Renseignements/information pour l'opération des Forces canadiennes (FC) NIJMEGEN

Les opérations internationale des FC ont le plus souvent fonctionné sous un mandat international. L'information internationale est présentée afin de fournir le contexte de l'opération canadienne (placée en second). Toutes les rotations liées à l'une opération canadienne particulière seront éventuellement mises en ligne.

NIJMEGEN
19 juillet 2000; Nimègue (Pays-Bas)
Photo : Sgt Dennis J. Mah

L’équipe du SCEMD/USFC défile dans le
centre-ville de Nimègue, où l’atmosphère est à la
fête, la foule s’étant rassemblée dans les rues
pour acclamer et applaudir les milliers de
participants à la 84e marche annuelle de Nimègue.

Information internationale

Nom de l'opération internationale: Les Marches de Nijmègen

Nom de la mission internationale: Les Marches de Nijmègen

Mandat de l'opération: Gouvernement du Canada

Région géographique: Europe

Lieu: Pays-Bas

Date: 15 juillet 1952 - Présent

Mandat de la mission: Participer aux marches de conditionnement physique de quatre jours se déroulant aux Pays-Bas.

Notes sur la mission ou l'opération:

À l’automne 1904, des sergents du 6e Régiment d’infanterie néerlandais ont formé une équipe de football (soccer). L’intérêt pour le sport a commencé à se répandre parmi les militaires et, finalement, chez les civils. Le 3 avril 1908, on a créé l’Association d’éducation physique des Pays-Bas (NbvLO). En juillet 1907, le Lieutenant C. Viehoff avait proposé une séries de marches étalées sur quatre jours et couvrant 150 km. En 1909, la NbvLO a conçu 15 parcours de 150 km (maintenant 160 km) et, le 1er septembre 1909, 306 soldats et 10 civils ont entrepris la marche. En 1910, la NbvLO n’a tracé qu’un seul parcours, qui partait d’Arnhem, traversait Doesburg et Zutphen et finissait à Apeldoorn. En 1925, Nimègue est devenue le point de départ officiel des marches de quatre jours.

En 1928, Amsterdam a été l’hôte des Jeux Olympiques. L’organisateur de la marche, Jonkheer W. Schorer, a invité des délégations de France, d’Allemagne, de Norvège et du Royaume-Uni à participer à la marche. Tout au long des années 30, la marche a gagné en popularité, attirant un nombre croissant d’individus et de contingents internationaux. En 1946, après la Seconde Guerre mondiale, une collecte de fonds et les efforts d’un groupe de bénévoles ont permis à Nimègue de tenir de nouveau la marche, à laquelle ont participé 4 011 personnes. Depuis, la marche attire régulièrement plus de 35 000 participants, le maximum étant de 47 000.

Haut de la page


Renseignements de l'opération des FC (NIJMEGEN)

Historique de la mission:

La participation canadienne aux marches de Nimègue est assurée dans le cadre de l’opération Nijmegen. Les Forces canadiennes y prennent part depuis 1952, année où des militaires canadiens, membres de la 27e Brigade d’infanterie, en Allemagne, y ont participé pour la première fois. Les FC envoient habituellement un contingent de 200 hommes et femmes. Pendant la marche, celui-ci fait un arrêt au cimetière de guerre du Commonwealth de Groesbeek, où il tient une cérémonie à la mémoire des 2 331 soldats et aviateurs qui y sont inhumés.