Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) DELIBERATE GUARD

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

DELIBERATE GUARD

Information internationale

Nom de l'opération internationale: DELIBERATE GUARD

Nom de la mission internationale: DELIBERATE GUARD

Mandat de l'opération: Nations Unies

Région géographique: Europe

Lieu: Ancienne Yugoslavie

Date: 21 décembre 1996 - 19 juin 1998

Mandat de la mission: Conseil de sécurité des Nations unies, résolution 1088 du 12 décembre 1996 (chapitre VII)

Enoncé de mission :

Fournir un appui aérien aux forces des Nations unies et de l'OTAN déployées dans le cadre de la Force de stabilisation en Bosnie-Herzégovine

Historique de la mission:

Les accords de paix de Dayton, signés à Paris le 14 décembre 1995, ont apporté un espoir de paix à l’ancienne République yougoslave de Bosnie-Herzégovine. Le Conseil de sécurité des Nations unies a autorisé la Force de mise en oeuvre (IFOR) pour faire respecter l’Accord et en garantir l’application. Alors que le mandat d’une année de l’IFOR était sur le point de s’achever, le Conseil de sécurité a autorisé la création de la Force de stabilisation le 12 décembre 1996, en tant qu’opération relevant du chapitre VII.

L’OTAN avait réservé des moyens aériens en Europe pour appuyer l’IFOR. Ces forces ont opéré sous le nom d’opération de l’OTAN DECISIVE ENDEAVOUR. Ces moyens aériens étaient composés de chasseurs et d'avions de transport, fournis par 12 pays membres de l’OTAN, et de la Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle de cette organisation, dotée d’avions E3-A provenant de Geilenkirchen en Allemagne.

Le 21 décembre 1996, les moyens aériens de l’OTAN assignés à l’Opération DENY FLIGHT ont été transférés pour appuyer la Force de stabilisation (Opération Joint Guard de l’OTAN) sous le nom d'opération aérienne de l’OTAN DELIBERATE GUARD. L’opération comprenait près de 5 500 membres de personnel de 12 pays membres de l’OTAN, opérant à partir de cinq pays européens de l’organisation et de porte-avions stationnés dans la Méditerranée.

Les aéronefs de la NAEWF ont effectué des missions de surveillance et ont donné à l’IFOR et aux commandants de la composante aérienne une idée des situations aérienne et terrestre. Les sept avions affectés à l’opération ont été habituellement déployés à Preveza, en Grèce, ou à Trapani, en Italie. Deux avions AWACS britanniques et un français ont également appuyé l’opération.

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (DELIBERATE GUARD)

La participation des Forces canadiennes à l’Opération DELIBERATE GUARD comprenait notamment le personnel affecté à la NAEWF à Geilenkirchen, Allemagne. Le personnel canadien a été intégré aux équipes navigantes et au sol qui appuyaient les opérations de l’unité de l’OTAN. Des moyens additionnels des FC, six CF-18 du 416e Escadron, ont été déployés en vue d’appuyer l’Opération DELIBERATE GUARD. Sous le nom de l’Opération canadienne Mirador, les CF-18 y ont participé du 14 août au 30 novembre 1997.