Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) MAGNET

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

MAGNET
Transport de bébés au Vietnam.

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Opération MAGNET

Nom de la mission internationale: Opération MAGNET

Mandat de l'opération: Gouvernement du Canada

Région géographique: Asie

Lieu: Vietnam

Date: 24 novembre 1978 - 9 décembre 1978

Mandat de la mission :

Aider à transporter de la Malaisie au Canada des réfugiés vietnamiens se trouvant à bord du navire de charge Hai Hong et à traiter leurs demandes.

Notes sur la mission ou l'opération :

Après la chute de Saïgon en 1975, un grand nombre d’Indochinois (surtout des Vietnamiens, des Laotiens et des Kampuchéens) ont fui la région par peur de représailles de la part des nouveaux régimes communistes. Il en a résulté une crise des réfugiés qui a retenu l’attention du monde entier.

Un cas qui a tout particulièrement intéressé la communauté internationale est celui du Hai Hong, navire de charge délabré arrivé au large de la Malaisie en 1978 avec à son bord quelque 2 500 réfugiés indochinois. Le gouvernement malaisien, aux prises avec des vagues de réfugiés depuis 1975, a rejeté les demandes d’accostage et de débarquement des passagers, mais a permis au navire de demeurer dans le port de Kuala Lumpur.

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (MAGNET)

Historique de la mission :

Le gouvernement libéral du premier ministre Pierre Trudeau, qui avait réécrit la loi canadienne sur l’immigration en 1977 pour y inclure des catégories « humanitaires » englobant les réfugiés en situation d’urgence, a réagi rapidement à la crise internationale : il a accepté d’accueillir au pays 600 passagers du Hai Hong en tant que réfugiés. Le gouvernement a fait appel aux Forces canadiennes pour aider à transporter les réfugiés du Hai Hong et à traiter leurs demandes. L’intervention a été baptisée opération Magnet et a débuté officiellement le 24 novembre 1978.

L’opération Magnet, dirigée par la garnison Longue-Pointe de la Base des Forces canadiennes (BFC) Montréal, avec le soutien de membres du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment, de la 5e Ambulance de campagne et de la BFC Valcartier, visait à faire de Longue-Pointe un centre de traitement et d’hébergement pour les réfugiés qui arrivaient, lesquels repartiraient par la suite dans 13 grandes villes du Canada où se terminerait le processus de demande du statut de réfugié. Une équipe d’évacuation sanitaire des Forces canadiennes serait également envoyée au Haut-commissariat du Canada à Kuala Lumpur (Malaisie) pour recenser tous les réfugiés et leur faire passer un examen médical avant le transport.

Parti de Kuala Lumpur, le premier groupe de réfugiés est arrivé à l’aéroport de Dorval (Montréal) le 25 novembre 1978 à bord d’un CC-137 (Boeing 707) du 426e Escadron de transport de la BFC Trenton, après des escales aux bases aériennes américaines de Yakota (Japon) et d’Elmendorf (Alaska). Quatre CC-137 ont transporté au total 604 réfugiés du Hai Hong au Canada au cours de 4 vols aller-retour. Les dernières demandes du statut de réfugié ont été traitées au début de décembre 1978. L’opération Magnet a pris fin officiellement le 9 décembre 1978.