Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) FOODLIFT AFRICA

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.


Renseignements de l'opération des FC (FOODLIFT AFRICA)

Nom : Opération FOODLIFT AFRICA

Mandat de l'opération : Gouvernement du Canada

Mandat : Transporter de l’aide humanitaire en Afrique occidentale à la demande des Nations Unies.

Région géographique : Afrique

Lieu : Nigéria

Date : 1 juillet 1973 - 12 août 1973

Notes sur la mission :

Une famine causée par une sécheresse en Afrique occidentale menaçait 11 millions de personnes vivant dans une région couvrant le Tchad à l’est, le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Sénégal et la Mauritanie à l’ouest. Devant la situation, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a lancé un appel urgent pour porter secours aux affamés. Le Canada a accepté de fournir un Hercules pour le mois de juillet.

Le Canada a tout d’abord envoyé un Hercules du 436e Escadron. L’avion a décollé de Lagos, au Nigéria, où des secours arrivés par navires marchands avaient été chargés à son bord, et a entamé un long vol vers Dirkou ou Arlit. De là, il s’est envolé vers Agadez ou Tahoua, des destinations plus proches. Deux autres Hercules, du 435e Escadron cette fois-ci, sont arrivés le 11 juillet. Les trois avions ont effectué deux vols quotidiens chacun, transportant pour 120 tonnes de secours par jour.

Les conditions étaient difficiles : tempêtes de poussière quotidiennes et température élevée (120 degrés, mais il s’agissait de chaleur sèche!). Des impacts d’oiseaux se produisaient fréquemment et il était courant de voir des chèvres et des chameaux sur les pistes non bétonnées. Les avions ont surtout transporté du lait en poudre, des grains de semence et du sorgho.

Le Hercules qui était arrivé en premier est reparti le 25 juillet avec son équipage. Une autre demande du Nigéria aux Nations Unies a prolongé l’opération jusqu’au 12 août. Le 2 août, de nouveaux équipages en provenance de Kano ont apporté du grain pour nourrir le bétail qui se mourait dans le nord du Nigéria, à Maradi et à Tahoua. En 44 jours, les trois avions ont effectué 133 vols et apporté 2 675 tonnes d’approvisionnements.