Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) IMAGE

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

IMAGE

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Centre combiné d'opérations aériennes

Nom de la mission internationale: Centre combiné d’opérations aériennes (CAOC)

Mandat de l'opération: Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN)

Région géographique: Europe

Lieu: Italie

Date: 9 avril 1993 - Présent

Mandat de la mission:

Le Centre multinational d’opérations aériennes (CAOC), à Vicence, en Italie, a reçu pour mandat de coordonner les opérations d’appui aérien de l’OTAN dans les Balkans, d’abord au dessus de la Bosnie Herzégovine, puis du Kosovo.

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (IMAGE)

Nom: IMAGE

Date: 21 décembre 2001 - 30 juin 2002

Historique de la mission:

Le Centre multinational d’opérations aériennes (CAOC) a vu le jour en 1993 à l'appui de l’opération aérienne de combat Deny Flight, la première du genre que l’OTAN ait mise sur pied afin de soutenir les troupes terrestres de la Force de protection des Nations Unies (FORPRONU) en ex-Yougoslavie. Lors de l’opération Deny Flight, pas moins de 100 400 missions aériennes ont été réalisées entre le 9 avril 1993 et le 20 décembre 1995. Par la suite, il y a eu plus de 119 000 autres missions aériennes, dont 38 408 durant la guerre aérienne de la Force alliée, qui a été lancée le 24 mars 1999 au Kosovo et qui a duré 78 jours.

Les multiples opérations aériennes de l’OTAN qui se sont succédé dans les Balkans nécessitaient une coordination centralisée au sol, d’où la mise sur pied du CAOC. Rassemblé dans un seul quartier général de commandement et de contrôle, interarmées et multinational, le personnel qui compose le CAOC provient de plus de 13 pays, membres ou non de l’OTAN, dont la Russie.

Depuis sa création, le centre d’opérations a fourni une protection aérienne aux troupes terrestres, en plus de transmettre des renseignements et des données de reconnaissance aux divers commandants dans le théâtre des opérations. D’abord basé à Vicence, en Italie, le CAOC s’est établi dans maints autres lieux. Dans un premier temps, la contribution du Canada au CAOC s’est traduite par le déploiement d’effectifs dans le cadre d’une mission canadienne, l’opération Echo. À l’achèvement de celle ci, il importait, sur le plan de la doctrine, de monter une nouvelle opération (Op Image) et de dépêcher une force opérationnelle (FO Vicence) pour assurer un contrôle national et soutenir, au niveau du théâtre des opérations, les quatre membres du personnel des Forces canadiennes (FC) demeurés en Italie au sein du CAOC. Quatre éléments du tableau d’effectifs en temps de crise (TEC) travaillaient directement au CAOC, occupant les mêmes postes que lors de l’opération Echo, dans des conditions similaires.

En septembre 2001, le CAOC a quitté Vicence pour Poggio Renatico. Au moment du déménagement, la contribution des FC a été réduite à la présence de trois directeurs de mission. L’année d’après, les militaires des FC ont participé à la mission lorsque les postes du TEC du Centre multinational d'opérations aériennes dans les Balkans (BCAOC) sont devenus permanents. L’opération Image s’est terminée à la fin de juin 2002.

Toujours actif, le CAOC continue d’orienter les missions de l’OTAN. Ainsi, il a contribué à la coordination des efforts de sécurité lors des Jeux Olympiques de 2004, en Grèce.