Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) FIREFLY

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

FIREFLY

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Opération FIREFLY

Nom de la mission internationale: Opération FIREFLY

Mandat de l'opération: Gouvernement du Canada

Région géographique: Afrique

Lieu: Eritria

Date: 7 septembre 1993 - 21 octobre 1993

Mandat de la mission:

Ramener au Canada en pièces détachées des appareils Fairey Firefly ayant appartenu à la Marine royale canadienne.

Notes sur la mission ou l'opération:

La Marine royale du Canada a utilisé 66 chasseurs-bombardiers Fairey Firefly entre juin 1946 et 1951. En mars 1954, 14 d’entre eux ont été vendus à l’Éthiopie, oùaprès avoir servi ils ont été oubliés, jusqu’au moment de leur « découverte » en 1992.

Cette année-là, l’attaché militaire canadien en Éthiopie a visité l’Érythrée, un nouveau pays venant tout juste d’obtenir son indépendance de l’Éthiopie. Durant sa visite à Asmara, il a vu des appareils Firefly sur lesquels les inscriptions canadiennes ressortaient sous la couche de peinture. Après des discussions bilatérales, le gouvernement de l’Érythrée a offert deux de ces appareils au gouvernement canadien pour qu’ils soient conservés dans des musées, à condition que le Canada se charge de leur transport.

À la fin de septembre et au début d’octobre 1993, le 426e Escadron a effectué quatre vols en Érythrée pour ramener les appareils. Des militaires et des représentants du Musée de l’aviation du Canada se sont alors rendus en Érythrée et ont démonté les appareils, puis en ont chargé les pièces à bord d’avions CF130 Hercules pour leur réexpédition au Canada. Ces vols ont été effectués dans le cadre de l’opération Firefly. L’un des appareils est maintenant exposé au musée de l’aviation de Shearwater, et l’autre, au Musée de l’aviation du Canada.

Haut de la page