Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) ABALONE

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

ABALONE

Information internationale

Nom de l'opération internationale: ABALONE

Nom de la mission internationale: Opération ABALONE

Mandat de l'opération: Gouvernement du Canada

Région géographique: Amérique centrale

Lieu: Saint-Vincent

Date: 14 avril 1979 - 29 avril 1979

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (ABALONE)

Enoncé de mission de la Force opérationnelle canadienne:

Fournir du traitement médical et aider à régler des problèmes de santé publique sur l’île de Saint-Vincent.

Historique de la mission:

Saint-Vincent est la plus grande des 32 îles formant Saint Vincent et les Grenadines. Elle est dominée par le volcan de la Soufrière, dont la dernière éruption remonte à 1902. Elle a tué 1 600 personnes en seulement quelques heures avant que le mont Pelée entre en éruption, en Martinique, tuant 28 000 personnes dans la ville de Saint-Pierre. En octobre 1971, une pression à l’intérieur de la Soufrière a poussé un cône de lave à la surface, créant une petite île au milieu du lac se trouvant dans le cratère du volcan.

Le 13 avril 1979, la Soufrière est de nouveau entrée en éruption, ne donnant des signes que depuis moins de 24 heures. L’éruption a envoyé des cendres jusqu’à 20 km dans l’atmosphère et à la Barbade, à 160 km de là. L’éruption a duré deux semaines. Bien que personne n’ait été tué, on estime que 22 000 personnes ont dû être évacuées des deux tiers nord de l’île, et les dommages causées aux terres agricoles étaient très importants. L’évacuation a été particulièrement pénible, sur cette île dont la population était inférieure à 90 000 habitants et dont le revenu par habitant était un des moins élevés des Caraïbes.

à la demande du ministère des Affaires extérieures, les Forces canadiennes ont autorisé le déploiement à Saint-Vincent d’une équipe médicale complète, dotée de véhicules et de fournitures. Un Hercules CC-130 du 436e Escadron a transporté les 13 membres de l’équipe de la 2e Ambulance de campagne (2 Amb C) de Petawawa, sous le nom d’Opération ABALONE.

La 2 Amb C a tenu une réunion du groupe O le 14 avril. Le lendemain, ils ont chargé leur matériel, qui comprenait une ambulance, à bord d’un Hercules, à la BFC Ottawa. à leur arrivée à Saint-Vincent, une mission de reconnaissance a été effectuée, après quoi l’équipe s’est installée au Nurses Hostel, près de l’hôpital général de Kingston. Une réunion avec les experts médicaux locaux a permis de déterminer que la meilleure contribution serait une clinique médicale mobile.

Un technicien en médecine préventive a également apporté une contribution significative. Il a inspecté plus de 60 refuges hébergeant entre 15 000 et 20 000 personnes. Les autorités locales ont dressé un plan d’action sur la base de ses recommandations.