Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) KAYAK

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

KAYAK

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Opération EAGLE EYE

Nom de la mission internationale: Opération EAGLE EYE

Mandat de l'opération: Nations Unies

Région géographique: Europe

Lieu: Kosovo

Date: 30 octobre 1998 - 24 mars 1999

Mandat de la mission:

Vérifier le respect de la résolution 1199 du Conseil de sécurité des Nations Unies et de l’entente entre l'OTAN et la République fédérale de Yougoslavie (FRY) sur la Mission de vérification au Kosovo.

Notes sur la mission ou l'opération:

Le 23 septembre 1998, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté la résolution 1199. Le procureur du Tribunal pénal international pour l’ex Yougoslavie avait informé le Conseil de sécurité que les événements au Kosovo constituaient bien un conflit armé. Le Conseil était aussi préoccupé par l’utilisation « excessive et sans discernement » de la force par les forces serbes et l’armée yougoslave, ce qui entraînait des pertes civiles et un problème à grande échelle relativement aux réfugiés. La résolution, émise en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, appelait toutes les parties au litige kosovar à observer le cessez-le-feu et à prendre les mesures nécessaires pour prévenir la crise humanitaire imminente. Pour les organisations internationales, il devenait urgent de mettre en place un système de surveillance internationale qui garantirait l'atteinte des objectifs de la résolution.

Pendant ce temps, des pourparlers se déroulaient entre des représentants de l’OTAN et de la République fédérale de Yougoslavie. Le 15 octobre, à Belgrade, ils en sont arrivés à une entente qui créait la Mission de vérification au Kosovo (MVK). L’entente permettait à l’OTAN de faire des vérifications aériennes non armées sur le territoire du Kosovo pour veiller au respect de la résolution 1199 des Nations Unies. Les vols visaient aussi la surveillance des activités des forces de sécurité, du retrait ou du cantonnement des systèmes d’armes, du respect du cessez-le-feu par toutes les parties et de la liberté de mouvement du matériel de secours humanitaire, des observateurs au sol et des civils. La résolution 1203 du Conseil de sécurité des Nations Unies (24 octobre 1998) est venue sanctionner l’entente.

Le Conseil de l'Atlantique Nord a approuvé le plan d’opérations de la mission et l’opération Eagle Eye a commencé le 30 octobre 1998. En plus de vérifier si toutes les parties respectaient la résolution des Nations Unies et de l’entente de Belgrade, l’opération Eagle Eye avait pour mandat d'évaluer les données reçues des sources aériennes et terrestres et de les communiquer à l’OTAN et à l’OSCE. L’OSCE avait envoyé une mission de 1 400 personnes au Kosovo pour les vérifications au sol.

La France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni et les États-Unis ont fourni des avions et des véhicules aériens sans pilote à l’opération Eagle Eye. Aucun de ces avions n’était armé.

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (KAYAK)

Nom: KAYAK

Date: 15 janvier 1999 - 24 mars 1999

Historique de la mission:

La participation canadienne à l’opération Eagle Eye s’est faite sous plusieurs formes. Pour assurer un soutien direct à l’opération, le Canada a fourni deux personnes devant assumer des fonctions administratives et six agents de la police militaire chargés de la sécurité. Ils ont été affectés au Centre de coordination de la vérification au Kosovo, dans le cadre de l’opération Kayak. Le Centre avait pour mandat d’assurer la liaison, la planification, la coordination et l’échange d’informations avec le personnel de l’OSCE. Il était installé à Kumanovo, dans l’ex-République yougoslave de Macédoine, et a officiellement commencé ses activités le 26 novembre 1998. Le Canada y a participé du 16 janvier 1999 au 24 mars 1999.

De plus, les avions CF 18 du Canada en déploiement en Italie dans le cadre de l’opération Echo contribuaient parfois à l’opération Eagle Eye. Ils avaient pour rôle de soutenir les missions de recherche et sauvetage lors des combats si un avion était abattu ou s’écrasait pendant l’opération Eagle Eye.

Quatre Canadiens ont aussi été affectés au Centre combiné d'opérations aériennes (CAOC) de l’OTAN, à Vincenza, en Italie. C’est dans le cadre de l’opération Echo qu’ils ont soutenu le CAOC, chargé de contrôler l’attribution des missions aux unités de l’air affectées à l’opération Eagle Eye.

Malheureusement, la présence des observateurs de l'OSCE et les vols d’observation n’ont pas suffi à mettre fin à la violence au Kosovo. Toutes les activités de la MVK et d’Eagle Eye ont pris fin le 24 mars 1999 avec le début de l’opération Allied Force, les attaques aériennes sur le Kosovo.