dated 23 July 1993)/Selon l'index du DBE à partir de 1993, le DMO 93310 a autorisé la dissolution du 880e Escadron (DMO 93309, daté du 8 juin 1993; DMO 93311 daté du 23 juillet 1993)

9. J.D.F. Kealy and E.C. Russell, A History of Canadian Naval Aviation 1918-1962 (Ottawa, 1965), p.38; NHS/SHM, "Brief History of 826 Squadron in the Royal Canadian Navy", 21 January 1955, file/dossier 1700-219/826, Document Collection NHS files/dans les dossiers SHM de la collection de documents

10. NHS/SHM, "Brief History of 826 Squadron in the Royal Canadian Navy", 21 January 1955, file/dossier 1700-219/826, Document Collection NHS files/dans les dossiers SHM de la collection de documents

11. NHS/SHM, "Brief History of 826 Squadron in the Royal Canadian Navy", 21 January 1955, file/dossier 1700-219/826, Document Collection NHS files/dans les dossiers SHM de la collection de documents

12. NAC/AN, RG/GE 24, Accn 83-84/167, box/boîte 564, file/dossier 170-219; NSS 1700-219, 26 January 1955; J.D.F. Kealy and E.C. Russell, A History of Canadian Naval Aviation 1918-1962 (Ottawa, 1965), p.55; NHS/SHM, "Brief History of 826 Squadron in the Royal Canadian Navy", 21 January 1955, file 1700-219/826, Document Collection NHS files/dans les dossiers SHM de la collection de documents

Avis sur les notes en bas de page : Le texte contenu dans cette page est fourni tel qu’il figure dans le document d’origine (voir le lien PDF indiqué ci-dessus) et il ne peut être modifié. Comme certaines notes font référence à des annotations qui n’existent que dans une seule des deux langues officielles, il se peut que les numéros ne correspondent pas dans le contenu que vous visionnez. Aux fins de clarification, nous vous invitons à vérifier la note en bas de page correspondante dans la page en anglais.