Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) CANAMIGO

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

CANAMIGO

Information internationale

Nom de l'opération internationale: opération CANAMIGO

Nom de la mission internationale: opération CANAMIGO

Mandant: Gouvernement du Canada

Région géographique: Amérique du Sud

Lieu: Venezuela

Date: 11 février 1972 - 11 juin 1972

Mandat: Transporter des avions CF-5 au Venezuela et entraîner le personnel de la Force aérienne vénézuélienne en vue de piloter et d'entretenir ces avions.

Notes sur la mission: Dès 1968, le Canada commença à recevoir les premiers de 115 F-5 Freedom Fighter, connu dans les services canadiens comme le CF-5 (ou CF-116 officiellement). En raison de réductions et de restructuration dans les Forces, un certain nombre de ces avions était dorénavant en surplus. On décida, en décembre 1971, de vendre au Venezuela seize CF-5A à un siège, deux CF-5D à deux sièges et deux nouveaux CF-5D.

La convention d’achat stipula que le Canada transporterait les avions au Venezuela et se chargerait d'entraîner le personnel de la Force aérienne vénézuélienne (FAV) (pilotage et entretien). Cette opération fut nommée Opération CANAMIGO. Le 11 février 1972 (la remise officielle eut lieu en fait le 16 mai), les quatre premiers avions furent donnés au FAV lors d’une cérémonie à l’Unité d’entretien spécialisé des aéronefs à la base de Trenton, où ils étaient entreposés, et décollèrent pour le Venezuela la même journée. Huit avions décollèrent le 12 avril et 6 autres le 11 juin. Les deux nouveaux CF-5D suivirent à leur sortie des chaînes de montage.

Vingt-trois techniciens et trois pilotes vénézuéliens furent entraînés au 434e escadron à Cold Lake et trois pilotes et douze techniciens, la plupart venant du 434e escadron, furent déployés au Venezuela.

Haut de la page