Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) Aide de l'OTAN au Portugal, 2004

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Opération ANCHOR GUARD

Nom de la mission internationale: Opération ANCHOR GUARD

Mandat de l'opération: Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN)

Région géographique: Europe

Lieu: Turquie

Date: 8 août 1990 - 28 février 1991

Mandat de la mission: Surveiller le flanc sud de l’OTAN et protéger l’espace aérien turc après l’invasion iraquienne du Koweït.

Notes sur la mission ou l'opération :

Le 2 août 1990, l’Iraq a envahi le Koweït. Comme la communauté internationale a réagi, l’OTAN a décidé de protéger son flanc sud et s’est préparée à toute évolution de la situation. À ce moment-là, deux E-3A de la Force aéroportée de détection lointaine et de protection de l’OTAN (NAEWF) étaient en mission d’entraînement dans la région sud de l’OTAN, l'un en Turquie et l’autre en Grèce. Le 8 août, ils ont été redéployés et réaffectés en vue d’effectuer une surveillance aérienne à partir de Diyarbakir (Turquie) dans le cadre de l’opération Anchor Guard. Le lendemain, d’autres avions de la NAEWF à Geilenkirchen (Allemagne) ont été affectés à cette opération. Ceux-ci ont été déployés aux emplacements avancés d’opérations de la NAEWE en Grèce, en Italie et en Turquie.

Le rôle des E-3A consistait à surveiller la circulation aérienne et maritime dans le secteur oriental de la Méditerranée et à assurer la surveillance aérienne de la frontière entre la Turquie et l’Iraq. La première sortie a eu lieu le 9 août et a rapidement prouvé son utilité lorsqu’un avion de chasse turc est entré par inadvertance dans l’espace aérien iraquien. Lorsque l’Iraq a ordonné un décollage immédiat de ses avions de chasse, l’équipage des E-3A a rapidement guidé le pilote turc vers l’espace aérien de la Turquie.

À la mi-septembre, sept avions, neuf équipages et le personnel de soutien s'y rattachant ont participé à l’opération Anchor Guard. Les activités ont été réduites au cours de l'hiver, mais étant donné le début de la campagne aérienne au-dessus de l’Iraq le 16 janvier 1991, les avions de la NAEWF sont repartis pour protéger 24 heures sur 24 l’est de la Turquie et renforcer la protection dans le secteur oriental de la Méditerranée. À la suite du cessez-le-feu unilatéral des forces de la coalition le 28 février, l’opération Anchor Guard a pris fin, mais les avions ont continué d’effectuer des missions à un rythme ralenti tout au long du mois de mars avant de rentrer finalement à Geilenkirchen.

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (ANCHOR GUARD)

Historique de la mission:

Le Canada a participé à l’opération Anchor Guard en affectant du personnel des Forces canadiennes à la NAEWF à Geilenkirchen (Allemagne), où il a été intégré au personnel navigant et au personnel de piste qui appuyaient les opérations de l’unité de l’OTAN. Soixante-six membres des Forces canadiennes ont pris part à l’opération, dont 64 ont servi durant la période des hostilités.