Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) CHABANEL

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

CHABANEL

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Opération CHABANEL

Nom de la mission internationale: Opération CHABANEL

Mandat de l'opération: Gouvernement du Canada

Région géographique: Afrique

Date: 10 avril 2006 - 22 mai 2006

Mandat de la mission:

Prêter main-forte à la Gendarmerie royale du Canada pour intercepter une cargaison de drogue dans l’Atlantique Sud.

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (CHABANEL)

Historique de la mission:

Les Forces canadiennes et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) collaborent depuis longtemps dans le cadre d’opérations de lutte contre le trafic des stupéfiants et la contrebande. Au cours d’une année et demie, la GRC s’est organisée pour intercepter une cargaison de drogue destinée à l’Amérique du Nord. On a demandé aux FC d’apporter leur concours dans le cadre de ce qui devait devenir l’opération Chabanel.

Le 10 avril, le NCSM Fredericton prenait la mer avec, à son bord, des agents de la GRC. En se ravitaillant en mer, le navire a fait route à toute allure vers Dakar, au Sénégal, où il est arrivé le 18 avril. Après un ravitaillement rapide, le navire est reparti pour rencontrer le navire affrété par la GRC, le Stalker, qui devait participer à l’opération.

Le Stalker, un navire d’ « infiltration », devrait rencontrer un navire d’approvisionnement au large de la côte ouest de l’Afrique. Le navire devait prendre livraison des drogues. Le NCSM Fredericton devait servir de plate-forme de commandement et de soutien logistique et fournir une aide armée si quelque chose tournait mal pendant le transfert.

Des retards ont forcé les deux navires à mouiller dans différents ports pour se ravitailler. Le NCSM Fredericton est arrivé à Tema, au Ghana, le 1er mai. Des ports différents ont été choisis pour préserver la sécurité de l’opération. Le 10 mai, après de nouveaux retards causés par le mauvais temps, le Stalker a rencontré le navire d’approvisionnement. Le transfert de la drogue, 22,5 tonnes de hachisch, s’est déroulé sans incident. Le Stalker a ensuite mis le cap en direction du NCSM Fredericton pour transférer la drogue à son bord.

Une fois le transfert complété, le NCSM Fredericton s’est ravitaillé à Dakar le 17 mai avant d’entreprendre une autre traversée à haute vitesse pour permettre à la GRC d’enchaîner avec la partie canadienne de l’opération. Le navire est arrivé au port d’Halifax très tard le 22 mai pour décharger le hachisch. Le 2 juin, la GRC a utilisé la drogue dans une souricière qui a permis d’arrêter trois personnes sur-le-champ.