Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) Commission des Nations Unies pour la Corée

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Commission des Nations Unies pour la Corée

Nom de la mission internationale: Commission des Nations Unies pour la Corée (UNCOK)

Mandat de l'opération: Nations Unies

Région géographique: Asie

Lieu: Corée

Date: 12 décembre 1948 - 7 octobre 1950

Mandat de la mission:

La résolution 195 (III) de l’Assemblée générale visait à favoriser l’unification de la Corée et la suppression des obstacles dus à la division du pays, ainsi qu’à vérifier le retrait des troupes d’occupation.

La résolution 293 (IV) de l’Assemblée générale a élargi le mandat de la Commission en la chargeant également de surveiller et de signaler les éventuels incidents susceptibles de déclencher un conflit militaire.

Notes sur la mission ou l'opération:

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis et l’Union soviétique ont occupé militairement l’ancienne colonie japonaise de Corée, de part et d’autre d’une ligne de démarcation située le long du 38e parallèle. Les efforts pour instaurer un nouvel État-nation indépendant et unifié ayant échoué, les Américains ont demandé le concours des Nations Unies.

Le 14 novembre 1947, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté la résolution 112 (II) établissant la Commission temporaire des Nations Unies pour la Corée (UNTCOK), chargée de superviser des élections libres et démocratiques, d’aider au retrait des troupes d’occupation et de guider la nouvelle entité politique sur la voie de l’indépendance complète. Le Canada a alors été désigné par les États Unis pour faire partie de la Commission réunissant neuf pays. Les Soviétiques ayant interdit aux membres de la Commission de pénétrer dans leur zone dans le Nord, l’UNTCOK était incapable de s’acquitter de son mandat; elle a donc recommandé subséquemment la tenue d’élections dans la partie sud occupée par les Américains et la reconnaissance du parti vainqueur en tant que seul gouvernement légitime de la Corée.

Par la résolution 195 (III), l’Assemblée générale a accepté les recommandations de l’UNTCOK et créé la Commission des Nations Unies pour la Corée (UNCOK), qui avait pour tâches d’accélérer le retrait des occupants et d’aider le nouveau gouvernement à unifier le pays ainsi qu’à supprimer les barrières économiques, sociales et autres.

Bien qu’elle ait pu aider au retrait des troupes d’occupation, l’UNCOK n’a guère eu de succès sur la voie de l’unification; d’ailleurs, le 9 septembre 1948, la Corée du Nord s’est elle même proclamée État indépendant.

Par conséquent, l’Assemblée générale a adopté le 21 octobre 1949 la résolution 293 (VI) pour modifier le mandat de l’UNCOK en lui confiant aussi la tâche d’observer et de signaler les éventuels incidents « de nature à conduire à un conflit armé ou à engendrer de quelque façon que ce soit un tel conflit en Corée ». Ce travail a fini par devenir le principal rôle de la Commission, et ce sont deux observateurs militaires australiens qui les premiers ont averti les autorités que les troupes nord-coréennes venaient d’envahir le Sud le 25 juin 1950. C’est leur rapport qui a amené le Conseil de sécurité de l’ONU à autoriser le recours à la force pour contrer cette offensive. Malgré le déclenchement du conflit, l’UNCOK a subsisté et poursuivi sa tâche consistant à faire rapport, à observer le retrait exigé des soldats nord coréens et à tenir le Conseil de sécurité au courant des progrès accomplis dans le sens de sa résolution. L’UNCOK a cessé officiellement d’exister le 7 octobre 1950 quand l’Assemblée générale a institué la Commission des Nations Unies pour l’unification et le relèvement de la Corée (CNUURC).

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (Commission des Nations Unies pour la Corée)

Date: 6 juillet 1950 - 7 octobre 1950

Le Canada a accepté de fournir à l’UNCOK deux officiers par suite de la demande de l’ONU, et ce, même si la guerre venait d’éclater. Arrivés en Corée du Sud le 25 juillet 1950, ils ont entrepris leur travail en décrivant dans leurs rapports la situation sur le terrain. Mutés à la CNUURC quand celle ci a pris la relève, ils ont continué ensuite à faire rapport sur la situation.