Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) NILE

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

NILE

Information internationale

Nom de l'opération internationale: NILE

Nom de la mission internationale: NILE

Mandat de l'opération: Bureau des Nations Unies pour la coordination des secours en cas de catastrophe

Région géographique: Afrique

Lieu: Éthiopie

Date: 1 juin 1988 - 13 septembre 1988

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (NILE)

Enoncé de mission de la Force opérationnelle canadienne:

Transporter par avion de la nourriture et autres approvisionnements de secours aux centres de distribution en Éthiopie.

Historique de la mission:

À la demande de l’Agence canadienne de développement international (ACDI), afin de lutter contre une grave famine en Éthiopie, le gouvernement du Canada a fourni deux Hercules C-130, des équipages avec le personnel d’appui au sol nécessaire et un élément de commandement de logistique aérienne afin d’aider le Bureau des Nations unies pour la coordination des secours en cas de catastrophe en Éthiopie. Basés à Addis Abeba, ils avaient pour rôle de transporter par air des approvisionnements de secours entre les ports de Massawa (maintenant en Érythrée) et de Djibouti et les aéroports intérieurs d’Asmara, Mekele et Dire Dawa. Le personnel des Forces canadiennes a été déployé en Éthiopie au début de juin 1988 et les ponts aériens ont commencé le 8 juin et se sont poursuivis jusqu’au 8 septembre. De l’aide a aussi été apportée aux missions du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Le fret transporté comprenait de la nourriture, des couvertures, des tentes, des contenants d’eau et du savon. Bien qu’il ait été prévu au départ que l’opération comporterait des parachutages de céréales en juillet et août, cette façon d’acheminer les secours n’a pas été utilisée en raison notamment de l’augmentation des coûts qu’elle entraînait. En tout, 8025 tonnes de nourriture et de fournitures ont été transportées par avion, exigeant 1434 heures de vol.