Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) Commission des Nations Unies pour l'unification et le relèvement de la Corée

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

Commission des Nations Unies pour l'unification et le relèvement de la Corée

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Commission des Nations Unies pour l'unification et le relèvement de la Corée

Nom de la mission internationale: Commission des Nations Unies pour l'unification et le relèvement de la Corée (UNCOK)

Mandat de l'opération: Nations Unies

Région géographique: Asie

Lieu: Corée

Date: 7 octobre 1950 - 28 novembre 1973

Mandat de la mission:

Résolution 376 (V) de l’Assemblée générale - Unifier la Corée et prendre des mesures pour son relèvement économique.

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (Commission des Nations Unies pour l'unification et le relèvement de la Corée)

Nom: Commission des Nations Unies pour l'unification et le relèvement de la Corée

Date: 7 octobre 1950 - 3 mars 1951

Abréviation de la Force opérationnelle canadienne: CNUURC

Enoncé de mission de la Force opérationnelle canadienne:

Unifier la Corée et prendre des mesures pour son relèvement économique.

Historique de la mission :

Le 12 décembre 1948, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution 195 (III) qui créait la Commission des Nations Unies pour la Corée (CNUC). Son mandat consistait notamment à contribuer à l’unification de la Corée. Il a été étendu, le 21 octobre, (résolution 293 [IV]) de façon à inclure l’observation et le signalement de tout changement qui pourrait mener à un conflit militaire en Corée. En fait, cette dernière mission est devenue son rôle principal. L’Australie, suivie du Canada, a fourni les premiers observateurs militaires.

Le 28 juin, le Cabinet a approuvé la demande du Secrétaire général visant l'envoi de deux officiers militaires. Le 6 juillet, le Lieutenant-colonel d’aviation Harry Malkin et le Lieutenant-colonel Frank White étaient affectés à cette mission. Ils sont arrivés à Pusan le 25 juillet. Une fois Séoul reprise par les forces de l’ONU, ils s’y sont établis. Toutefois, ils ont dû revenir à Pusan au début de janvier quand les forces communistes menées par les Chinois ont repris Séoul. Le Lcol avn Malkin et le Lcol White faisaient partie d’un groupe d’observation de huit personnes. Les observateurs étaient divisés en équipes de deux personnes assistées par un représentant de liaison coréen.

Il devenait évident aux Nations Unies que la CNUC ne pouvait pas remplir son mandat et que la Corée aurait besoin d’une aide massive une fois la guerre terminée. En conséquence, la mission de la CNUC a pris fin le 7 octobre 1950 quand l’Assemblée générale a créé la Commission des Nations Unies pour l’unification et le relèvement de la Corée (CNUURC). Le Lcol White et le Lcol avn Malkin ont été transférés à la nouvelle organisation et ont continué à faire rapport de la situation sur le terrain.

Les observateurs militaires de la CNUURC répétaient les observations du commandement de l’ONU en Corée et, dans les faits, apportaient bien peu. Le 10 janvier 1950, la CNUURC a décidé qu’un seul observateur militaire était nécessaire à l’accomplissement de la mission. Le Lcol avn Malkin s’est alors porté volontaire pour rester en Corée. La CNUURC a aussi décidé de ne pas demander qu’on remplace les observateurs. Le Lcol White a quitté la Corée en janvier 1951, avec les autres observateurs militaires de la CNUC. Le Lcol avn Malkin a quitté la Corée vers la fin de février pour arriver au Canada le 2 mars 1951. Par la suite, la CNUURC a été strictement une organisation axée sur les aspects économiques et politiques de l’unification et du relèvement de la Corée.