Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) HERITAGE

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

HERITAGE

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Groupe d'observateurs des Nations unies pour la vérification des élections en Haïti

Nom de la mission internationale: Groupe d'observateurs des Nations unies pour la vérification des élections en Haïti (ONUVEH)

Mandat de l'opération: Nations Unies

Région géographique: Amérique centrale

Lieu: Haïti

Date: 10 octobre 1990 - 7 février 1991

Mandat de la mission:

Envoyer des observateurs et des conseillers en sécurité aux élections prévues en Haïti en décembre 1990.

Résolution de l'Assemblée générale des Nations unies 45/2, du 10 octobre 1990

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (HERITAGE)

Nom: HERITAGE

Date: 1 novembre 1990 - 7 février 1991

Historique de la mission:

Les cinq années d’instabilité politique qui ont suivi le renversement du dictateur Jean-Claude Duvalier ont amené le gouvernement provisoire d’Haïti à demander aux Nations Unies de lui envoyer des observateurs aux élections prévues pour décembre 1990.

Par suite de la demande d’Haïti, l’Assemblée générale a adopté à l’unanimité, le 10 octobre 1990, la résolution 45/2 et demandé au Secrétaire général de fournir le soutien le plus complet possible au gouvernement d’Haïti en lui envoyant des observateurs électoraux et deux ou trois conseillers en sécurité pour aider le comité haïtien de coordination de la sécurité des activités électorales, ainsi que des observateurs spécialisés possédant une solide expérience du maintien de l’ordre public.

En réponse à la demande de l’Assemblée générale, le Secrétaire général a formé le Groupe d’observateurs des Nations Unies pour la vérification des élections en Haïti (ONUVEH). Haïti avait également demandé à l’Organisation des États américains (OEA) et à plusieurs organisations non gouvernementales de lui envoyer des observateurs électoraux.

De novembre 1990 à février 1991, le personnel de l’ONUVEH a fourni une aide à la sécurité et une supervision électorale. Sur les 65 membres du personnel de la mission, 11 étaient des officiers des Forces canadiennes qui servaient dans le cadre de l’opération Heritage. L’ONUVEH a observé la préparation et la tenue des élections, que son chef a qualifiées de « franc succès ». Jean Bertrand Aristide, du Front national pour le changement et la démocratie, a prêté le serment d’entrée en fonction le 7 février 1991. Toutefois, huit mois plus tard, il était renversé par un coup d’État et forcé à l’exil.

Haut de la page