Rapports du Quartier général militaire canadien (QGMC) 1940-1948

Durant la Seconde Guerre mondiale, la Marine royale du Canada, l'Armée canadienne et l'Aviation royale canadienne ont nommé des officiers historiens pour rédiger des rapports qui constitueraient la base des Histoires militaires canadiennes officielles à venir.

La collection la plus formelle et la plus complète de rapports fut constituée par les officiers du service historique auprès du Quartier général militaire canadien (QGMC) à Londres, Angleterre entre 1940 et 1948.

Le major (plus tard colonel) C.P. Stacey fut nommé Officier historien, État-major général, au Quartier général canadien à Londres, Angleterre, le 11 octobre 1940. Les responsabilités que lui avaient confiées le chef de l'État-major général, le lieutenant-général H.D.G. Crerar, consistaient "à amasser et à préparer des documents que pourraient utiliser plus tard l'historien officiel et à garder trace de documents historiques qui disparaîtraient autrement ou qui ne seraient pas disponibles." 1


1. C.P. Stacey, A Date with History: Memoirs of a Canadian Historian, (Toronto: Deneau, 1982).

Ces rapports du QGMC sont déclassifiés. Certains rapports sont disponibles en fomat électronique; d'autres seront affichées dès qu'ils seront disponibles. Des copies imprimées sont disponibles pour recherche à la Direction - Histoire et patrimoine (DHP). Tous les rapports du QGMC ont été rédigés en anglais et n’ont pas été traduits. Pour y accéder, veuillez cliquer sur le bouton English au haut de la page.


Nota : Quand vous ferez référence à la version électronique de ces études, utilisez le numéro des paragraphes au lieu de la page et assurez-vous de mentionner qu'il s'agit de la version électronique du document. On doit éviter de croire que ces récits préliminaires font autorité, même si on s'est assuré de leur exactitude sous tout rapport. Les interprétations qu'on y trouve ne sont pas nécessairement celles de la Section historique de l'État-major général.

Les documents historiques qui suivent datent d'avant 1969 et/ou sont présentés dans leur langue d'origine seulement, avec la permission du Directeur des langues officielles (DLO).